Réponse de la Bible

« Être saint » signifie être à l’écart de toute souillure. Le mot hébreu traduit par « saint » vient d’un terme qui veut dire « séparé ». Par conséquent, ce qui est saint est séparé de tout usage ordinaire, ou tenu pour sacré, particulièrement en raison de sa propreté et de sa pureté.

Dieu est saint au plus haut degré. La Bible dit : « Il n’y a pas de saint comme Jéhovah * » (1 Samuel 2:2). Dieu est donc en droit de fixer les normes à suivre en matière de sainteté.

Le mot « saint » peut s’appliquer à tout ce qui a un rapport direct avec Dieu, notamment aux choses exclusivement réservées pour le culte. Par exemple, la Bible parle de :

  •  Lieux saints : Près du buisson ardent, Dieu a dit à Moïse : « Le lieu où tu te tiens est un sol sacré [ou « saint »] » (Exode 3:2-5).

  •  Évènements considérés comme saints : Aux temps bibliques, les Israélites adoraient Jéhovah lors de fêtes religieuses appelées « saintes assemblées » (Lévitique 23:37).

  •  Objets saints : Dans l’Antiquité, des « ustensiles sacrés » étaient utilisés pour le culte au temple à Jérusalem (1 Rois 8:4). Ces objets sacrés devaient être utilisés avec le plus grand respect, mais ils ne devaient jamais être adorés *.

Un humain imparfait peut-​il être saint ?

Oui. Dieu ordonne aux chrétiens : « Vous devez être saints, car je suis saint » (1 Pierre 1:16). Bien sûr, il est impossible pour des humains imparfaits de se montrer à la hauteur des normes parfaites de Dieu en matière de sainteté. Néanmoins, les humains qui obéissent aux lois justes de Dieu peuvent être considérés comme « saint[s] » et « agréable[s] à Dieu » (Romains 12:1). Celui qui s’efforce d’être saint fait attention à ses paroles et à ses actions. Par exemple, il suit les conseils de la Bible en « [s’abstenant] de la fornication » et en « [devenant saint] dans toute [sa] conduite » (1 Thessaloniciens 4:3 ; 1 Pierre 1:15).

Dieu peut-​il cesser de nous considérer comme saints ?

Oui. Si une personne ne respecte plus les normes de conduite fixées par Dieu, elle ne sera plus sainte à ses yeux. Par exemple, bien que la lettre aux Hébreux s’adresse à des « frères saints », elle les met en garde contre le danger de développer « un cœur méchant qui manque de foi en s’éloignant du Dieu vivant » (Hébreux 3:1, 12).

Ce que certains pensent au sujet de la sainteté

Idée reçue : On peut devenir saint en se privant de tout plaisir.

Réalité : La Bible révèle qu’un « traitement sévère du corps » — autrement dit se priver de tout plaisir — n’a « aucune valeur » pour Dieu (Colossiens 2:23). Au contraire, Dieu veut que nous profitions des bonnes choses : « Que tout homme mange, oui qu’il boive et qu’il voie le bien pour tout son dur travail. C’est le don de Dieu » (Ecclésiaste 3:13).

Idée reçue : Le célibat permet d’atteindre un niveau plus élevé de sainteté.

Réalité : Un chrétien peut choisir de ne pas se marier, mais le célibat à lui seul ne permet pas d’être saint aux yeux de Dieu. Il est vrai qu’une personne célibataire peut se consacrer entièrement au culte de Dieu (1 Corinthiens 7:32-34). Cependant, la Bible montre que ceux qui sont mariés peuvent aussi être saints. En réalité, au moins un des apôtres de Jésus, Pierre, était marié (Matthieu 8:14 ; 1 Corinthiens 9:5).

^ § 4 Jéhovah est le nom personnel de Dieu. Des centaines de versets bibliques associent ce nom aux termes « saint » et « sainteté ».

^ § 8 La Bible condamne le culte des reliques (1 Corinthiens 10:14).