Aller au contenu

Aller au sommaire

 ENSEIGNEZ VOS ENFANTS

Pierre et Ananias ont menti : Quelle leçon peut-​on en tirer ?

Pierre et Ananias ont menti : Quelle leçon peut-​on en tirer ?

Mentir, c’est dire quelque chose alors qu’on sait que ce n’est pas vrai. Ça t’est déjà arrivé de mentir ?  * Même des adultes qui aimaient Dieu ont menti. Tu en connais peut-être un dont la Bible parle. Il s’appelle Pierre. Il fait partie des apôtres de Jésus. Voici ce qui s’est passé.

Jésus vient d’être arrêté. Il est emmené dans la maison du grand prêtre. La nuit est déjà très avancée. Pierre entre dans la cour de la maison sans être reconnu. Mais quand le visage de Pierre est éclairé par la lumière d’un feu, la servante qui l’a laissé entrer le reconnaît. Elle lui dit : « Toi aussi tu étais avec Jésus. » Pierre a peur et répond qu’il n’a jamais été avec Jésus.

La Bible raconte qu’ensuite, une autre femme le remarque. Elle dit : « Celui-là était avec Jésus. » Encore une fois, Pierre affirme que c’est faux. Un peu plus tard, d’autres s’approchent de Pierre et lui disent : « À coup sûr, toi aussi tu es l’un d’eux. »

Pierre est pris de panique. Pour la troisième fois, il ment et dit à propos de Jésus : « Je ne connais pas cet homme ! » Aussitôt, un coq chante. Jésus regarde Pierre, et Pierre se rappelle ce que Jésus lui a dit quelques heures plus tôt : « Avant qu’un coq chante, tu me renieras trois fois. » Pierre fond en larmes. Il regrette tellement !

Est-​ce que ce genre de chose pourrait t’arriver ? — Imagine : tu es à l’école, et des élèves commencent à critiquer les Témoins de Jéhovah. L’un d’eux dit : « Ils ne croient pas en l’évolution. » Un autre ajoute : « Ils ne fêtent pas les anniversaires ! » Un autre encore dit : « Ce n’est pas une religion, c’est une secte ! » Tout à coup, l’un d’eux se tourne vers toi et te demande : « Mais au fait, tu n’es pas Témoin de Jéhovah, toi ? » Qu’est-​ce que tu répondrais ?

 Tu dois te préparer pour savoir quoi répondre avant que ça t’arrive. Pierre, lui, n’était pas préparé. Du coup, il s’est senti mal à l’aise, et il a menti ! Bien sûr, Dieu lui a pardonné parce qu’il a vraiment regretté ce qu’il avait fait.

À l’époque de Pierre, il y a un autre disciple de Jésus qui a menti. C’est Ananias. Mais à lui, Dieu n’a pas pardonné, ni à sa femme, Sapphira. Elle s’était mise d’accord avec son mari pour mentir. En découvrant leur histoire, tu comprendras pourquoi Dieu ne leur a pas pardonné.

Cela fait dix jours que Jésus a quitté ses apôtres et qu’il est retourné au ciel aux côtés de Dieu. Environ 3 000 personnes viennent de se faire baptiser à Jérusalem. Beaucoup sont venus de loin pour fêter la Pentecôte. Maintenant qu’ils sont devenus disciples de Jésus, ils veulent rester un peu plus longtemps pour en apprendre davantage sur leur nouvelle religion. Certains disciples de Jésus donnent alors de leur argent pour prendre soin d’eux.

Ananias et sa femme vendent un champ pour gagner de l’argent. Ils veulent l’utiliser pour aider ceux qui viennent de se faire baptiser. Quand Ananias apporte l’argent aux apôtres, il dit que c’est la totalité de ce qu’il a gagné. Mais c’est faux ! Il a gardé une partie de l’argent pour lui ! Dieu le fait savoir à Pierre. Alors Pierre dit à Ananias : « Tu as voulu tromper, non pas les hommes, mais Dieu. » À l’instant même, Ananias tombe au sol, mort ! Trois heures plus tard, sa femme arrive. Elle n’est pas au courant de ce qui s’est passé. Elle aussi ment, puis tombe raide morte.

Voici la leçon à retenir : c’est important de dire la vérité ! D’ailleurs, tout le monde doit le faire. Mais on fait tous des erreurs, particulièrement quand on est jeune. Tu n’es pas heureux de savoir que Jéhovah t’aime et qu’il est prêt à te pardonner, tout comme il a pardonné à Pierre ? — Souviens-​toi : on doit dire la vérité. Et si on fait la grosse erreur de mentir, on doit demander pardon à Dieu, et même le supplier. C’est sans doute ce que Pierre a fait, et Dieu lui a pardonné. Si on fait notre maximum pour ne plus mentir, Dieu nous pardonnera à nous aussi !

^ § 3 Le tiret appelle une pause. Si vous lisez cet article avec un enfant, laissez-​le alors s’exprimer.