Réponse de la Bible

La règle « œil pour œil » faisait partie de la Loi que Dieu avait donnée à la nation d’Israël antique par l’intermédiaire de Moïse. Jésus l’a citée dans le Sermon sur la montagne (Matthieu 5:38 ; Exode 21:24, 25 ; Deutéronome 19:21). Cette règle signifiait qu’une personne jugée coupable devait recevoir une sanction proportionnelle à ses actes *.

Elle s’appliquait quand quelqu’un blessait volontairement une autre personne. À propos de la sanction que l’agresseur devait recevoir, la Loi mosaïque déclarait : « Fracture pour fracture, œil pour œil, dent pour dent : on lui infligera le même genre de blessure que celle qu’il a infligée » (Lévitique 24:20).

 Quel était le but de la règle « œil pour œil » ?

La règle « œil pour œil » n’autorisait pas quelqu’un à se venger lui-​même. Son but était plutôt d’aider les juges à rendre une sentence appropriée, en n’étant ni trop durs ni trop laxistes.

De plus, elle devait amener celui qui envisageait de faire du mal à quelqu’un à renoncer à son projet. En effet, la Loi expliquait : « Les autres [c’est-à-dire ceux qui voyaient la justice de Dieu en train d’être appliquée] l’apprendront et auront peur, et plus personne parmi vous ne fera une telle chose mauvaise » (Deutéronome 19:20).

 Les chrétiens doivent-​ils appliquer la règle « œil pour œil » ?

Non. Elle faisait partie de la Loi donnée à Moïse, Loi qui a pris fin avec le sacrifice de Jésus (Romains 10:4).

Cependant, cette règle nous aide à mieux comprendre la façon de penser de Dieu. Par exemple, elle montre que Dieu aime la justice (Psaume 89:14). Elle révèle également que Dieu estime qu’un coupable devrait être sanctionné « dans une juste mesure » (Jérémie 30:11).

 Idées reçues sur la règle « œil pour œil »

Idée reçue : La règle « œil pour œil » était trop sévère.

Réalité : Cette règle n’autorisait pas à appliquer la justice de façon excessive ou cruelle. Au contraire, en l’appliquant correctement, les juges n’infligeaient une sanction au coupable qu’après avoir examiné les faits et déterminé s’il avait réellement agi volontairement (Exode 21:28-30 ; Nombres 35:22-25). La règle « œil pour œil » permettait donc d’éviter les sanctions excessives.

Idée reçue : La règle « œil pour œil » favorisait un cycle de vengeances sans fin.

Réalité : La Loi mosaïque déclarait : « Tu ne dois pas te venger, ni garder rancune aux fils de ton peuple » (Lévitique 19:18). La Loi n’encourageait pas les Israélites à se venger, mais plutôt à faire confiance à Dieu et au système judiciaire qu’il avait mis en place pour réparer les torts (Deutéronome 32:35).

^ § 3 Ce principe juridique, aussi appelé « loi du talion », existait dans le système judiciaire d’autres civilisations antiques.