1 Rois 17​:​1-24

17  Alors Éliya*+ le Tishbite d’entre les habitants* de Guiléad+, dit à Ahab : “ Aussi vrai que Jéhovah le Dieu d’Israël, devant qui je me tiens*+ réellement, est vivant+, il n’y aura durant ces années-​ci ni rosée ni pluie+, sauf sur l’ordre de ma parole+ ! ”  La parole+ de Jéhovah vint alors à lui, disant :  “ Va-​t’en d’ici ; tu dois te diriger vers l’est et te cacher+ au ouadi de Kerith qui est à l’est du Jourdain.  Et voici ce qui devra arriver : tu boiras au ouadi+, et vraiment j’ordonnerai aux corbeaux+ de te ravitailler là-bas+. ”  Aussitôt il partit et fit selon la parole de Jéhovah+ ; il alla donc s’établir près du ouadi de Kerith qui est à l’est du* Jourdain.  Et les corbeaux lui apportaient du pain et de la viande le matin, du pain et de la viande le soir, et il buvait au ouadi+.  Mais il arriva, au bout de quelques jours, que le ouadi se dessécha+, car il ne s’était pas produit de pluie torrentielle sur la terre.  La parole de Jéhovah vint alors à lui, disant+ :  “ Lève-​toi, va à Tsarphath+, qui appartient à Sidon, et tu devras y demeurer. Écoute : là-bas j’ordonnerai vraiment à une femme, une veuve, de te ravitailler. ” 10  Il se leva donc, alla à Tsarphath et pénétra dans l’entrée de la ville ; et, voyez, il y avait là une femme, une veuve, qui ramassait du bois. Alors il l’appela et dit : “ S’il te plaît, va me chercher un peu d’eau dans un récipient pour que je boive+. ” 11  Comme elle partait en chercher, il se mit à l’appeler et dit : “ S’il te plaît, va me chercher un morceau de pain+ dans ta main. ” 12  Mais elle dit : “ Aussi vrai que Jéhovah ton Dieu est vivant+, je n’ai pas de gâteau rond*+, [je n’ai] qu’une poignée+ de farine dans la grande jarre et un peu d’huile+ dans la petite jarre ; et voici que je ramasse quelques* morceaux de bois, puis je devrai rentrer et préparer quelque chose pour moi et pour mon fils ; il nous faudra manger cela et puis mourir+. ” 13  Alors Éliya lui dit : “ N’aie pas peur+. Rentre, fais selon ta parole. Seulement, avec ce qu’il y a là, prépare-​moi d’abord+ un petit gâteau rond, et tu devras me l’apporter ; tu pourras préparer ensuite quelque chose pour toi et pour ton fils. 14  Car voici ce qu’a dit Jéhovah le Dieu d’Israël : ‘ La grande jarre de farine ne s’épuisera pas, et la petite jarre d’huile ne diminuera pas, jusqu’au jour où Jéhovah donnera une pluie torrentielle sur la surface du sol+. ’ ” 15  Elle s’en alla donc et fit selon la parole d’Éliya ; et elle mangea, elle, lui et sa maisonnée, pendant des jours+. 16  La grande jarre de farine ne s’épuisa pas, et la petite jarre d’huile ne diminua pas+, selon la parole de Jéhovah, celle qu’il avait prononcée par le moyen d’Éliya. 17  Et il arriva, après ces choses, que le fils de la femme, la maîtresse de la maison, tomba malade, et sa maladie devint si violente qu’il ne resta plus de souffle en lui+. 18  Alors elle dit à Éliya : “ Qu’ai-​je à faire avec toi*+, ô homme du [vrai] Dieu ? Tu es venu chez moi pour rappeler ma faute+ et pour faire mourir mon fils. ” 19  Mais il lui dit* : “ Donne-​moi ton fils. ” Alors il le prit de son sein, le porta dans la chambre haute*+ où il habitait et le coucha sur son lit+. 20  Puis il appela Jéhovah et dit : “ Ô Jéhovah mon Dieu+, est-​ce aussi sur cette veuve chez qui je réside comme étranger que tu dois faire venir du mal en faisant mourir son fils ? ” 21  Il s’allongea ensuite trois fois sur l’enfant+ et il appela Jéhovah et dit : “ Ô Jéhovah mon Dieu, s’il te plaît, fais que l’âme+ de cet enfant revienne en lui. ” 22  Finalement Jéhovah écouta la voix d’Éliya+, de sorte que l’âme de l’enfant revint en lui, et il prit vie+. 23  Éliya saisit alors l’enfant, le descendit de la chambre haute à la maison et le donna à sa mère ; puis Éliya dit : “ Vois, ton fils est vivant+. ” 24  Alors la femme dit à Éliya : “ Maintenant, oui, je sais vraiment que tu es un homme de Dieu+ et que la parole de Jéhovah dans ta bouche est véridique*+. ”

Notes

Signifie : “ Mon Dieu est Jéhovah ”. Héb. : ʼÉliyahou ; LXX : “ Êliou ” ; Vg : “ Elias ”.
“ d’entre les habitants ”, MSyVg ; LXX et en corrigeant légèrement M : “ de Tishbé ”.
Ou : “ au service de qui je suis ”.
Lit. : “ en face du ”.
C.-à-d. : “ je n’ai pas de réserve de nourriture ”.
Lit. : “ deux ”.
Lit. : “ Qu’[y a-​t-​il] pour moi et pour toi ? ” Hébraïsme ; formule interrogative pour repousser, pour marquer son opposition. Voir App. 7B.
“ Mais Éliya dit à la femme ”, LXX.
Voir Jg 3:20, note.
Lit. : “ vérité ”. Héb. : ʼèmèth.