Aller au contenu

Aller au sommaire

Les Témoins de Jéhovah

Sélectionner la langue Français

Ecclésiaste 9​:​1-18

9  Car j’ai pris tout ceci à cœur, oui pour scruter tout ceci+ : que les justes et les sages et leurs œuvres sont dans la main du [vrai] Dieu+. Les humains ne se rendent compte ni de l’amour ni de la haine qui furent tous avant eux+.  Tous sont pareils en ce qu’ils ont tous+. Il y a une même fin+ pour le juste+ et pour le méchant+, pour le bon et pour le pur et pour l’impur, pour celui qui sacrifie et pour celui qui ne sacrifie pas. Le bon est comme le pécheur+ ; celui qui jure comme celui qui a eu peur du serment+.  Voici ce qui est funeste dans tout ce qui s’est fait sous le soleil : c’est que, parce qu’il y a une même fin pour tous+, le cœur des fils des hommes est aussi plein de mal+ ; et il y a de la folie+ dans leur cœur pendant leur vie ; après quoi — chez les morts+ !  Pour celui, en effet, qui est lié* à tous les vivants il existe de la confiance, car chien vivant+ est en meilleure situation que lion mort+.  En effet les vivants savent qu’ils mourront*+ ; mais les morts, eux, ne savent rien*+, et ils n’ont plus de salaire, car leur souvenir est bel et bien oublié+.  De plus, leur amour et leur haine et leur jalousie ont déjà péri+, et ils n’ont plus — pour des temps indéfinis — de part à quoi que ce soit qui doit se faire sous le soleil+.  Va, mange ta nourriture* avec joie et bois ton vin d’un cœur bon+, car déjà le [vrai] Dieu a pris plaisir à tes œuvres+.  Qu’en toute circonstance tes vêtements soient blancs+, et que l’huile ne manque pas sur ta tête+.  Vois la vie avec la femme que tu aimes+, durant tous les jours de ta vie de vanité qu’Il t’a donnée sous le soleil, durant tous les jours de ta vanité, car c’est là ta part dans la vie+ et dans ton dur travail par quoi tu travailles dur sous le soleil. 10  Tout ce que ta main trouve à faire, fais-​le avec ta force+, car il n’y a ni œuvre, ni plan, ni connaissance+, ni sagesse+ dans le shéol*+, le lieu où tu vas+. 11  Je suis retourné pour voir* sous le soleil que la course n’est pas aux hommes rapides+, ni la bataille aux hommes forts+, et non plus la nourriture* aux sages+, et non plus la richesse aux intelligents+, ni même la faveur à ceux qui ont de la connaissance+, car temps et événement imprévu leur arrivent à tous*+. 12  Car l’homme+ non plus ne connaît pas son temps+. Comme les poissons qui sont pris au filet+ mauvais, et comme les oiseaux qui sont pris au piège+, ainsi les fils des hommes sont attrapés en un temps funeste+, quand il tombe sur eux tout à coup+. 13  J’ai vu aussi ceci concernant la sagesse sous le soleil — et elle* a été grande pour moi : 14  il y avait une petite ville, et les hommes* en elle étaient peu nombreux ; vers elle est venu un grand roi, il l’a cernée et a bâti contre elle de grandes forteresses+. 15  Et il s’y trouvait un homme*, indigent [mais]* sage, et celui-ci fit échapper la ville par sa sagesse+. Mais personne ne s’est souvenu de cet homme indigent+. 16  Et moi, j’ai dit : “ La sagesse vaut mieux que la force+ ; cependant la sagesse de l’indigent est méprisée, et ses paroles ne sont pas écoutées+. ” 17  Les paroles des sages [exprimées] avec calme doivent être entendues+ plus que le cri de quelqu’un qui domine parmi les stupides+. 18  La sagesse vaut mieux que des engins de combat, et un seul pécheur peut détruire beaucoup de bien+.

Notes

“ est lié ”, MmargeLXXSy et de nombreux mss héb.
“ En effet les vivants savent qu’ils mourront ”. Héb. : ki haḥayyim yôdheʽim shèyyamouthou.
Lit. : “ et les morts, ils ne savent rien ”. Héb. : wehamméthim ʼénam yôdheʽim meʼoumah.
Lit. : “ ton pain ”. Héb. : laḥmèkha.
“ dans le shéol ”. Héb. : bishʼôl ; T : “ la maison de la tombe ” ; gr. : haïdêï ; lat. : inferos. Voir App. 4B.
“ pour voir ”. En héb. il s’agit d’un vb. à l’inf. absolu, donc atemporel et impersonnel.
Lit. : “ pain ”. Héb. : lèḥèm.
Ou : “ temps et événement imprévisible leur arrivent à tous ”.
“ elle ”, fém. en héb., se rapporte sans doute à la “ sagesse ”.
Lit. : “ et des hommes ”. Héb. : waʼanashim, pl. de ʼish.
“ homme ”. Héb. : ʼish.
“ mais ”, TVg et de nombreux mss héb.