Aller au contenu

Les chrétiens doivent-​ils observer le sabbat ?

Réponse de la Bible

Les chrétiens ne sont pas tenus d’observer un sabbat hebdomadaire. Ils obéissent à « la loi du Christ », dans laquelle l’observance du sabbat ne figure pas (Galates 6:2 ; Colossiens 2:16, 17). Pourquoi peut-​on en être sûr ? Examinons tout d’abord l’origine du sabbat.

Qu’est-​ce que le sabbat ?

Le mot français « sabbat » vient d’un terme hébreu qui signifie « se reposer, cesser ». La Bible mentionne le sabbat pour la première fois dans les commandements donnés à la nation d’Israël (Exode 16:23). Par exemple, le quatrième des Dix Commandements déclare : « Souviens-​toi du jour du sabbat, afin qu’il reste sacré. Pendant six jours, tu devras travailler et faire tout ce que tu as à faire, mais le septième jour est un sabbat pour Jéhovah ton Dieu. Tu ne devras faire aucun travail » (Exode 20:8-10). Le sabbat commençait le vendredi au coucher du soleil et s’achevait le samedi au coucher du soleil. Pendant cette période, les Israélites ne pouvaient pas quitter l’endroit où ils se trouvaient, allumer un feu, ramasser du bois ou porter une charge (Exode 16:29 ; 35:3 ; Nombres 15:32-36 ; Jérémie 17:21). Violer la loi sur le sabbat était puni de mort (Exode 31:15).

D’autres jours du calendrier juif, ainsi que la 7et la 50année, étaient également considérés comme des jours de repos, des sabbats. Pendant les années sabbatiques, les champs ne devaient pas être cultivés et on ne pouvait pas obliger un Israélite à rembourser ses dettes (Lévitique 16:29-31 ; 23:6, 7, 32 ; 25:4, 11-14 ; Deutéronome 15:1-3).

La mort de Jésus a rendu la loi sur le sabbat caduque

Pourquoi la loi sur le sabbat ne s’applique-​t-​elle pas aux chrétiens ?

La loi sur le sabbat ne s’appliquait qu’au peuple respectant l’ensemble de la Loi donnée par l’intermédiaire de Moïse (Deutéronome 5:2, 3 ; Ézéchiel 20:10-12). Dieu n’a jamais exigé des autres peuples qu’ils observent un repos sabbatique. De plus, même les Juifs ont été « libérés de la Loi » de Moïse, y compris des Dix Commandements, grâce au sacrifice de Jésus Christ (Romains 7:6, 7 ; 10:4 ; Galates 3:24, 25 ; Éphésiens 2:15). Au lieu d’être attachés à la Loi de Moïse, les chrétiens se soumettent à une loi supérieure : la loi de l’amour (Romains 13:9, 10 ; Hébreux 8:13).

Ce que certains pensent au sujet du sabbat

Idée reçue : Dieu a instauré le sabbat quand il s’est reposé le septième jour.

Réalité : La Bible dit : « Dieu bénit le septième jour et en fit un jour saint, parce que ce jour-​là il se reposa de toute son activité, de tout ce qu’il avait créé. » (Genèse 2:3, Segond 21). Ce verset n’est pas une loi donnée à l’homme, mais une déclaration qui se rapporte à ce que Dieu a fait le septième jour de création. La Bible ne mentionne personne qui a observé un repos sabbatique avant l’époque de Moïse.

Idée reçue : Les Israélites observaient déjà le sabbat avant de recevoir la Loi de Moïse.

Réalité : Moïse a dit aux Israélites : « Jéhovah notre Dieu a conclu une alliance avec nous en Horeb », la région autour du Mont Sinaï. Cette alliance comprenait la loi du sabbat (Deutéronome 5:2, 12). La conception qu’avaient les Israélites du sabbat montre que c’était quelque chose de nouveau pour eux. S’ils observaient le sabbat avant, alors qu’ils étaient en Égypte, pourquoi cela leur aurait-​il rappelé leur libération d’Égypte, comme Dieu l’a dit (Deutéronome 5:15) ? Pourquoi a-​t-​il fallu leur dire de ne pas ramasser la manne le septième jour (Exode 16:25-30) ? Et pourquoi n’ont-​ils pas su comment gérer le premier cas de transgression du sabbat (Nombres 15:32-36) ?

Idée reçue : Le sabbat est une alliance perpétuelle, permanente, et on doit toujours s’y soumettre.

Réalité : Certaines traductions de la Bible parlent du sabbat comme d’une « alliance perpétuelle » (Exode 31:16, Bible de Louis Segond). Cependant, le mot hébreu traduit par « perpétuel » peut signifier « pour une durée indéfinie », pas forcément pour toujours. Par exemple, la Bible utilise le même terme pour parler de la prêtrise israélite, à laquelle Dieu a mis fin il y a 2 000 ans (Exode 40:15 ; Hébreux 7:11, 12).

Idée reçue : Les chrétiens doivent observer le sabbat, parce que Jésus l’a fait.

Réalité : Jésus a observé le sabbat parce qu’il était Juif de naissance et se trouvait donc sous la Loi mosaïque (Galates 4:4). Après sa mort, cette alliance de la Loi, y compris le sabbat, a été supprimée (Colossiens 2:13, 14).

Idée reçue : L’apôtre Paul a observé le sabbat après sa conversion au christianisme.

Réalité : Paul est entré dans des synagogues le jour du sabbat, mais pas pour participer à cette cérémonie avec les Juifs (Actes 13:14 ; 17:1-3 ; 18:4). Au contraire, selon la coutume de l’époque, il a prêché la bonne nouvelle dans les synagogues, puisque des orateurs visiteurs pouvaient être invités à parler à ceux qui étaient rassemblés pour le culte (Actes 13:15, 32). Paul a prêché « chaque jour », pas seulement le jour du sabbat (Actes 17:17).

Idée reçue : Le dimanche correspond au sabbat des chrétiens.

Réalité : La Bible ne demande nulle part aux chrétiens de consacrer le dimanche au repos et au culte. Pour les premiers chrétiens, le dimanche était un jour de travail comme les autres. The International Standard Bible Encyclopedia explique : « Il a fallu attendre le IVsiècle pour voir le dimanche commencer à être associé au sabbat, quand Constantin [un empereur romain païen] a décrété que certains travaux ne devaient pas être effectués le dimanche *. »

Mais alors, pourquoi des passages de la Bible semblent indiquer que le dimanche était un jour particulier ? La Bible dit que l’apôtre Paul a partagé un repas avec ses compagnons chrétiens « le premier jour de la semaine », un dimanche. Mais c’était normal puisqu’il s’en allait le lendemain (Actes 20:7). De la même façon, certaines assemblées de fidèles étaient encouragées à mettre de l’argent de côté « chaque premier jour de la semaine », pour des opérations de secours. Mais il s’agissait simplement d’une suggestion afin de mieux gérer son budget. Ils ne devaient d’ailleurs pas apporter cet argent à un lieu de réunion, mais le conserver chez eux (1 Corinthiens 16:1, 2).

Idée reçue : C’est mal de se réserver une journée par semaine pour le repos et le culte.

Réalité : La Bible laisse chaque chrétien libre de ce choix (Romains 14:5).

^ § 21 Voir aussi T. Carson et J. Cerrito, Nouvelle Encyclopédie catholique (angl.), Gale, Farmington Hills, vol. 13, entrée « Sunday », 2003, p. 608.