Aller au contenu

Aller au sommaire

Les Témoins de Jéhovah

Sélectionner la langue Français

1 Corinthiens 11​:​1-34

11  Devenez mes imitateurs, tout comme moi je le suis de Christ+.  Or je vous loue parce qu’en toutes choses vous vous souvenez de moi, et que vous tenez ferme les traditions+ comme je vous [les] ai transmises.  Mais je veux que vous sachiez que le chef* de tout homme, c’est le Christ+ ; et le chef de la femme, c’est l’homme+ ; et le chef du Christ, c’est Dieu+.  Tout homme qui prie ou qui prophétise en ayant quelque chose sur la tête fait honte à son chef+ ;  mais toute femme qui prie ou qui prophétise+ la tête découverte* fait honte à son chef+, car c’est exactement comme si elle était une [femme] à la tête rasée*+.  Car si une femme ne se couvre pas, qu’elle se tonde aussi ; mais s’il est honteux pour une femme d’être tondue ou rasée+, qu’elle soit couverte+.  Car un homme ne doit pas avoir la tête couverte, puisqu’il est l’image+ et la gloire+ de Dieu ; mais la femme est la gloire de l’homme+.  En effet, l’homme ne vient pas de* la femme, mais la femme de* l’homme+ ;  et qui plus est, l’homme n’a pas été créé à cause de la femme, mais la femme à cause de l’homme+. 10  Voilà pourquoi la femme doit avoir un signe d’autorité* sur la tête+, à cause des anges+. 11  D’ailleurs, pour ce qui est du Seigneur, ni la femme n’est sans l’homme, ni l’homme sans la femme+. 12  Car de même que la femme vient de l’homme+, de même aussi l’homme vient par la femme+ ; mais toutes choses viennent de Dieu+. 13  Jugez-​en par vous-​mêmes : Est-​il convenable qu’une femme prie Dieu [la tête] découverte ? 14  La nature elle-​même ne vous enseigne-​t-​elle pas que si un homme porte les cheveux longs, c’est un déshonneur pour lui ; 15  mais si une femme porte les cheveux longs, c’est une gloire+ pour elle ? Parce que la chevelure lui a été donnée en guise de coiffure*+. 16  Cependant, si quelqu’un semble vouloir contester+ en faveur de quelque autre coutume+, nous n’en avons pas d’autre, et les congrégations de Dieu non plus. 17  Mais, en donnant ces instructions, je ne vous loue pas, parce que c’est, non pour le meilleur, mais pour le pire que vous vous assemblez+. 18  Car tout d’abord, lorsque vous vous réunissez dans une congrégation, j’entends dire* qu’il existe des divisions* parmi vous+ ; et je le crois en partie. 19  Il faut en effet qu’il y ait aussi des sectes*+ parmi vous, pour que les personnes approuvées puissent également devenir manifestes parmi vous+. 20  Quand donc vous vous réunissez dans un même lieu, il n’est pas possible de manger* le repas du Seigneur*+. 21  En effet, lorsque vous [le] mangez*, chacun prend d’abord son propre repas*, si bien que l’un a faim tandis que l’autre est ivre. 22  Vous avez bien des maisons pour manger et boire, n’est-​ce pas+ ? Ou méprisez-​vous la congrégation de Dieu, et faites-​vous honte à ceux qui n’ont rien+ ? Que faut-​il que je vous dise ? Faut-​il que je vous loue ? En cela je ne vous loue pas. 23  Car moi, j’ai reçu du Seigneur* ce que je vous ai aussi transmis : que le Seigneur Jésus, dans la nuit+ où il allait être livré, a pris un pain 24  et, après avoir rendu grâces, il l’a rompu+ et a dit : “ Ceci représente* mon corps+ qui est pour vous. Continuez à faire ceci en souvenir+ de moi. ” 25  Il a fait de même à l’égard de la coupe+ aussi, après avoir pris le repas*, en disant : “ Cette coupe représente la nouvelle alliance+ grâce à mon sang+. Continuez à faire ceci, toutes les fois que vous la boirez, en souvenir+ de moi. ” 26  Car toutes les fois+ que vous mangez ce pain et que vous buvez cette coupe, vous continuez à proclamer la mort+ du Seigneur, jusqu’à ce qu’il arrive+. 27  Par conséquent, quiconque mange le pain ou boit la coupe du Seigneur indignement sera coupable+ à l’égard du corps et du sang+ du Seigneur. 28  Qu’un homme d’abord s’approuve lui-​même après s’être examiné sérieusement+, et qu’ainsi il mange de ce pain et boive de cette coupe. 29  En effet, qui mange et boit mange et boit un jugement+ contre lui-​même s’il ne discerne pas le corps. 30  Voilà pourquoi beaucoup parmi vous sont faibles et malades, et bon nombre dorment+ [dans la mort]. 31  Mais si nous discernions ce que nous, nous sommes, nous ne serions pas jugés+. 32  Cependant, quand nous sommes jugés+, nous sommes disciplinés par Jéhovah*+, pour que nous ne soyons pas condamnés+ avec le monde+. 33  Par conséquent, mes frères, lorsque vous vous réunissez pour manger [ce repas]+, attendez-​vous les uns les autres. 34  Si quelqu’un a faim, qu’il mange chez lui+, afin de ne pas vous réunir pour le jugement+. Mais les autres questions, je les réglerai quand j’arriverai.

Notes

“ chef ”. Gr. : képhalê, signifie aussi “ tête ”. Dans tout ce passage il est pris dans son double sens de “ tête ” et de “ chef ”.
Ou : “ non voilée ”.
C.-à-d. en châtiment pour conduite immorale.
Ou : “ l’homme n’appartient pas à ”.
Ou : “ la femme appartient à ”.
“ un signe d’autorité ”. Ou : “ une liberté permise ”.
Ou : “ lui a été donnée comme vêtement ”.
Ou : “ j’entends toujours dire ”.
“ divisions ”. Gr. : skhismata, “ schismes ”.
“ sectes ”. Gr. : haïréséïs ; lat. : hereses.
Ou : “ on ne mange pas ”.
Lit. : “ dîner (repas du soir) qui est celui même du Seigneur ”.
Ou : “ lorsqu’il [le] mange ”.
C.-à-d. : “ repas du soir ”.
“ du Seigneur ”, אAB ; J13,14 : “ de Jéhovah ”.
Lit. : “ est ”. Gr. : éstin. Voir Mt 26:26, note.
Voir v. 11:21, note “ repas ”.
Voir App. 1D.