Aller au contenu

Aller au sommaire

 LA BIBLE TRANSFORME DES VIES

Je ne vivais que pour moi

Je ne vivais que pour moi
  • ANNÉE DE NAISSANCE : 1951

  • PAYS D’ORIGINE : ALLEMAGNE

  • ANCIENNEMENT : ORGUEILLEUX ET INDÉPENDANT

MON PARCOURS :

J’ai passé les premières années de ma vie près de Leipzig, dans l’ex-Allemagne de l’Est, non loin des frontières tchèque et polonaise. J’avais six ans quand, pour le travail de mon père, nous sommes partis vivre à l’étranger : d’abord au Brésil, puis en Équateur.

Quand j’ai eu 14 ans, mes parents m’ont envoyé dans un pensionnat en Allemagne. Comme ils étaient restés en Amérique du Sud, je devais me débrouiller tout seul. Je suis devenu très indépendant. Je me souciais peu de l’effet que mes actes avaient sur les autres.

Mes parents sont rentrés en Allemagne quand j’ai eu 17 ans. Au départ, j’ai habité avec eux. Mais j’étais devenu tellement indépendant que j’ai été incapable de m’intégrer de nouveau à la famille. À 18 ans, j’ai quitté la maison.

J’étais de plus en plus instable, insatisfait. Je cherchais un but à ma vie. J’ai testé plusieurs modes de vie, je me suis intéressé à différents mouvements et j’en ai déduit que ce que je pouvais faire de mieux, c’était d’explorer cette belle planète avant que les humains ne la détruisent.

J’ai quitté l’Allemagne, acheté une moto et... direction l’Afrique. Mais très vite, j’ai dû rentrer en Europe pour réparer ma moto. En peu de temps, je me suis retrouvé sur une plage du Portugal. J’ai décidé d’abandonner la moto pour le bateau.

Je me suis joint à un groupe de jeunes qui s’apprêtaient à traverser l’Atlantique à la voile. Parmi eux se trouvait ma future femme, Laurie. Nous avons mis le cap sur les Antilles. Après un court séjour à Porto Rico, nous sommes revenus en Europe. Laurie et moi avions pour objectif de trouver un voilier à reconvertir en bateau de plaisance. Mais après seulement trois mois de recherche, il y a eu un petit contretemps : j’étais appelé pour le service militaire.

J’ai servi 15 mois dans la marine. Entre-temps, j’ai épousé Laurie et nous avons continué de nous préparer à la vie nomade. Peu avant que je parte pour l’armée, nous avions acheté la coque d’un bateau de sauvetage que nous transformions progressivement en petit voilier. Notre but  était de vivre à bord et de continuer à explorer cette magnifique planète. C’est à ce moment-là — à la fin de mon service militaire et avant d’avoir achevé les travaux sur le bateau — que nous avons rencontré les Témoins de Jéhovah et commencé à étudier la Bible.

COMMENT LA BIBLE A CHANGÉ MA VIE :

Je n’ai pas tout de suite vu la nécessité d’effectuer de grands changements dans ma vie. J’étais marié à la femme avec qui je vivais et j’avais déjà arrêté de fumer (Éphésiens 5:5). Et puis, je pensais que notre projet de voyager à travers le monde était une activité louable, puisque nous allions passer notre temps à observer les merveilles de la création de Dieu.

Mais en réalité, j’avais vraiment des choses à changer, surtout dans ma personnalité. Étant extrêmement orgueilleux et indépendant, j’étais centré sur mes talents et sur ce que j’avais réussi à accomplir. Je ne vivais que pour moi.

Un jour, j’ai lu le célèbre Sermon sur la montagne (Matthieu, chapitres 5-7). Au début, je ne voyais pas de quel bonheur Jésus parlait. Par exemple, il a dit que ceux qui ont faim et soif sont heureux (Matthieu 5:6). Mais comment une personne dans le besoin peut-elle être heureuse ? Au fil de mon étude, j’ai compris que nous avons tous un besoin de spiritualité et que pour le combler, il nous faut d’abord reconnaître humblement ce besoin. En effet, Jésus a déclaré : « Heureux ceux qui sont conscients de leur pauvreté spirituelle » (Matthieu 5:3).

Nous avons commencé à étudier la Bible en Allemagne. Puis nous sommes partis en France et, plus tard, en Italie. Partout où nous sommes allés, nous avons fréquenté des Témoins de Jéhovah. J’étais très impressionné par leur unité et par l’amour qu’ils avaient les uns pour les autres. Je me suis rendu compte qu’ils formaient vraiment une famille internationale (Jean 13:34, 35). Au bout de quelque temps, Laurie et moi nous sommes fait baptiser Témoins de Jéhovah.

Après mon baptême, j’ai continué à opérer des changements dans ma personnalité. Laurie et moi avons décidé de partir vers le sud en longeant la côte africaine, puis de traverser l’Atlantique pour gagner les États-Unis. Et nous voilà, Laurie et moi, seuls sur une minuscule embarcation, entourés par des milliers de kilomètres carrés d’eau. C’est là, en plein milieu de l’océan, que j’ai pris conscience de ma petitesse par rapport à notre Grand Créateur. Ayant beaucoup de temps devant moi (il n’y a pas grand-chose à faire sur l’océan), j’en ai consacré une bonne partie à la lecture de la Bible. J’étais particulièrement touché par les récits sur la vie de Jésus. Il était parfait, avait des aptitudes supérieures à tout ce qu’on peut imaginer... et pourtant, il ne s’est jamais mis en avant. Il ne vivait pas pour lui-même, mais pour son Père céleste.

J’ai vu l’importance de mettre le Royaume de Dieu à la première place dans ma vie.

Plus je méditais sur l’exemple de Jésus, plus je voyais l’importance de mettre le Royaume de Dieu à la première place dans ma vie plutôt que de le faire passer après mes projets (Matthieu 6:33). Quand Laurie et moi sommes finalement arrivés aux États-Unis, nous avons décidé de nous y installer et de nous concentrer sur le Royaume.

CE QUE CELA M’A APPORTÉ :

À l’époque où je ne me fiais qu’à moi-même, j’étais rarement sûr de mes décisions. Mais aujourd’hui, j’ai trouvé une source infaillible de sagesse pour me guider (Isaïe 48:17, 18). J’ai aussi enfin trouvé un but à ma vie : adorer Dieu et aider les autres à le connaître.

Grâce à l’application des principes bibliques, notre couple est plus fort. De plus, nous avons une fille adorable et nous sommes heureux de voir qu’elle aime Jéhovah.

Notre vie n’a pas toujours été un long fleuve tranquille. Mais avec l’aide de Jéhovah, nous sommes déterminés à ne jamais cesser de le servir ni de lui faire confiance (Proverbes 3:5, 6).