Réponse de la Bible

Le terme « ciel » a trois sens différents dans la Bible : 1) les cieux physiques ; 2) le monde spirituel ; 3) le symbole d’une position haute ou élevée. Dans chaque cas, le contexte nous aide à déterminer le sens correct *.

  1. Les cieux physiques. Dans ce sens, « les cieux » désignent l’atmosphère terrestre où souffle le vent, où volent les oiseaux, où les nuages déversent pluie et neige et où jaillissent les éclairs (Psaume 78:26 ; Proverbes 30:19 ; Isaïe 55:10 ; Luc 17:24). Ils peuvent aussi désigner l’espace lointain, le lieu du « soleil, [de] la lune et [d]es étoiles » (Deutéronome 4:19 ; Genèse 1:1).

  2. Le monde spirituel. Le terme « ciel » fait aussi référence aux cieux spirituels, ou monde spirituel, un niveau d’existence plus élevé que l’univers physique, et extérieur à celui-ci (1 Rois 8:27 ; Jean 6:38). Jéhovah, qui est « un Esprit », et les êtres spirituels qu’il a créés occupent les cieux spirituels (Jean 4:24 ; Matthieu 24:36). Parfois, « les cieux » sont personnifiés pour représenter les anges fidèles, « l’assemblée des saints » (Psaume 89:5-7).

    La Bible utilise aussi le terme « cieux » pour désigner en particulier la partie du monde spirituel où vit Jéhovah, « le lieu fixe où [il] habite » (1 Rois 8:43, 49 ; Hébreux 9:24 ; Révélation 13:6). Par exemple, la Bible a prédit que Satan et ses démons seraient jetés hors des cieux et qu’ils ne seraient plus autorisés à approcher Jéhovah. Cependant, ils resteraient dans le monde spirituel (Révélation 12:7-9, 12).

  3. Le symbole d’une position haute ou élevée. La Bible utilise le mot « ciel » pour représenter une position élevée, souvent en lien avec une domination. Une telle position peut être occupée par :

Qu’est-ce que le ciel ?

Le monde spirituel est un lieu d’intense activité occupé par des millions de créatures spirituelles qui « exécute[nt] [la] parole [de Jéhovah] » (Psaume 103:20, 21 ; Daniel 7:10).

La Bible décrit le ciel comme étant brillamment éclairé (1 Timothée 6:15, 16). Le prophète Ézékiel a reçu une vision marquée par une lumière éclatante, alors que Daniel a vu une vision du ciel qui comprenait « un fleuve de feu » (Ézékiel 1:26-28 ; Daniel 7:9, 10, Bible de Louis Segond). Le ciel est saint, ou pur, et beau (Psaume 96:6 ; Isaïe 63:15 ; Révélation 4:2, 3).

L’impression générale que la Bible donne du ciel est extraordinaire (Ézékiel 43:2, 3). Cependant, les humains ne peuvent pas appréhender totalement le ciel, puisque le monde spirituel transcende nos sens.

^ § 3 Le mot hébreu traduit par « ciel » vient d’un mot qui veut dire « haut » ou « élevé » (Proverbes 25:3). Voir The New Brown, Driver, and Briggs Hebrew and English Lexicon of the Old Testament, page 1029.

^ § 9 Une encyclopédie déclare que les nouveaux cieux dont parle Isaïe 65:17 signifient « un nouveau gouvernement, un nouveau royaume » (Cyclopedia de McClintock et Strong, vol. IV, page 122).