Aller au contenu

La Bible enseigne-​t-​elle la réincarnation ?

Réponse de la Bible

Non. Ni le mot « réincarnation » ni cette notion ne figurent dans la Bible. La croyance en la réincarnation se base sur la doctrine de l’immortalité de l’âme *. Mais la Bible enseigne que l’âme est la personne tout entière et qu’elle est donc mortelle (Genèse 2:7, note ; Ézéchiel 18:4). À sa mort, une personne cesse d’exister (Genèse 3:19 ; Ecclésiaste 9:5, 6).

Quelle est la différence entre la réincarnation et la résurrection ?

L’enseignement biblique de la résurrection n’est pas fondé sur la croyance en l’immortalité de l’âme. Lors de la résurrection, ceux qui sont morts seront ramenés à la vie grâce à la puissance de Dieu (Matthieu 22:23, 29 ; Actes 24:15). La résurrection offre la belle perspective de revivre dans une « nouvelle terre », ou société humaine, sans plus jamais connaître la mort (2 Pierre 3:13 ; Révélation 21:3, 4).

Ce que certains pensent au sujet de la réincarnation et de la Bible

Idée reçue : La Bible dit que le prophète Élie s’est réincarné en Jean le Baptiseur.

Réalité : Dieu avait annoncé : « Je vous envoie le prophète Élie », et Jésus a confirmé que Jean le Baptiseur avait accompli cette prophétie (Malachie 4:5, 6 ; Matthieu 11:13, 14). Cependant, cela ne signifiait pas qu’Élie s’était réincarné en Jean le Baptiseur. Jean lui-​même a déclaré ne pas être Élie (Jean 1:21). Mais l’œuvre que Jean a accomplie était similaire à celle d’Élie ; les deux prophètes ont proclamé le message de Dieu appelant à la repentance (1 Rois 18:36, 37 ; Matthieu 3:1, 2). Jean a montré également « le même esprit et [...] la même puissance » que le prophète Élie (Luc 1:13-17, Parole vivante).

Idée reçue : La Bible parle de la réincarnation comme d’une « nouvelle naissance ».

Réalité : La Bible explique que la nouvelle naissance est spirituelle et qu’elle a lieu du vivant de la personne (Jean 1:12, 13). Cette nouvelle naissance n’est pas la conséquence inévitable d’actions passées, mais une bénédiction venant de Dieu, qui apporte à la personne concernée une merveilleuse espérance pour l’avenir (Jean 3:3 ; 1 Pierre 1:3, 4).

^ § 3 La croyance en l’immortalité de l’âme et en la réincarnation remonte à la Babylone antique. Plus tard, des philosophes indiens ont introduit la doctrine du Karma. Selon une encyclopédie, le Karma « s’appuie sur la relation de cause à effet, et affirme que ce que fait une personne durant sa vie actuelle aura un effet sur sa vie future » (Britannica Encyclopedia of World Religions, page 913).