Voici comment ne pas aggraver ton cas :

Dis la vérité. Si tu racontes des histoires à tes parents, ils vont avoir encore moins confiance en toi. Sois honnête et précis (Proverbes 28:13).

  • Ne te justifie pas. Ne minimise pas ce qui s’est passé.

  • N’oublie jamais : « Une réponse pleine de douceur chasse la colère » (Proverbes 15:1, Parole de Vie).

Excuse-toi. Dis à tes parents que tu regrettes de leur avoir causé de l’inquiétude, de la déception ou du travail supplémentaire. Tu as toutes les raisons de le faire. Et peut-être que la punition sera moins dure... En tout cas, tu dois être sincèrement désolé.

Accepte les conséquences. Assumer la responsabilité de ses actes est un signe de maturité. Le mieux, c’est peut-être de t’efforcer de regagner la confiance de tes parents (Proverbes 20:11).

Tu sais, tes parents ont la responsabilité de surveiller de façon raisonnable ce que tu fais. C’est pour ça que la Bible parle du « commandement de ton père » ou de la « loi de ta mère » (Proverbes 6:20).

Tu veux que tes parents te donnent plus de liberté ? Alors...

  • Respecte systématiquement les règles qu’ils te fixent.

  • Obéis-leur : l’obéissance doit devenir chez toi une seconde nature et faire partie de ton identité, ce sentiment intérieur qui te dit qui tu es et quelles valeurs tu défends.