Aller au contenu

Aller à la table des matières

COMMENT VOS DONS SONT UTILISÉS

Des présentoirs mobiles « en témoignage pour toutes les nations »

Des présentoirs mobiles « en témoignage pour toutes les nations »

1er AVRIL 2023

 Depuis plus de dix ans, nos présentoirs mobiles attirent l’œil des gens. Dans le monde entier, les présentoirs sont facilement reconnaissables. Leur forme est caractéristique mais aussi pratique. Vous serez sans nul doute d’accord avec Asenata, une sœur de Pologne, qui dit : « Les présentoirs sont simples, mais beaux. Ils sont faciles à installer et à déplacer. »

 Vous êtes-​vous déjà demandé comment les présentoirs ont été conçus et fabriqués ?

Un modèle adapté

 En 2001, le Collège central a donné son accord pour que les frères et sœurs de France essaient différentes formes de témoignage dans les lieux publics, dont le témoignage à l’aide de présentoirs mobiles. Ils ont testé plusieurs modèles. Par exemple, ils ont transformé des valises et des caddies de courses pour exposer nos publications et en avoir quelques-unes en réserve. Finalement, la filiale de France a choisi un modèle unique qui a été utilisé pendant plusieurs années.

Un des premiers présentoirs mobiles, France (2005).

 Les frères de France ont constaté avec joie que leur initiative produisait de bons résultats. Alors en 2011, le Collège central a approuvé qu’à New York (États-Unis), soit lancé un projet pilote de témoignage dans les lieux publics à l’aide de présentoirs mobiles et de tables d’exposition. Les pionniers qui ont participé au projet se sont rapidement rendus compte que les présentoirs avaient de nombreux avantages, notamment leur mobilité. Ils ont donné des suggestions pour améliorer la forme des présentoirs. Les premiers présentoirs en bois fabriqués à la main étaient assez lourds : il était difficile de les faire descendre et monter des marches. Un nouveau modèle a donc été pensé : Il était plus léger, mais pas non plus au point d’être emporté par un coup de vent. Il avait des roues plus grosses et qui amortissaient les chocs, ce qui était très pratique sur des sols irréguliers. Et il possédait un petit compartiment supplémentaire pour stocker quelques publications.

 Le projet pilote a été une véritable réussite ! C’est pourquoi, en 2012, le Collège central a approuvé l’utilisation des présentoirs mobiles dans le monde entier. Un contrat a été passé avec un fabricant pour qu’il produise une grande quantité de présentoirs dans des matériaux légers et durables.

 Au fil du temps, des changements mineurs ont été apportés au modèle. Par exemple, en 2015, une housse imperméable à la face avant en plastique transparent a été ajoutée. Dina, qui vit en Géorgie, apprécie cet accessoire. Elle dit que de cette façon, « le présentoir a son “imperméable” pour protéger les publications ». En 2017, des affiches aimantées ont été disponibles dans certaines langues. Tomasz, un frère de Pologne, se souvient : « Avant, c’était difficile de changer les affiches adhésives. Les affiches aimantées, c’est vraiment une idée géniale. » En 2019, il y a eu d’autres changements au niveau des matériaux et de la fabrication des présentoirs pour qu’ils soient encore plus résistants.

La fabrication des présentoirs mobiles

 Les présentoirs mobiles sont produits par un seul fabricant et distribués aux quatre coins du monde. Actuellement, un présentoir coûte 43 dollars américains (environ 40 euros), hors frais d’expédition et autres coûts. Jusqu’à présent, plus de 16 millions de dollars américains (environ 15 millions d’euros) ont été dépensés pour l’achat de présentoirs, et plus de 420 000 présentoirs ont été expédiés aux assemblées du monde entier.

 Pour utiliser au mieux les offrandes, les présentoirs mobiles sont commandés en gros. De plus, au lieu de remplacer les présentoirs abîmés, les assemblées peuvent commander des pièces de rechange et effectuer les réparations elles-​mêmes.

Prêcher à l’aide de présentoirs mobiles

 Partout dans le monde, les proclamateurs aiment utiliser les présentoirs mobiles. Martina, qui vit au Ghana, fait ce commentaire : « Quand nous prêchons, en général, c’est nous qui abordons les gens. Ce que j’aime avec le présentoir, c’est que ce sont les gens qui viennent vers nous. On peut même donner un témoignage aux passants. »

 Dans un autre pays d’Afrique, un homme s’est approché d’un présentoir où il a reçu des publications dans sa langue. Il est revenu une semaine plus tard et a dit : « J’ai lu toutes les publications. Ce qu’elles contiennent est très important. Je vais aller dans mon village pour en parler à ma famille. » Sa famille habitait à plus de 500 kilomètres de là. Deux mois plus tard, il est revenu et a raconté : « Les gens de mon village ont lu toutes les publications, et ce qu’ils ont appris leur a beaucoup plu. Ils veulent devenir Témoins de Jéhovah. Mais ils ont des questions. Par exemple, ils comprennent que pour se faire baptiser, ils doivent être immergés dans l’eau. Mais il n’y a pas de rivière à proximité de notre village. Devons-​nous venir ici pour nous faire baptiser ? » Les proclamateurs ont mis cet homme en relation avec un pionnier qui parle sa langue. Et depuis, ils ont des discussions régulières.

 Qu’il est encourageant de voir que les présentoirs mobiles sont utilisés pour prêcher « sur toute la terre, en témoignage pour toutes les nations » ! (Matthieu 24:14). Comment les frais de fabrication sont-​ils couverts ? Grâce aux offrandes en faveur de l’œuvre mondiale, souvent effectuées sur donate.jw.org. Merci pour votre générosité.