Aller au contenu

Aller au sommaire

 LA BIBLE TRANSFORME DES VIES

« Je rêvais de devenir prêtre »

« Je rêvais de devenir prêtre »
  • ANNÉE DE NAISSANCE : 1957

  • PAYS : MEXIQUE

  • ANCIENNEMENT : SÉMINARISTE ; TEMPÉRAMENT VIOLENT

MON PARCOURS :

Je suis né dans la petite ville de Texcoco. À l’époque, les rues n’étaient pas pavées. C’était plutôt poussiéreux... Souvent, des gens des villages alentour venaient avec leurs ânes, chargés d’un tas de choses à vendre. Ma famille était très pauvre. Je suis le septième de neuf enfants. Pour subvenir à nos besoins, mon père réparait des huaraches, des sandales traditionnelles. Il est mort quand j’avais sept ans. Maman a alors dû batailler pour nourrir la famille.

Mon grand-père était violoniste et il dirigeait un orchestre spécialisé dans la musique religieuse classique. À peu près tout le monde dans la famille jouait d’un instrument. Ma mère faisait partie de la chorale de l’église, et mon oncle était chanteur d’opéra et pianiste. On était très croyants. J’étais enfant de chœur et je rêvais de devenir un missionnaire catholique. À côté de ça, j’aimais beaucoup les films de karaté. Et à force d’en regarder, j’ai fini par avoir un tempérament violent.

Je suis entré dans une école religieuse à Puebla qui fonctionnait comme un séminaire. Je voulais devenir prêtre. Mais pendant ma dernière année, j’ai été très déçu par l’Église catholique. Une jeune religieuse m’a fait des avances. J’ai résisté à la tentation, mais du coup ça m’a donné envie de me marier. En plus, j’ai remarqué que plusieurs prêtres avaient un comportement qui ne correspondait pas à ce qu’ils enseignaient. C’est pour ça que j’ai abandonné l’idée de devenir prêtre.

Quand j’étais enfant de chœur, je rêvais de devenir un missionnaire catholique. Mais j’aimais beaucoup les films de karaté et j’ai fini par avoir un tempérament violent.

 J’ai décidé d’étudier la musique au Conservatoire national de musique de Mexico. Une fois mon diplôme en poche, je me suis marié. En peu de temps, ma femme et moi avons eu quatre enfants. Je gagnais de l’argent en chantant à la messe de l’église.

Dès le début, notre vie de couple a été mouvementée. On était violents l’un envers l’autre, surtout parce qu’on était très jaloux. Les attaques ont été d’abord verbales, puis physiques. Après 13 ans de mariage, on s’est finalement séparés, puis on a divorcé.

COMMENT LA BIBLE A CHANGÉ MA VIE :

La première fois que j’ai rencontré les Témoins de Jéhovah, c’était avant de me séparer de ma femme. Deux Témoins se sont présentés à ma porte et m’ont proposé de parler de la Bible. Je pensais que j’en savais beaucoup sur la religion. J’ai donc cherché à leur prouver qu’ils se trompaient. Je leur ai posé des questions difficiles qui n’avaient pas de réponse. Enfin, c’est ce que je pensais... À ma grande surprise, ils m’ont à chaque fois répondu à l’aide de la Bible. Je me suis rendu compte que j’en savais assez peu, en fait. Mais comme ma femme était vraiment désagréable avec les Témoins et que moi, j’étais très occupé, les visites ont cessé.

Cinq ans plus tard, j’ai à nouveau eu un contact avec les Témoins de Jéhovah. Je vivais alors avec une autre femme, Elvira. Elle ne s’est pas opposée aux Témoins. C’était donc plus facile pour moi d’étudier la Bible régulièrement. Il allait quand même me falloir plusieurs années pour rompre avec mon passé.

J’ai pris conscience que si je voulais adorer Jéhovah de tout mon cœur, j’allais devoir faire de gros changements. Déjà, il fallait que j’arrête de chanter à la messe de l’église et que je trouve un autre travail (Révélation 18:4). Je devais aussi me marier avec Elvira pour régulariser notre union.

Mais le plus dur, ç’a été d’apprendre à contrôler mon tempérament explosif. Deux versets de la Bible m’ont particulièrement aidé : Psaume 11:5, qui explique que Jéhovah déteste la violence, et 1 Pierre 3:7, qui m’a montré que si je voulais que Jéhovah écoute mes prières, je devais témoigner de l’honneur à ma femme. En méditant sur ces versets et en priant Jéhovah de m’aider, j’ai petit à petit réussi à me maîtriser.

La Bible m’a montré que si je voulais que Jéhovah écoute mes prières, je devais témoigner de l’honneur à ma femme.

CE QUE CELA M’A APPORTÉ :

J’ai maintenant une vie de famille heureuse. Je m’efforce de rétablir de bonnes relations avec les fils que j’ai eus lors de mon premier mariage. Et je fais tout ce que je peux pour aider Elvira et nos enfants à garder une foi forte.

Quand j’étais enfant, je rêvais de devenir prêtre et d’aider les autres. Maintenant, j’ai le sentiment que ma vie a vraiment un sens. J’ai trouvé un nouveau métier : j’enseigne la musique. Je suis très reconnaissant à Jéhovah d’avoir été patient avec moi. Il m’a donné la possibilité de changer et de devenir quelqu’un de bien !