Aller au contenu

Aller au sous-menu

Les Témoins de Jéhovah

Français

En quel sens le sacrifice de Jésus est-il « une rançon pour beaucoup » ?

Réponse de la Bible

Le sacrifice de Jésus est le moyen par lequel Dieu délivre, ou sauve, les humains du péché et de la mort. La Bible qualifie le sang versé de Jésus de rançon (Éphésiens 1:7 ; 1 Pierre 1:18, 19). C’est pourquoi Jésus a dit qu’il est venu « donner sa vie en rançon pour beaucoup » (Matthieu 20:28, Segond 21).

« Une rançon pour beaucoup » était nécessaire : pourquoi ?

Le premier homme, Adam, a été créé parfait, ou sans péché. Il avait la perspective de vivre éternellement, mais il a perdu cette possibilité en choisissant de désobéir à Dieu (Genèse 3:17-19). Quand il a eu des enfants, il leur a transmis le péché, ou l’imperfection (Romains 5:12). C’est pourquoi la Bible indique qu’Adam s’est « vendu », lui et ses enfants, en esclavage au péché et à la mort (Romains 7:14). Étant imparfaits, aucun de ses enfants ne pouvait racheter ce qu’Adam avait perdu (Psaume 49:7, 8).

Dieu éprouvait de la compassion pour les descendants d’Adam, face à leur situation désespérée (Jean 3:16). Cependant, les normes de justice de Dieu lui interdisaient de fermer les yeux sur leurs péchés ou de les pardonner sans fondement valable (Psaume 89:14 ; Romains 3:23-26). Par amour pour les humains, Dieu a donc fourni le moyen légal non seulement pour que leurs péchés soient pardonnés, mais aussi pour les débarrasser de l’imperfection (Romains 5:6-8). La rançon est ce moyen légal.

Comment fonctionne la rançon ?

Dans la Bible, la « rançon » suppose les trois éléments suivants :

  1. C’est un paiement (Nombres 3:46, 47).

  2. Elle permet une libération, ou un rachat (Exode 21:30).

  3. Elle correspond à la valeur de ce qu’il faut payer ; elle en couvre le coût *.

Voyez comment ces éléments s’appliquent au sacrifice de Jésus :

  1. Paiement : La Bible dit que les chrétiens ont « été achetés à un prix » (1 Corinthiens 6:20 ; 7:23). Ce prix est le sang de Jésus, avec lequel il a « acheté pour Dieu des gens de toute tribu, et langue, et peuple, et nation » (Révélation 5:8, 9).

  2. Libération : Le sacrifice de Jésus fournit une « libération par rançon » du péché (1 Corinthiens 1:30 ; Colossiens 1:14 ; Hébreux 9:15).

  3. Correspondance : Le sacrifice de Jésus correspond exactement à ce qu’Adam a perdu : une vie humaine parfaite (1 Corinthiens 15:21, 22, 45, 46). La Bible dit : « De même que par la désobéissance de ce seul homme [Adam] beaucoup ont été constitués pécheurs, de même aussi par l’obéissance de cette seule personne [Jésus Christ] beaucoup seront constitués justes » (Romains 5:19). Ce verset explique comment la mort d’un seul homme peut payer la rançon pour beaucoup de pécheurs. En fait, le sacrifice de Jésus est une « rançon correspondante pour tous », c’est-à-dire pour tous ceux qui font ce qu’il faut pour en bénéficier (1 Timothée 2:5, 6).

^ § 11 Dans la Bible, les termes originaux traduits par « rançon » emportent l’idée d’un prix, ou d’une chose de valeur, qu’on paie. Par exemple, le verbe hébreu kaphar signifie fondamentalement « couvrir » (Genèse 6:14). Il est généralement utilisé pour parler de l’action de couvrir, ou racheter, le péché (Psaume 65:3). Le nom kophèr, lui, évoque le prix payé pour accomplir cette action (Exode 21:30). De même, le mot grec lutron, traduit habituellement par « rançon », peut aussi être rendu par « prix de rachat » (Matthieu 20:28, The New Testament in Modern Speech, par R. F. Weymouth). Les auteurs grecs ont eu recours à ce terme pour évoquer un paiement donné pour la rançon d’un prisonnier de guerre ou pour libérer un esclave.

Pour en savoir plus

QU’ENSEIGNE RÉELLEMENT LA BIBLE ?

La rançon, le plus beau don de Dieu

Qu’est-ce que la rançon ? Que devez-vous faire pour en bénéficier ?