Aller au contenu

Aller au sommaire

 EN COUVERTURE | UN GOUVERNEMENT SANS CORRUPTION

Le Royaume de Dieu : un gouvernement sans corruption

Le Royaume de Dieu : un gouvernement sans corruption

« En fin de compte, les dirigeants sont des citoyens comme les autres. Nous ne sommes que ce que la société a fait de nous. » C’est ainsi que s’est exprimé le président du Conseil supérieur de contrôle général du Nicaragua alors qu’il expliquait pourquoi, selon lui, il est impossible de faire disparaître la corruption.

Si la société humaine est corrompue, ne trouvez-vous pas logique d’en conclure que tout gouvernement qui en fait partie est inévitablement corrompu ? Dans ce cas, un gouvernement sans corruption ne peut pas provenir de la société humaine. La Bible parle justement d’un tel gouvernement : le Royaume de Dieu, pour lequel Jésus a enseigné ses disciples à prier (Matthieu 6:9, 10).

Le Royaume de Dieu est un gouvernement bien réel qui règne depuis les cieux. Il remplacera tous les gouvernements humains (Psaume 2:8, 9 ; Révélation 16:14 ; 19:19-21). L’élimination de la corruption fera partie des bienfaits qu’il apportera à l’humanité. Six de ses caractéristiques nous en donnent l’assurance.

1. SON POUVOIR

LE PROBLÈME : Les gouvernements humains sont financés par leurs citoyens, le plus souvent au moyen de taxes ou d’impôts. Devant tout cet argent, certains sont tentés de voler. D’autres acceptent des pots-de-vin de la part d’individus qui cherchent à réduire leurs impôts ou toute autre somme qu’ils doivent à l’État. Un cercle vicieux risque alors de s’instaurer : le gouvernement augmente  les impôts pour compenser de telles pertes, ce qui favorise encore plus la corruption. Dans un tel contexte, les gens honnêtes sont probablement ceux qui souffrent le plus.

LA SOLUTION : Le Royaume de Dieu détient son pouvoir du Tout-Puissant, Jéhovah * (Révélation 11:15). Il n’a pas besoin de recourir à des impôts pour fonctionner. La « grandeur [du] pouvoir » de Dieu et son immense générosité donnent la garantie que le Royaume comblera largement les besoins de tous ses sujets (Isaïe 40:26, Bible de Darby ; Psaume 145:16).

2. SON DIRIGEANT

LE PROBLÈME : Les tentatives pour éliminer la corruption « doivent commencer tout en haut de l’échelle », fait remarquer Susan Rose-Ackerman, citée dans l’article précédent. Les autorités perdent toute crédibilité lorsqu’elles cherchent à faire disparaître la corruption au sein de la police ou des douanes tout en la tolérant parmi les hauts responsables. Et même le dirigeant humain le plus honnête est imparfait. Comme la Bible le dit, « il n’y a pas d’homme juste sur la terre qui fasse toujours le bien » (Ecclésiaste 7:20).

Jésus a rejeté le plus gros pot-de-vin jamais proposé.

LA SOLUTION : À la différence des humains imparfaits, Jésus Christ, que Dieu a désigné comme dirigeant du Royaume, ne sera jamais tenté de mal agir. Il l’a montré en rejetant le plus gros pot-de-vin jamais proposé : « tous les royaumes du monde et leur gloire ». En échange, il lui suffisait de faire un seul acte d’adoration devant le chef du monde, le Diable (Matthieu 4:8-10 ; Jean 14:30). Même lorsqu’il a été torturé à mort, Jésus était déterminé à rester intègre. Il a d’ailleurs refusé une drogue qui aurait atténué ses souffrances, mais qui aurait aussi pu l’empêcher d’être en pleine possession de ses moyens (Matthieu 27:34). Ressuscité par Dieu et se trouvant aujourd’hui au ciel auprès de lui, Jésus a démontré qu’il est pleinement qualifié pour diriger le Royaume (Philippiens 2:8-11).

3. SA STABILITÉ

LE PROBLÈME : Beaucoup de pays organisent régulièrement des élections, ce qui, en théorie, permet aux électeurs d’écarter les personnes corrompues. Mais dans les faits, les campagnes électorales et les élections créent des conditions favorables à la corruption, même dans les pays dits développés. Par leur soutien financier ou d’autres actions, les riches peuvent influencer les élus actuels et à venir.

John Paul Stevens, juge de la Cour suprême des États-Unis, a écrit qu’une telle influence menace « non seulement la légitimité et la valeur d’un gouvernement, mais aussi la confiance que ses citoyens lui accordent ». Il n’est donc pas étonnant que beaucoup de personnes dans le monde pensent que les partis politiques sont les plus corrompues de toutes les institutions.

LA SOLUTION : Le caractère permanent, stable, du Royaume de Dieu supprime le risque de fraude  électorale (Daniel 7:13, 14). Son dirigeant étant désigné par Dieu, ce Royaume n’est pas dépendant d’élections et ne peut pas être renversé. Sa stabilité est la garantie que ses actions sont toujours dans l’intérêt à long terme de ses sujets.

