Aller au contenu

Aller à la table des matières

Avez-​vous eu une vie antérieure ?

Avez-​vous eu une vie antérieure ?

“ Tout cela existe bien réellement : et le ‘ reprendre vie ’, et le fait que les vivants proviennent des morts, et celui que les âmes des morts existent *. ” — PLATON, PHILOSOPHE GREC DU VSIÈCLE AV. N. È., CITANT SOCRATE.

“ L’âme, puisqu’elle subsist[e] sans le corps et exist[e] dans le corps, peut être dans un corps aussi bien que dans un autre, et ainsi elle peut passer d’un corps dans un autre *. ” — GIORDANO BRUNO, PHILOSOPHE ITALIEN DU XVISIÈCLE.

“ Rien ne meurt ; les hommes feignent d’être morts [...], et les voici regardant par une fenêtre, en parfaite santé, dans un nouvel et étrange déguisement. ” — RALPH WALDO EMERSON, ESSAYISTE ET POÈTE AMÉRICAIN DU XIXSIÈCLE.

VOUS êtes-​vous déjà demandé qui vous êtes vraiment ? Avez-​vous imaginé avoir eu une vie antérieure ? Si oui, vous n’êtes pas le seul. Très tôt, les hommes, tant dans les cultures orientales qu’occidentales, se sont penchés sur ces questions. En quête de réponses, certains se sont tournés vers la croyance en la réincarnation. Celle-ci veut que lorsque  quelqu’un meurt, une “ âme ” immatérielle quitte le corps et renaît dans un autre corps, humain, animal ou même végétal, traversant une ou plusieurs existences successives.

Même si cette croyance satisfait certaines personnes, comment savoir si elle est vraie ? Qu’en dit la Parole de Dieu, la Bible ? Voyons d’abord d’où vient ce dogme.

Les origines de ce dogme

D’après des historiens et des chercheurs, les habitants de la Babylone antique, fondée dans la deuxième moitié du IIImillénaire avant notre ère, caressaient l’idée d’une âme humaine immortelle. “ Le problème de l’immortalité [...] retenait sérieusement l’attention des théologiens babyloniens ”, a écrit Morris Jastrow dans La religion de Babylonie et d’Assyrie (angl.). Les Babyloniens “ considéraient la mort comme le passage à une autre forme de vie [...]. Nul doute que l’impossibilité pour l’individu de s’imaginer à jamais inconscient est à la base de la théorie primitive de la perpétuation de l’existence sous une forme ou une autre ”.

Par la suite, la croyance en la transmigration et en la renaissance de l’âme a gagné d’autres régions du monde antique. Des philosophes indiens ont défini un système élaboré de croyances autour d’un cycle de renaissances déterminé par le principe de cause à effet, ou karma. Des philosophes grecs influents ont eux aussi adopté l’idée de la réincarnation, la rendant séduisante à un grand nombre.

Ces derniers temps, l’idée de réincarnation connaît un regain d’intérêt en Occident. Des célébrités et la jeune génération se passionnent pour les croyances et les pratiques religieuses orientales. Il existe une foule de livres et de sites Internet expliquant l’incidence d’évènements prétendument vécus dans d’autres vies. Dans beaucoup de pays, la “ thérapie des vies antérieures ” est de plus en plus en vogue. Elle consiste à explorer sous hypnose les supposées vies antérieures du patient afin de comprendre ses problèmes de santé et ses tendances comportementales.

Le dogme de la réincarnation est-​il vrai ?

Même si la croyance en la réincarnation est très ancienne, la question la plus importante à se poser est celle-ci : Est-​elle vraie ? Les chrétiens souhaitent savoir si elle s’accorde avec la doctrine biblique (Jean 17:17). Notre Créateur, Jéhovah Dieu, étant la Source de la vie et “ le Révélateur des secrets ”, il nous livre des renseignements sur la vie et la mort que les humains ignoreraient autrement. Nous pouvons consulter sa Parole en toute confiance pour avoir des réponses à ce propos. — Daniel 2:28 ; Actes 17:28.

