Aller au contenu

Aller au sous-menu

Les Témoins de Jéhovah

Français

Qu’est-ce que l’arche de l’alliance ?

Réponse de la Bible

L’arche de l’alliance était un coffre sacré fabriqué par les Israélites des temps bibliques sur l’ordre de Dieu, selon le modèle qu’il leur avait donné. Elle abritait « le Témoignage », c’est à dire les Dix Commandements, gravés sur deux tablettes de pierre (Exode 25:8-10, 16 ; 31:18).

  • Structure. L’Arche mesurait 2,5 coudées de long, 1,5 coudée de large et 1,5 coudée de haut (env. 111 × 67 × 67 cm). Elle était en bois d’acacia, recouverte d’or massif tant à l’intérieur qu’à l’extérieur, et couronnée d’une bordure travaillée artistiquement. À chaque extrémité du couvercle en or massif se trouvaient deux chérubins, également en or. Ils se faisaient face, la tête inclinée, et déployaient leurs ailes vers le haut, couvrant ainsi le couvercle. Il y avait quatre anneaux d’or au-dessus des pieds de l’Arche. Des barres en bois d’acacia recouvertes d’or étaient introduites dans les anneaux pour transporter l’Arche (Exode 25:10-21 ; 37:6-9).

  • Emplacement. L’Arche était tout d’abord installée dans le Très-Saint, un compartiment du tabernacle (une tente transportable destinée au culte, fabriquée au même moment que l’Arche). Un rideau placé à l’entrée du Très-Saint empêchait les prêtres et le peuple de voir à l’intérieur (Exode 40:3, 21). Seul le grand prêtre était autorisé à voir l’Arche une fois par an, le jour des Propitiations, lorsqu’il entrait dans le Très-Saint (Lévitique 16:2 ; Hébreux 9:7). Plus tard, l’Arche a été placée dans le Très-Saint du temple de Salomon (1 Rois 6:14, 19).

  • Utilité. L’Arche permettait de conserver des objets sacrés et rappelait aux Israélites l’alliance que Dieu avait conclue avec eux au mont Sinaï. Elle jouait également un rôle essentiel lors de la cérémonie du jour des Propitiations (Lévitique 16:3, 13-17).

  • Contenu. Les tablettes de pierre sur lesquelles étaient gravés les Dix Commandements ont été les premiers objets à être placés dans l’Arche (Exode 40:20). On y a ajouté plus tard une jarre en or contenant de la manne et « le bâton d’Aaron qui avait bourgeonné » (Hébreux 9:4 ; Exode 16:33, 34 ; Nombres 17:10). Manifestement, la jarre et le bâton ont ensuite été retirés puisqu’ils n’étaient plus dans l’Arche lors de son transfert au temple (1 Rois 8:9).

  • Transport. L’Arche devait être transportée sur les épaules des Lévites à l’aide des barres en bois d’acacia (Nombres 7:9 ; 1 Chroniques 15:15). Pour que les Lévites n’aient pas à toucher l’Arche, les barres n’étaient jamais retirées (Exode 25 : 12-16). Lors du transport de l’Arche, on la recouvrait avec le rideau qui séparait le Saint du Très-Saint * (Nombres 4:5,6).

  • Symbolisme. L’Arche était associée à la présence de Dieu. Par exemple, le nuage qui apparaissait au-dessus de l’Arche, dans le Très-Saint, et au-dessus du campement des Israélites était le signe de la présence et de l’approbation de Jéhovah (Lévitique 16:2 ; Nombres 10:33-36). La Bible dit aussi que Jéhovah « siége[ait] sur les chérubins », en faisant référence aux deux anges placés sur le couvercle de l’Arche (1 Samuel 4:4 ; Psaume 80:1). Ces chérubins étaient donc « la représentation du char » de Jéhovah (1 Chroniques 28:18). En raison de ce que l’Arche représentait, le roi David a pu écrire que Jéhovah « habit[ait] à Sion » parce que c’est là qu’elle avait été amenée (Psaume 9:11).

