Aller au contenu

Aller au sommaire

Les Témoins de Jéhovah

Sélectionner la langue Français

Ecclésiaste 8​:​1-17

8  Qui est comme le sage+ ? Et qui connaît l’interprétation d’une chose+ ? La sagesse d’un homme fait briller son visage, et même la dureté de son visage en est changée+.  Je [dis] : “ Garde l’ordre du roi+, et cela à cause du serment de Dieu+.  Ne te hâte pas, pour que tu puisses t’en aller de devant lui+. Ne te tiens pas dans une chose mauvaise+. Car tout ce qu’il prend plaisir [à faire], il le fera+,  parce que la parole du roi, c’est le pouvoir+ ; et qui peut lui dire : ‘ Que fais-​tu ? ’ ”  Qui garde le commandement ne connaîtra aucune chose funeste+, et le cœur sage connaîtra et le temps et le jugement+.  Car il existe un temps et un jugement pour toute affaire+, parce que le malheur des humains est abondant sur eux+.  Aucun [homme], en effet, ne sait ce qui sera+, car qui peut lui indiquer comment cela sera ?  Il n’y a pas d’homme qui ait pouvoir sur l’esprit* pour retenir l’esprit+ ; et il n’y a pas de pouvoir [qui puisse s’exercer] au jour de la mort+ ; pas plus qu’il n’y a de dispense dans la guerre+. Et la méchanceté ne fera pas échapper ceux qui s’y livrent*+.  Tout cela, je l’ai vu, et il y a eu application* de mon cœur à toute œuvre qui s’est faite sous le soleil, [durant] le temps où l’homme a dominé l’homme à son détriment+. 10  Mais bien qu’il en soit ainsi, j’ai vu les méchants qu’on enterrait+, [j’ai vu] comment ils étaient entrés et comment ils s’en allaient du lieu saint+ et étaient oubliés dans la ville où ils avaient agi ainsi+. Cela aussi est vanité. 11  Parce que la sentence contre une œuvre mauvaise n’a pas été exécutée rapidement+, voilà pourquoi le cœur des fils des hommes s’est pleinement enhardi en eux à faire le mal+. 12  Quoiqu’un pécheur fasse le mal+ cent fois et continue longtemps [d’agir] à sa guise, je sais aussi, pourtant, que cela tournera bien pour ceux qui craignent le [vrai] Dieu+, parce qu’ils l’ont craint+. 13  Mais cela ne tournera pas bien pour le méchant+, et il ne prolongera pas ses jours, qui sont comme une ombre+, parce qu’il ne craint pas Dieu+. 14  Il existe une vanité qui se fait sur la terre : c’est qu’il existe des justes à qui arrivent [des choses] comme si c’était pour l’œuvre des méchants+, et il existe des méchants à qui arrivent [des choses] comme si c’était pour l’œuvre des justes+. J’ai dit que cela aussi est vanité. 15  Et moi, j’ai loué la joie+, parce qu’il n’y a rien de mieux pour les humains* sous le soleil que de manger et de boire et de se réjouir, et que cela les accompagne dans leur dur travail durant les jours de leur vie+ que le [vrai] Dieu leur a donnés sous le soleil+. 16  Ainsi j’ai appliqué mon cœur+ à connaître la sagesse et à voir l’occupation qui se fait sur la terre+, parce qu’il y a quelqu’un qui, ni le jour ni la nuit, ne voit de ses yeux le sommeil+. 17  Et j’ai vu toute l’œuvre du [vrai] Dieu+, [et j’ai vu] que les humains ne peuvent pas découvrir l’œuvre qui s’est faite sous le soleil+ ; les humains ont beau travailler dur sans relâche pour chercher, ils ne trouvent pas+. Et même s’ils se disaient assez sages pour savoir+, ils ne pourraient pas trouver+.

Notes

“ sur l’esprit (le souffle) ”. Héb. : barouaḥ ; gr. : pneumati.
Lit. : “ ses propriétaires ”. Héb. : beʽalaw.
“ il y a eu application ”. En héb. il s’agit d’un vb. à l’inf. absolu, donc atemporel et impersonnel.
Lit. : “ pour l’homme tiré du sol ”. Héb. : laʼadham.