Les réponses de Dieu sont aisément trouvables quand on laisse la Bible s’interpréter elle-​même. Par exemple, Genèse 3:19 montre qu’après la désobéissance d’Adam et Ève, Dieu a dit à Adam : “ À la sueur de ton visage tu mangeras du pain jusqu’à ce que tu retournes au sol, car c’est de lui que tu as été pris. Car tu es poussière et tu retourneras à la poussière. ” Adam avait été créé à partir de la poussière. À sa mort, il est retourné à la poussière, exactement comme Dieu l’avait déclaré. Ainsi, à sa mort, une personne ne renaît pas en tant qu’une autre ; elle cesse d’exister *. Tout comme le chaud est le contraire du froid, l’humide du sec et la lumière de l’obscurité, la mort est le contraire de la vie. Les morts sont bien morts ! N’est-​ce pas simple et logique ?

Les souvenirs de vies antérieures doivent donc avoir d’autres explications. Aujourd’hui encore, on ne cerne pas complètement le fonctionnement de l’esprit humain, notamment du subconscient, ni les effets de médicaments ou de traumatismes. Des rêves ou des productions de l’imagination se fondant sur les innombrables informations stockées dans  le bloc mémoire du cerveau peuvent être si nets qu’ils semblent réels. Dans certains cas, des forces spirituelles méchantes provoquent des phénomènes étranges qui font passer l’irréel pour du réel. — 1 Samuel 28:7-19.

Il est naturel de vouloir vivre et connaître l’avenir. D’où vient ce désir ? La Bible dit que le Créateur “ a mis l’éternité dans le cœur de l’homme ”. (Ecclésiaste 3:11, Bible annotée.) C’est pour cela que les humains ont le désir profond de vivre indéfiniment.

Si notre Créateur, Jéhovah, a mis dans notre cœur le désir de vivre éternellement, il est logique qu’il explique aussi comment ce désir peut être satisfait. La Bible nous apprend qu’il a le noble dessein d’offrir aux humains obéissants la vie éternelle sur une terre paradisiaque. “ Les justes posséderont la terre, et sur elle ils résideront pour toujours ”, a dit le roi David sous inspiration (Psaume 37:29). Ce dessein éternel est indissociable d’un dogme biblique fondamental : la résurrection des morts. — Actes 24:15 ; 1 Corinthiens 15:16-19.

La résurrection : une espérance prouvée

Huit fois dans la Bible *, des témoins oculaires racontent que des morts ont été ramenés à la vie sur la terre. Il s’agissait de résurrections et non de réincarnations. Les proches et les amis reconnaissaient aussitôt les ressuscités. Ils n’avaient pas besoin d’aller voir parmi tous les nouveau-nés des environs et d’ailleurs si l’un d’eux était l’âme réincarnée de leur cher disparu. — Jean 11:43-45.

Il est rassurant de lire dans la Bible que la grande majorité des défunts ressusciteront dans le monde nouveau de Dieu, qui remplacera bientôt sur la terre ce monde méchant (2 Pierre 3:13, 14). En ce moment même, la personnalité et le vécu de milliards d’humains sont préservés dans la mémoire parfaite et infinie de Jéhovah, le Dieu qui se souvient même du nom de toutes les étoiles (Psaume 147:4 ; Révélation 20:13) ! Lorsque dans son monde nouveau il ressuscitera les humains génération après génération, ceux-ci pourront constituer leur arbre généalogique et apprendre à connaître leurs ancêtres personnellement. Quelle perspective fascinante !

^ § 2 Phédon, dans Œuvres complètes, dir. Luc Brisson, Flammarion, Paris, 2008, p. 1189, 72d, 72e.

^ § 3 Le procès, trad. A.-Ph. Segonds, Paris, Les Belles Lettres, 2000, p. 88.

^ § 13 Pour en savoir plus, voir le livre Qu’enseigne réellement la Bible ? au chapitre 6 : “ Où sont les morts ? ” (publié par les Témoins de Jéhovah).

^ § 18 Ces huit résurrections sont racontées en 1 Rois 17:17-24 ; 2 Rois 4:32-37 ; 13:20, 21 ; Luc 7:11-17 ; 8:40-56 ; Jean 11:38-44 ; Actes 9:36-42 ; 20:7-12. Notez qu’elles ont eu lieu devant beaucoup de témoins. Un neuvième récit relate la résurrection de Jésus Christ. — Jean 20:1-18.