Aller au contenu

Aller au sommaire

 EN COUVERTURE : À QUAND UN MONDE SANS PRÉJUGÉS ?

Les préjugés : un problème mondial

Les préjugés : un problème mondial

JONATHAN, un Américain né de parents coréens, a souffert des préjugés raciaux quand il était enfant. Une fois adulte, il a cherché un endroit où les gens ne le jugeraient pas sur son apparence ou sur ses origines. Il s’est établi comme médecin dans une ville du nord de l’Alaska. Beaucoup de ses patients lui ressemblaient physiquement. Il espérait que là, au milieu des vents glacials du cercle arctique, il échapperait enfin aux regards encore plus glacials des gens pleins de préjugés.

Ses espoirs se sont envolés un jour qu’il soignait une femme de 25 ans. Au moment où elle est sortie du coma, elle a regardé Jonathan et lui a lancé une insulte qui révélait le profond mépris qu’elle avait pour les Coréens. Pour Jonathan, cet incident a été un douloureux rappel : malgré tous ses efforts pour trouver un endroit où il pourrait se fondre dans le paysage, les préjugés le rattraperaient toujours.

Son histoire illustre une triste réalité : partout où il y a des humains, il y a des préjugés. Aucun endroit de la terre n’est épargné.

 Pourtant, la plupart des gens s’empressent de condamner les préjugés. Voilà qui est surprenant ! Comment une chose aussi mal vue peut-elle être aussi répandue ? De toute évidence, beaucoup de ceux qui désapprouvent les préjugés ne se rendent pas compte qu’eux-mêmes en ont. Se pourrait-il que ce soit votre cas ?

AUTO-ANALYSE

Il est difficile de savoir si notre cœur nourrit des préjugés. La Bible explique pourquoi : « Rien n’est plus trompeur que le cœur humain » (Jérémie 17:9, Bible en français courant). On pourrait s’imaginer qu’on respecte des gens de toutes sortes, et se tromper. Ou alors on pourrait avoir un point de vue négatif sur une certaine catégorie de personnes, mais se dire qu’il y a de bonnes raisons à cela.

Que vous inspire une telle scène ?

Pour montrer à quel point il est difficile de discerner si nous avons ou non des préjugés enfouis en nous, imaginez la scène suivante : Vous marchez seul dans la rue. C’est la nuit noire. Deux jeunes que vous n’avez jamais vus de votre vie se dirigent vers vous. Ils ont l’air costauds, et apparemment, l’un d’eux tient quelque chose à la main...

Vous sentez-vous menacé par eux ? Bien sûr, il est normal de se montrer prudent dans ce genre de situation, peut-être en raison d’une expérience passée. Mais avez-vous des raisons de vous sentir menacé par ces deux jeunes en particulier ? Poussons un peu l’analyse : Comment les avez-vous imaginés ? Appartenaient-ils à un groupe racial ou ethnique précis ? Votre réponse pourrait être très révélatrice. Elle indiquera peut-être que, dans une certaine mesure, vous êtes influencé par des préjugés.

Si nous sommes honnêtes avec nous-mêmes, nous reconnaîtrons que tous, au fond de nous, nous avons une certaine dose de préjugés, raciaux ou autres. À ce propos, la Bible parle d’une tendance très humaine : « Les hommes s’arrêtent aux apparences » (1 Samuel 16:7, BFC). Puisque nous avons tous cette tendance, aux conséquences souvent désastreuses, pouvons-nous espérer surmonter nos préjugés, ou même les vaincre ? Pourrons-nous vivre un jour dans un monde débarrassé de tout préjugé ?