Aller au contenu

Aller au sommaire

 LA BIBLE TRANSFORME DES VIES

Je ne sortais jamais sans mon arme

Je ne sortais jamais sans mon arme
  • ANNÉE DE NAISSANCE : 1958

  • PAYS : ITALIE

  • ANCIENNEMENT : MEMBRE D’UN GANG

MON PARCOURS :

J’ai passé mon enfance dans un quartier ouvrier de la banlieue de Rome. La vie était dure. Je n’ai jamais connu ma vraie mère et je ne m’entendais pas avec mon père. J’ai grandi en apprenant les lois de la rue.

À dix ans, j’avais déjà commencé à voler. À 12 ans, j’ai fait ma première fugue. Plus d’une fois, mon père a dû venir me chercher au poste de police pour me ramener à la maison. Je me disputais tout le temps avec les autres. J’étais violent et j’en voulais à la terre entière. À 14 ans, j’ai quitté la maison pour de bon. J’ai commencé à me droguer et à vivre dans la rue. Comme je n’avais nulle part où dormir, le soir je forçais une voiture et j’y restais jusqu’au petit matin. Puis, je cherchais une fontaine pour me laver.

Je suis devenu expert en vol, du vol de sacs à main au cambriolage d’appartements et de villas pendant la nuit. Je me suis fait une réputation dans le milieu et on m’a rapidement proposé de faire partie d’un gang connu. Cela m’a permis de passer à l’étape « supérieure » : le cambriolage de banques. Mon agressivité m’a valu le respect des autres membres du gang. Je ne sortais jamais sans mon arme. Je la mettais même sous mon oreiller quand je dormais. Violence, drogue, vol, grossièretés et immoralité sont devenus mon mode de vie. La police était constamment à mes trousses. J’ai été arrêté plusieurs fois et pendant des années, j’ai fait pas mal d’allers-retours en prison.

COMMENT LA BIBLE A CHANGÉ MA VIE :

À l’occasion d’une de mes sorties de prison, j’ai décidé d’aller voir une tante. Je ne le savais pas, mais elle et deux de mes cousins étaient devenus Témoins de Jéhovah. Ils m’ont invité à assister à un office. J’ai accepté par curiosité. Une fois sur place, dans leur Salle du Royaume, j’ai voulu à tout prix m’asseoir près de la porte pour pouvoir garder un œil sur  ceux qui entraient et sortaient. Et bien sûr, j’étais armé.

Ce jour-là, ma vie a changé. Je me rappelle m’être dit que je devais être sur une autre planète. J’ai été accueilli par des visages souriants, amicaux et chaleureux. Je me souviens comme si c’était hier du regard franc et bienveillant des Témoins. J’étais à des années-lumière du monde que j’avais l’habitude de fréquenter !

J’ai commencé à étudier la Bible avec les Témoins. Plus j’en apprenais, plus il me paraissait clair que je devais complètement changer de vie. J’ai pris à cœur les paroles de Proverbes 13:20 : « Qui marche avec les sages deviendra sage, mais qui a des relations avec les stupides s’en trouvera mal. » J’ai compris que je devais prendre mes distances avec le gang. Cela n’a pas été facile, mais avec l’aide de Jéhovah, j’y suis arrivé.

Pour la première fois de ma vie, je maîtrisais ce que je faisais.

J’ai aussi renoncé à tout ce qui me rendait « sale ». Au prix de gros efforts, j’ai arrêté de fumer et de me droguer. J’ai coupé mes longs cheveux, je me suis débarrassé de mes boucles d’oreille et j’ai arrêté de dire des grossièretés. Pour la première fois de ma vie, je maîtrisais ce que je faisais.

Comme je n’aimais ni lire ni étudier, j’avais du mal à me concentrer pour approfondir la Bible. Mais j’ai persévéré et, petit à petit, j’en suis venu à aimer Jéhovah. J’ai aussi senti quelque chose changer en moi ; ma conscience s’est mise à me travailler. J’avais souvent des pensées négatives : je croyais que Jéhovah ne pourrait jamais me pardonner tout le mal que j’avais fait. Dans ces moments-là, cela me faisait beaucoup de bien de lire le récit biblique où Jéhovah pardonne au roi David des péchés graves (2 Samuel 11:1–12:13).

Il m’a aussi été très difficile d’aller parler de ma foi de porte en porte (Matthieu 28:19, 20). J’étais terrifié à l’idée de rencontrer quelqu’un à qui j’avais fait du mal d’une façon ou d’une autre dans le passé ! Mais avec le temps, j’ai réussi à surmonter ma peur. J’ai commencé à prendre beaucoup de plaisir à aider les autres à connaître notre merveilleux Père céleste, qui pardonne si largement !

CE QUE CELA M’A APPORTÉ :

Connaître Jéhovah m’a sauvé la vie ! La plupart de mes anciens amis sont morts ou en prison, alors que moi, j’ai une vie vraiment agréable et de belles perspectives d’avenir. J’ai appris à être humble, obéissant et à maîtriser mon tempérament explosif. Du coup, j’ai de meilleures relations avec ceux qui m’entourent. Je suis l’heureux mari d’une femme charmante, Carmen. Ensemble, nous trouvons beaucoup de joie à aider les autres à étudier la Bible.

Ah ! et au fait, je gagne honnêtement ma vie maintenant. De temps en temps, je me rends encore dans des banques, mais au lieu de les cambrioler, je les nettoie !