Aller au contenu

Aller au sommaire

Les Témoins de Jéhovah

Sélectionner la langue Français

1 Pierre 2​:​1-25

2  Rejetez donc toute méchanceté+ et toute tromperie, ainsi que l’hypocrisie et l’envie* et toutes les formes de médisance+,  [et,] comme des enfants nouveau-nés+, ayez un ardent désir pour le lait+ non frelaté de la parole, pour que grâce à lui vous grandissiez pour le salut+,  pourvu que vous ayez goûté que le Seigneur* est bon+.  Venant vers lui comme vers une pierre vivante+, rejetée+, c’est vrai, par les hommes+, mais choisie, précieuse, auprès de Dieu+,  vous-​mêmes aussi, comme des pierres vivantes, vous êtes en train d’être bâtis en maison spirituelle+, pour une sainte prêtrise, afin d’offrir des sacrifices spirituels+, agréés de Dieu grâce à Jésus Christ+.  Car on trouve dans l’Écriture : “ Voyez ! Je pose en Sion une pierre, choisie, une pierre angulaire de fondement, précieuse ; et celui qui exerce la foi en elle ne sera déçu en rien*+. ”  C’est pour vous donc qu’il est précieux*, parce que vous êtes des croyants ; mais pour ceux qui ne croient pas, “ cette même pierre que les bâtisseurs ont rejetée+ est devenue [la] tête de [l’]angle+ ”,  et “ une pierre qui fait trébucher et un rocher de scandale+ ”. Ceux-ci trébuchent parce qu’ils désobéissent à la parole*. C’est bien à cela qu’ils ont aussi été destinés+.  Mais vous, vous êtes “ une race* choisie, une prêtrise royale, une nation sainte+, un peuple [destiné à être] une propriété particulière+, pour que vous annonciez les vertus+ ” de celui qui vous a appelés des ténèbres à sa prodigieuse lumière+. 10  Car autrefois vous n’étiez pas un peuple, mais vous êtes maintenant le peuple de Dieu+ ; vous étiez ceux à qui on n’avait pas fait miséricorde, mais vous êtes maintenant ceux à qui on a fait miséricorde+. 11  Bien-aimés, je vous exhorte, comme des étrangers et des résidents temporaires+, à vous abstenir des désirs charnels+ : ce sont ces [désirs-​]là qui combattent contre l’âme*+. 12  Ayez une belle conduite parmi les nations+, pour que, là où elles parlent contre vous comme malfaiteurs, elles puissent, par suite de vos belles œuvres+ dont elles sont témoins oculaires, glorifier Dieu au jour de [son] inspection+. 13  À cause du Seigneur*, soumettez-​vous+ à toute création humaine+ : soit à un roi+ comme étant supérieur, 14  soit à des gouverneurs comme étant envoyés par lui pour punir les malfaiteurs, mais pour louer ceux qui font le bien+. 15  Car telle est la volonté de Dieu : qu’en faisant le bien vous museliez l’ignorance des hommes déraisonnables*+. 16  Soyez comme des hommes libres+, et pourtant possédant votre liberté, non pas comme un voile pour [couvrir] la méchanceté+, mais comme des esclaves de Dieu+. 17  Honorez [des hommes] de toutes sortes+, aimez toute la communauté des frères*+, craignez Dieu+, honorez le roi+. 18  Que les domestiques soient soumis+ à [leurs] propriétaires avec toute la crainte [qui leur est due+], non seulement à ceux qui sont bons et raisonnables, mais aussi à ceux qui sont difficiles. 19  Car si quelqu’un, par motif de conscience envers Dieu, supporte des peines et souffre injustement, c’est là une chose agréable+. 20  Car quel mérite y a-​t-​il si, lorsque vous péchez et qu’on vous frappe*, vous l’endurez+ ? Mais si, quand vous faites le bien et que vous souffrez+, vous l’endurez, c’est là une chose agréable auprès de Dieu+. 21  C’est à cette [voie], en effet, que vous avez été appelés, parce que Christ aussi a souffert pour vous+, vous laissant un modèle* pour que vous suiviez fidèlement ses traces+. 22  Il n’a pas commis de péché+, et on n’a pas trouvé de tromperie dans sa bouche+. 23  Quand on l’insultait+, il ne rendait pas l’insulte+. Quand il souffrait+, il ne menaçait pas, mais il s’en remettait toujours à celui+ qui juge avec justice. 24  Il a porté lui-​même* nos péchés+ dans son propre corps sur le poteau*+, afin que nous puissions en finir avec les péchés+ et vivre pour la justice. Et “ par ses meurtrissures vous avez été guéris+ ”. 25  Car vous étiez comme des brebis, en train de vous égarer+ ; mais maintenant vous êtes retournés vers le berger+ et surveillant* de vos âmes*.

Notes

Lit. : “ et [les] envies ”.
“ le Seigneur ”. Gr. : ho Kurios. Dans un commentaire de ce v., F. Hort écrivit (The First Epistle of St Peter, London 1898, p. 104) : “ Dans le Psaume [Ps 34:8] ὁ κύριος désigne Jéhovah, comme c’est souvent le cas, la LXX introduisant ou omettant l’article avec κύριος sans raison apparente. D’autre part, le verset suivant indique que St Pierre a employé ὁ κύριος dans le sens de Christ, le sens qu’il a le plus souvent dans le NT, le terme n’étant pas pris dans toute son extension. On aurait tort toutefois d’en conclure que l’apôtre entendait identifier Jéhovah à Christ. Rien dans le NT n’autorise pareille identification. St Pierre ne fait pas ici une citation textuelle, mais il emprunte tout simplement une expression de l’AT, qu’il applique à sa manière. Son application, qui diffère de celle du Psaume, ne le contredit cependant pas, car c’est par la χρηστότης [khrêstotês, “ bonté ”] du Fils que la χρηστότης du Père est clairement révélée aux chrétiens : ‘ qui m’a vu a vu le Père. ’ ” Voir App. 6F.
Ou : “ n’aura nullement honte ”.
Ou : “ C’est vous, donc, qui avez cette appréciation précieuse ”.
Ou : “ trébuchent sur la parole parce qu’ils désobéissent ”.
“ race ”. Gr. : génos ; différent de généa, “ génération ”, comme en Mt 24:34.
Ou : “ contre la vie ”. Gr. : kata tês psukhês ; lat. : adversus animam ; J17,18(héb.) : bannaphèsh.
“ du Seigneur ”, אAB ; VgcSy: “ de Dieu ” ; J7,8 : “ de Jéhovah ”.
Lit. : “ insensés ”.
“ toute la communauté des frères ”. Lit. : “ l’ensemble des frères ”.
Lit. : “ étant frappés avec le poing ”.
Gr. : hupogrammon, “ modèle d’écriture ” ; lat. : exemplum, “ exemple, modèle ”.
Ou : “ Il a supporté lui-​même ”.
Ou : “ l’arbre ”. Lit. : “ le bois ”. Gr. : to xulon. Voir App. 5C.
“ surveillant ”. Gr. : épiskopon ; J17(héb.) : peqidh.
Ou : “ vies ”.