Ecclésiaste 4​:​1-16

4  Et moi, je suis retourné pour voir tous les actes d’oppression+ qui se commettent sous le soleil, et, voyez, les larmes des opprimés+, mais ils n’avaient pas de consolateur+ ; et du côté de leurs oppresseurs il y avait la force, de sorte qu’ils n’avaient pas de consolateur.  Et j’ai félicité les morts qui étaient déjà morts plutôt que les vivants qui étaient encore en vie+.  Mieux donc que tous les deux, celui qui n’a pas encore été+, qui n’a pas vu l’œuvre funeste qui se fait sous le soleil+.  Et moi, j’ai vu tout le dur travail et toute l’habileté dans le travail+ : que ce n’est que la rivalité entre l’un* et l’autre+ ; cela aussi est vanité et poursuite du vent.  Le stupide se croise les mains+ et mange sa propre chair+.  Mieux vaut une poignée de repos qu’une double poignée de dur travail et de poursuite du vent+.  Moi, je suis retourné pour voir la vanité sous le soleil :  Il existe quelqu’un de seul, mais pas de second+ ; il n’a pas non plus de fils ni de frère+, mais il n’y a pas de fin à tout son dur travail. De plus, ses yeux ne sont pas rassasiés de richesses+ : “ Et pour qui est-​ce que je travaille dur et que je laisse mon âme manquer de bonnes choses+ ? ” Cela aussi est vanité, et c’est une occupation funeste+.  Deux valent mieux qu’un+, parce qu’ils ont une bonne récompense pour leur dur travail+. 10  Car si l’un d’eux vient à tomber, l’autre pourra relever son associé+. Mais qu’arrivera-​t-​il à celui qui est seul* et qui tombe lorsqu’il n’y a pas de second pour le relever+ ? 11  D’autre part, si deux couchent ensemble, alors, à coup sûr, ils se réchaufferont, mais quelqu’un qui est seul, comment se tiendra-​t-​il chaud+ ? 12  Et si quelqu’un pouvait maîtriser un seul, deux ensemble sauraient lui résister+. Et un cordon triple ne se rompt pas vite. 13  Mieux vaut un enfant indigent mais sage+ qu’un roi vieux mais stupide+, qui n’en a pas appris assez pour se laisser avertir encore+. 14  Car il est sorti de la maison d’arrêt pour devenir roi+, bien que sous le règne de celui-ci il soit né sans ressources+. 15  J’ai vu tous les vivants qui circulent sous le soleil, [comment cela se passe] pour l’enfant, qui est second, qui se dresse à la place de l’autre+. 16  Il n’y a pas de fin à tout le peuple, à tous ceux devant qui il* était+ ; et ceux qui viendront après ne se réjouiront pas en lui+, car cela aussi est vanité et poursuite du vent+.

Notes

“ l’un ”. Héb. : ʼish.
Ou : “ Mais malheur à celui qui est seul ! ”
Ou : “ ils ”, c.-à-d. : “ le peuple ”.