2 Chroniques 10​:​1-19

10  Alors Rehabam+ se rendit à Shekèm+, car c’est à Shekèm que tous les Israélites étaient venus pour le faire roi.  Et voici ce qui arriva : dès que Yarobam+ le fils de Nebat l’apprit, pendant qu’il était encore en Égypte+ (car il s’était enfui à cause de Salomon le roi), Yarobam revint immédiatement d’Égypte+.  On l’envoya donc appeler, et Yarobam et tout Israël vinrent et parlèrent à Rehabam, en disant+ :  “ Ton père a rendu notre joug dur+, mais maintenant allège le dur service de ton père et le joug pesant+ qu’il a mis sur nous, et nous te servirons+. ”  Et il leur dit : “ Qu’il y ait encore trois jours. Puis revenez vers moi. ” Le peuple s’en alla donc.  Alors le roi Rehabam tint conseil+ avec les anciens qui avaient servi Salomon son père, quand il était en vie ; [il] dit : “ Comment conseillez-​vous de répondre à ce peuple+ ? ”  Et ils lui parlèrent, en disant : “ Si tu te montres bon pour ce peuple, oui si tu leur fais plaisir et si vraiment tu leur dis de bonnes paroles+, alors, à coup sûr, ils deviendront tes serviteurs, toujours+. ”  Mais il laissa le conseil+ des anciens, celui qu’ils lui avaient conseillé, et il tint alors conseil avec les jeunes gens qui avaient grandi avec lui+, ceux qui étaient à son service+.  Et il leur dit : “ Que conseillez-​vous+ que nous répondions à ce peuple qui m’a parlé, en disant : ‘ Allège le joug que ton père a mis sur nous+ ’ ? ” 10  Alors les jeunes gens qui avaient grandi avec lui parlèrent avec lui, disant : “ Voici ce que tu dois dire au peuple qui t’a parlé, en disant : ‘ Ton père a rendu notre joug pesant, mais toi, allège-​le-​nous ’ ; voici [donc] ce que tu dois leur dire+ : ‘ Mon petit doigt sera à coup sûr plus épais que les hanches de mon père+. 11  Et maintenant, mon père vous a chargés d’un joug pesant, mais moi, j’ajouterai à votre joug+. Mon père vous a châtiés avec des fouets, mais moi, ce sera avec des lanières+. ’ ” 12  Puis Yarobam et tout le peuple vinrent vers Rehabam le troisième jour, comme le roi l’avait dit, en ces termes : “ Revenez vers moi le troisième jour+. ” 13  Et le roi leur répondit durement+. Ainsi le roi Rehabam laissa le conseil+ des anciens+, 14  et il leur parla selon le conseil des jeunes gens+, en disant : “ Je rendrai votre joug plus pesant, et moi j’y ajouterai. Mon père vous a châtiés avec des fouets, mais moi, ce sera avec des lanières+. ” 15  Et le roi n’écouta pas le peuple ; car c’était là une tournure des événements [qui venait] du [vrai] Dieu+, afin que Jéhovah pût réaliser sa parole+, celle qu’il avait dite par le moyen d’Ahiya*+ le Shilonite+ à Yarobam le fils de Nebat+. 16  Quant à tout Israël — parce que le roi ne les écouta pas, le peuple répondit alors au roi, en disant : “ Quelle part avons-​nous en David+ ? Et il n’y a pas d’héritage dans le fils de Jessé+. Chacun à tes dieux*+, ô Israël ! Maintenant, pourvois à ta maison, ô David+ ! ” Là-dessus, tout Israël s’en alla à ses tentes. 17  Quant aux fils d’Israël qui habitaient dans les villes de Juda, Rehabam continua à régner sur eux+. 18  Ensuite le roi Rehabam envoya Hadoram*+, qui était au-dessus des requis du travail forcé, mais les fils d’Israël le criblèrent de pierres+, de sorte qu’il mourut. Et le roi Rehabam réussit tout juste à monter sur son char pour s’enfuir à Jérusalem+. 19  Et les Israélites ont continué leur révolte+ contre la maison de David jusqu’à ce jour.

Notes

Signifie : “ Jéhovah est (mon) frère ”. Héb. : ʼAḥiyahou.
“ à tes dieux ”. Lit. : “ à tes tentes ”. Héb. : leʼohalèkha. Une des 18 corrections des scribes (Sopherim). On suppose qu’il y avait, dans le texte héb. original, leʼlohèkha (de ʼèlohim, “ dieux ” ou “ Dieu ”), mais les scribes ont transposé l et h, les deuxième et troisième consonnes du mot héb. ʼèlohim, d’où, dans M, la leçon “ tentes ”. Voir App. 2B.
“ Adoniram ” en 1R 4:6 ; en 1R 12:18 : “ Adoram ”.