4. SES LOIS

Le Royaume de Dieu est un gouvernement bien réel qui règne depuis les cieux.

LE PROBLÈME : Dans un premier temps, vous pourriez penser qu’établir de nouvelles lois est source d’améliorations. Cependant, des spécialistes ont découvert que, dans bien des cas, augmenter le nombre de lois ne fait que multiplier les situations favorisant la corruption. De plus, la mise en œuvre de lois anticorruption coûte généralement très cher pour des résultats souvent très décevants.

LA SOLUTION : Les lois du Royaume de Dieu sont infiniment supérieures à celles des hommes. Par exemple, au lieu de dresser une liste sans fin de choses qu’on peut ou qu’on ne peut pas faire, Jésus a donné ce qu’on appelle la Règle d’or. Il a déclaré : « Tout ce que vous voulez que les hommes fassent pour vous, de même vous aussi, vous devez le faire pour eux » (Matthieu 7:12). Plus remarquable encore, les lois du Royaume accordent de l’importance aussi bien aux actions qu’aux mobiles. « Tu dois aimer ton prochain comme toi-même », a dit Jésus (Matthieu 22:39). Bien sûr, Dieu, qui peut lire dans les cœurs, est tout à fait en mesure de faire respecter de tels commandements (1 Samuel 16:7).

5. SES VALEURS MORALES

LE PROBLÈME : L’avidité et l’égoïsme sont à la base de la corruption. Les personnes haut placées et les citoyens manifestent souvent ces défauts. Pour revenir au grand magasin qui s’est effondré à Séoul, des responsables municipaux avaient accepté d’être soudoyés par les entrepreneurs, qui savaient bien que payer un pot-de-vin coûterait moins cher qu’utiliser les matériaux et les méthodes de construction réglementaires.

Pour que la corruption disparaisse, les gens doivent en fait apprendre à dominer des traits de caractère ancrés en eux, comme l’avidité et l’égoïsme. Cependant, les gouvernements n’ont  ni la volonté ni la capacité de mettre en œuvre un tel programme d’enseignement.

LA SOLUTION : Le Royaume de Dieu s’attaque aux racines mêmes de la corruption en enseignant aux gens à se défaire des mauvaises tendances responsables de ce problème *. Cet enseignement les aide à « être renouvelés dans la force qui anime [leur] intelligence » (Éphésiens 4:23). Ils apprennent ainsi à remplacer l’avidité et l’égoïsme par des valeurs comme le contentement et l’intérêt pour autrui (Philippiens 2:4 ; 1 Timothée 6:6).

6. SES SUJETS

LE PROBLÈME : Même dans le meilleur des environnements et avec la meilleure éducation qui soit, certaines personnes choisiront toujours d’être malhonnêtes et corrompues. Des spécialistes reconnaissent que c’est la raison pour laquelle les gouvernements humains ne peuvent pas éliminer la corruption. Le mieux qu’ils puissent espérer, c’est d’en limiter l’étendue et les effets nuisibles.

LA SOLUTION : La Convention des Nations unies contre la corruption déclare que les autorités doivent encourager « l’intégrité, l’honnêteté et le sens des responsabilités » pour combattre la corruption. Le but est très noble. Notons toutefois que le Royaume fait plus qu’encourager ces qualités, il les exige de ses sujets. La Bible dit que les « gens avides » et les « menteurs » ne pourront pas hériter du Royaume de Dieu (1 Corinthiens 6:9-11 ; Révélation 21:8).

Tout le monde peut apprendre à respecter ces normes morales élevées, comme l’ont prouvé les premiers chrétiens. Par exemple, quand un disciple nommé Simon a essayé d’acheter aux apôtres le don de l’esprit saint, ils ont refusé son argent et lui ont dit : « Repens-toi [...] de ta méchanceté. » Dès qu’il a compris que son désir était malsain, Simon leur a demandé de prier pour lui afin qu’il parvienne à rejeter ce désir (Actes 8:18-24).

COMMENT DEVENIR UN SUJET DU ROYAUME

Quelle que soit votre nationalité, vous pouvez devenir un sujet du Royaume (Actes 10:34, 35). Son programme d’enseignement — actuellement en place dans le monde entier — vous y aidera. Les Témoins de Jéhovah seront heureux de vous montrer comment se passe un cours biblique gratuit à domicile, qui peut ne durer que dix minutes par semaine. Entre autres choses, vous en apprendrez plus sur « la bonne nouvelle du royaume de Dieu » et sur la façon dont il va éliminer la corruption au sein des pouvoirs publics (Luc 4:43). Nous vous invitons à prendre contact avec les Témoins de Jéhovah de votre région ou à consulter notre site jw.org.

Souhaitez-vous bénéficier d’un cours biblique gratuit à domicile ?

^ § 8 Jéhovah est le nom de Dieu révélé dans la Bible.

^ § 22 Voir par exemple l’article « Peut-on être honnête dans un monde corrompu ? », dans notre numéro du 1er octobre 2012.