Aller au contenu

Aller à la table des matières

COMMENT VOS DONS SONT UTILISÉS

Opérations de secours mondiales pour faire face à la pandémie

Opérations de secours mondiales pour faire face à la pandémie

1er JUILLET 2021

 En mars 2020, l’Organisation mondiale de la santé a déclaré que la Covid-19 constituait une pandémie. Beaucoup ne s’étaient pas imaginé que ce virus bouleverserait toujours le monde plus d’un an après. Des millions de gens, y compris des Témoins de Jéhovah, doivent faire face aux conséquences physiques, psychologiques et financières de cette pandémie. Quelles opérations de secours les Témoins de Jéhovah ont-​ils mises en place pendant cette crise ?

Du secours au bon moment

 Sous la direction du Comité des coordinateurs du Collège central des Témoins de Jéhovah, plus de 950 comités de secours (DRC) ont été constitués à travers le monde pour faire face à la Covid-19. Certains de nos frères et sœurs ont pu recevoir l’aide de comités locaux, et d’autres ont bénéficié d’aides gouvernementales. Les DRC ont aussi organisé des opérations de secours de grande envergure.

 Considérons par exemple le cas du Paraguay. Un journal a rapporté qu’en raison de l’impact économique de la pandémie, « un grand nombre de Paraguayens n’ont pas de quoi se nourrir ». Mais les DRC mis en place dans ce pays ont déjà commencé à distribuer des kits de secours contenant assez de provisions (nourriture, produits d’entretien et d’hygiène) pour deux semaines pour une famille de quatre. Chaque kit a une valeur d’environ 25 euros.

 Que font les volontaires aux opérations de secours pour se protéger et protéger les autres du virus de la Covid-19 ? Ils portent des masques et respectent la distanciation physique. Ils vérifient aussi que les entreprises qui les fournissent en nourriture utilisent des locaux propres et prennent des précautions sanitaires strictes. Par exemple, tous ceux qui manipulent les kits doivent porter un équipement de protection individuel, nettoyer et désinfecter leurs véhicules, et désinfecter les surfaces sur lesquelles ils entreposent les kits. Enfin, ceux qui livrent les kits gardent une distanciation physique avec les frères et sœurs chez qui ils vont.

Des dons utilisés avec sagesse

 Depuis janvier 2021, le Comité des coordinateurs a donné son accord pour consacrer environ 21 millions d’euros aux opérations de secours liées à la Covid-19. Les filiales et les DRC utilisent les dons du mieux possible et se donnent du mal afin d’obtenir les meilleurs prix pour les articles de première nécessité. Au Chili, par exemple, les frères qui organisent les opérations de secours voulaient acheter 750 kilogrammes de lentilles. Mais le prix des lentilles a doublé en à peine un mois ! Malgré cela, ils ont décidé d’acheter les lentilles au prix fort. Deux heures après avoir conclu l’affaire, le fournisseur les a informés qu’un autre acheteur venait juste de retourner sa commande de lentilles. Alors, au lieu de facturer aux frères la commande au prix fort comme convenu, le fournisseur leur a revendu les lentilles de l’autre acheteur au prix du mois précédent.

 Mais quand nos frères sont venus récupérer les lentilles, le fournisseur a essayé d’annuler la vente en les accusant de faire du favoritisme dans la distribution de la nourriture, comme c’est le cas d’autres organisations. Après une courte prière silencieuse, un des frères a expliqué au fournisseur que chaque assemblée avait déjà évalué les besoins réels de ses membres. Les frères ont aussi expliqué qu’en raison des origines culturelles variées des destinataires, chaque kit de secours serait personnalisé et contiendrait les produits que les familles utilisent le plus. Enfin, ils ont informé le fournisseur que c’est volontairement que les Témoins de Jéhovah font des dons d’argent et qu’ils apportent leur aide. Cela l’a impressionné ! Il a accepté de baisser le prix de vente et il a aussi offert 400 kilogrammes de lentilles sur la prochaine commande des frères.

« Une preuve d’amour authentique »

 Lusu, une sœur veuve âgée du Libéria, vit avec cinq membres de sa famille. Un matin, alors qu’ils prenaient le petit-déjeuner et étudiaient le texte du jour, le petit-fils de Lusu, âgé de sept ans, s’est rendu compte qu’ils avaient mangé toute la nourriture qu’il leur restait. Il a demandé : « Qu’est-​ce qu’on va manger ? » Lusu lui a répondu qu’elle avait déjà prié à ce sujet et qu’elle était sûre que Jéhovah leur donnerait ce dont ils avaient besoin. L’après-midi même, les anciens de l’assemblée ont appelé Lusu pour lui dire de venir récupérer des provisions alimentaires. Elle raconte ce que son petit-fils lui a dit : « Maintenant, je sais que Jéhovah entend les prières et y répond puisqu’il a répondu à la tienne. »

Dessins que des enfants congolais ont faits pour remercier les frères pour les provisions de nourriture.

 En République démocratique du Congo, une femme qui habite à côté d’une famille de Témoins a remarqué que leurs coreligionnaires leur apportaient de la nourriture. Elle a dit à son mari : « Après la pandémie, on deviendra Témoins de Jéhovah, parce qu’ils ont pris soin de leurs frères et sœurs pendant cette période difficile. » Il lui a demandé : « Tu vas vraiment devenir Témoin de Jéhovah pour un sac de riz ? » Elle a répondu : « Bien sûr que non, mais ce sac de riz est une preuve d’amour authentique. »

 Si les Témoins de Jéhovah peuvent répondre rapidement aux besoins de leurs frères et sœurs pendant cette pandémie, c’est grâce aux dons que vous faites généreusement. Nous vous remercions d’avoir suivi les différentes méthodes proposées sur le site donate.jw.org pour faire vos dons.