  • Appellation. La Bible désigne le coffre sacré par différents termes comme « l’arche du témoignage », « l’arche de l’alliance », « l’arche de Jéhovah » et « l’Arche de ta force [celle de Jéhovah] » (Nombres 7:89 ; Josué 3:6, 13 ; 2 Chroniques 6:41).

    On donnait au couvercle de l’Arche le nom de « propitiatoire » (1 Chroniques 28:11). Ce terme renvoie à l’utilisation qu’on en faisait le jour des Propitiations. Ce jour-là, le grand prêtre répandait un peu de sang d’animaux sacrifiés vers et devant le couvercle. Il faisait ainsi propitiation pour les péchés, ou couvrait les péchés, « en sa faveur, en faveur de sa maison et en faveur de toute la congrégation d’Israël. » (Lévitique 16:14-17).

L’Arche existe-t-elle encore aujourd’hui ?

Rien ne permet de l’affirmer. La Bible montre qu’elle n’est plus utile aujourd’hui. L’alliance à laquelle elle était associée a été remplacée par « une alliance nouvelle », basée sur le sacrifice de Jésus (Jérémie 31:31-33 ; Hébreux 8:13 ; 12:24). Voilà pourquoi la Bible a prédit une époque où l’arche de l’alliance ne serait plus, mais elle ne manquerait pas pour autant au peuple de Dieu (Jérémie 3:16).

Après l’établissement de la nouvelle alliance, l’apôtre Jean a reçu une vision dans laquelle l’arche de l’alliance est apparue dans les cieux (Révélation 11:15, 19). Elle symbolise la présence de Dieu et sa bénédiction sur la nouvelle alliance.

L’Arche était-elle un porte-bonheur ?

Non. Le simple fait de posséder l’Arche ne garantissait pas la réussite. Par exemple, même si elle était dans le campement des Israélites lorsqu’ils ont affronté la ville d’Aï, ils ont subi une défaite à cause de l’infidélité d’un Israélite (Josué 7:1-6). Plus tard, ils ont été battus par les Philistins, bien qu’ils aient apporté l’arche sur le champ de bataille. Cette défaite était le résultat de la mauvaise conduite des prêtres Hophni et Phinéas (1 Samuel 2:12 ; 4:1-11). Les Philistins se sont emparés de l’Arche mais Dieu les a punis jusqu’à ce qu’ils la rendent à Israël (1 Samuel 5:11-6:5).

L’arche de l’alliance dans l’histoire

Année (avant notre ère)

Évènement

1513

Fabriquée par Betsalel et ses assistants avec des matériaux offerts par les Israélites (Exode 25:1,2 ; 37:1).

1512

Inaugurée par Moïse en même temps que le tabernacle et la prêtrise (Exode 40:1-3, 9, 20, 21).

1512—Après 1070

Déplacée à différents endroits (Josué 18:1 ; Juges 20:26, 27 ; 1 Samuel 1:24 ; 3:3 ; 6:11-14 ; 7:1,2).

Après 1070

Déplacée à Jérusalem par le roi David (2 Samuel 6:12).

1026

Déplacée dans le temple de Salomon à Jérusalem (1 Rois 8:1,6).

642

Rapportée au temple par le roi Yoshiya * (2 Chroniques 35:3).

Avant 607

Apparemment retirée du temple. Elle n’est pas mentionnée dans la liste des objets emportés par les Babyloniens lors de la destruction du temple en 607 avant notre ère ni dans celle des objets rapportés ensuite à Jérusalem (2 Rois 25:13-17 ; Ezra 1:7-11).

63

Déclarée manquante par le général romain Pompée lorsqu’il a conquis Jérusalem et inspecté le Très-Saint du temple *.

^ § 8 Lorsque les Israélites n’ont pas transporté ni recouvert l’Arche selon les instructions divines, ils en ont subi les conséquences (1 Samuel 6:19 ; 2 Samuel 6:2-7).

^ § 31 La Bible ne dit pas quand, pourquoi ni par qui l’Arche a été retirée du temple.

^ § 35 Voir Histoires, de Tacite, Livre V, paragraphe 9