Réponse de la Bible

Oui, Dieu pardonnera vos péchés si vous faites la bonne démarche. La Bible dit que Dieu est « prêt à pardonner » et qu’il « pardonnera largement » (Nehémia 9:17 ; Psaume 86:5 ; Isaïe 55:7). Quand il nous pardonne, Dieu le fait totalement. Nos péchés sont alors « effacés » (Actes 3:19). De plus, Dieu pardonne définitivement, car il dit : « Je ne me souviendrai plus de leurs péchés » (Jérémie 31:34, Parole de Vie). Ainsi, une fois qu’il a pardonné nos péchés, il ne les ressasse pas pour nous les reprocher ou pour nous les faire payer encore et encore.

Cependant, le pardon de Dieu n’est pas de la faiblesse, ni de la sentimentalité. Dieu n’enfreint jamais ses normes justes. C’est pourquoi il ne pardonne pas certains péchés (Josué 24:19, 20).

Démarche nécessaire pour obtenir le pardon de Dieu

  1. Admettez que votre péché est une violation des normes de Dieu. Même si votre conduite a blessé d’autres personnes, vous devez tout d’abord reconnaître que votre péché est une offense faite à Dieu (Psaume 51:1, 4 ; Actes 24:16).

  2. Confessez-vous à Dieu dans la prière (Psaume 32:5 ; 1 Jean 1:9).

  3. Regrettez profondément votre péché. Cette « tristesse qui vient de Dieu » mène à la repentance, ou à un changement de cœur (2 Corinthiens 7:10). Cela implique également regretter les mauvaises actions qui ont mené au péché (Matthieu 5:27, 28).

  4. Changez votre conduite, c’est-à-dire « retournez-vous » (Actes 3:19). Cela signifie ne pas répéter une action mauvaise ou une pratique mauvaise, ou bien rectifier entièrement votre manière de penser ou d’agir (Éphésiens 4:23, 24).

  5. Prenez des dispositions pour réparer le mal ou le tort causé (Matthieu 5:23, 24 ; 2 Corinthiens 7:11). Présentez vos excuses à ceux qui ont souffert de vos actions ou de vos manquements. Dans la mesure du possible, compensez ce que vous avez pris (Luc 19:7-10).

  6. Demandez pardon à Dieu dans la prière en vertu de la rançon offerte par Jésus (Éphésiens 1:7). Toutefois, si vous souhaitez que votre prière soit exaucée, vous devez pardonner à ceux qui ont péché contre vous (Matthieu 6:14, 15).

  7. Si vous avez commis un péché grave, parlez-en à une personne qui est qualifiée pour vous apporter l’aide spirituelle nécessaire et qui pourra prier en votre faveur (Jacques 5:14-16).

Ce que certains pensent au sujet du pardon de Dieu

« Mes péchés sont trop nombreux pour être pardonnés. »

Dieu a pardonné à David d’avoir commis l’adultère et un meurtre.

Tant que nous suivrons la démarche que Dieu a fixée dans la Bible, nous serons pardonnés puisque sa capacité à pardonner est plus grande que nos péchés. Il peut aussi bien pardonner les péchés graves que ceux qui sont répétés à plusieurs reprises (Proverbes 24:16 ; Isaïe 1:18).

Par exemple, David, roi d’Israël, a été pardonné d’avoir commis l’adultère et un meurtre (2 Samuel 12:7-13). L’apôtre Paul, quant à lui, a été pardonné alors qu’il pensait être le plus grand pécheur au monde (1 Timothée 1:15, 16). Même les Juifs du premier siècle, que Dieu tenait pour responsables du meurtre de Jésus, le Messie, ont été pardonnés à condition de changer leurs manières d’agir (Actes 3:15, 19).

« Si je me confesse à un prêtre ou à un ministre du culte, mes péchés sont absous. »

Aujourd’hui, aucun humain n’a le pouvoir de pardonner à un autre humain pour des péchés faits contre Dieu. Même si la confession à quelqu’un peut aider un pécheur à se rétablir, seul Dieu peut pardonner les péchés (Éphésiens 4:32 ; 1 Jean 1:7, 9).

Dans ce cas, que voulait dire Jésus lorsqu’il a dit à ses apôtres : « Si vous pardonnez les péchés de n’importe quelles personnes, ils leur sont pardonnés ; si vous retenez ceux de n’importe quelles personnes, ils sont retenus » ? (Jean 20:23). Jésus parlait d’un pouvoir particulier qu’il donnerait à ses apôtres quand ceux-ci recevraient l’esprit saint (Jean 20:22).

Comme promis, les apôtres ont reçu ce don lorsque l’esprit saint a été répandu sur eux en 33 de notre ère (Actes 2:1-4). L’apôtre Pierre a utilisé ce pouvoir quand il a jugé les disciples Ananias et Sapphira. Il a été miraculeusement informé de leur imposture, et son jugement a indiqué que leur péché ne serait pas pardonné (Actes 5:1-11).

Ce don miraculeux de l’esprit saint, de même que celui de guérison et celui des langues, a cessé après la mort des apôtres (1 Corinthiens 13:8-10). Par conséquent, aucun humain aujourd’hui ne peut absoudre le péché d’une autre personne.