Aller au contenu

Aller à la table des matières

Qui peut interpréter les prophéties ?

Qui peut interpréter les prophéties ?

 Qui peut interpréter les prophéties ?

D’après la légende, au temps d’Alexandre le Grand, le nœud gordien était réputé pour être la plus grande énigme. Immense serait la conquête de celui qui, grâce à sa sagesse, saurait dénouer ce nœud complexe *. Alexandre aurait résolu l’énigme d’un coup d’épée.

DE TOUT temps, des sages ont cherché non seulement à démêler des nœuds élaborés mais aussi à élucider des énigmes, à interpréter des prophéties et même à prédire l’avenir.

Cependant, bien souvent, ces tâches dépassaient leurs compétences. Par exemple, les sages de Babylone ont été incapables d’interpréter l’écriture qui est apparue miraculeusement sur le mur du palais du roi Belshatsar lors d’un grand festin. Seul Daniel, prophète âgé de Jéhovah qui avait la réputation de “ dénouer les nœuds ”, a pu interpréter le message (Daniel 5:12). Cette prophétie, annonçant la destruction de l’Empire babylonien, s’est accomplie la nuit même ! — Daniel 5:1, 4-8, 25-30.

Qu’est-​ce qu’une prophétie ?

Le mot “ prophétie ” a été défini comme l’avenir révélé, des événements décrits avant qu’ils ne se produisent. La véritable prophétie est un message divinement inspiré, écrit ou oral, une révélation de la volonté et du dessein de Dieu. La Bible contient des prophéties sur la venue et l’identité du Messie, sur “ l’achèvement du système de choses ”, ainsi que des messages de jugement de la part de Dieu. — Matthieu 24:3 ; Daniel 9:25.

Les “ sages ” d’aujourd’hui, les experts en science, en économie, en médecine, en politique, en écologie et dans de nombreux autres domaines, essaient de prédire l’avenir. Certes, bon nombre de leurs prédictions sont largement médiatisées et le public en est friand, mais ce sont tout au plus des estimations basées sur les connaissances actuelles ou des opinions personnelles. Par ailleurs, à chaque fois qu’un tel avis est émis, il est suivi d’une foule d’avis contradictoires. La prédiction de l’avenir est une spécialité plutôt risquée.

L’origine des véritables prophéties

D’où viennent donc les véritables prophéties ? Qui peut les interpréter ? L’apôtre Pierre a écrit : “ Aucune prophétie de l’Écriture ne provient d’une interprétation personnelle. ” (2 Pierre 1:20). Le mot grec pour “ interprétation ” signifie “ solution, révélation ”, avec l’idée que “ ce qui est ainsi relâché ou détaché avait été lié auparavant ”. Une version de la Bible rend ainsi les paroles de Pierre : “ Aucune prophétie ne peut être dénouée par un homme seul. ”

Représentez-​vous un marin habile faisant un nœud dont lui seul a le secret. Quand il a fini, le non-initié voit les brins de corde rentrer dans le nœud et en sortir, mais il ne sait pas comment le défaire. Pareillement, les humains peuvent observer les tendances actuelles qui mènent à une situation à venir inextricable, mais ils ne savent pas comment les choses vont tourner.

 Les prophètes des temps anciens, comme Daniel, n’ont pas analysé personnellement les tendances de leur époque pour ensuite tenter de décrypter un avenir compliqué en énonçant des prophéties. S’ils avaient essayé d’influencer ainsi le cours des événements, ces prophéties n’en auraient pas moins été le fruit de leur imagination. Il se serait agi de prédictions humaines, de prévisions sur des bases imparfaites. Pierre a expliqué le contraire : “ La prophétie n’a jamais été apportée par la volonté de l’homme, mais des hommes ont parlé de la part de Dieu, comme ils étaient portés par l’esprit saint. ” — 2 Pierre 1:21.

Les interprétations appartiennent à Dieu

Il y a 3 700 ans, deux hommes emprisonnés en Égypte ont chacun fait un rêve qui les a laissés perplexes. N’ayant aucun contact avec les sages du pays, ils en ont parlé à Joseph, un autre détenu : “ Nous avons rêvé un rêve, et il n’y a pas d’interprète avec nous. ” Ce serviteur de Dieu les a invités à lui raconter leurs rêves, mais il a d’abord précisé : “ Les interprétations n’appartiennent-​elles pas à Dieu ? ” (Genèse 40:8). Jéhovah Dieu est le seul capable d’expliquer les prophéties, comme un marin expérimenté est capable de dénouer des nœuds complexes. Si c’est Dieu qui a énoncé ou ficelé les prophéties, il est logique de se tourner vers lui pour comprendre leur signification. Joseph avait raison de s’en remettre à Dieu.

En quel sens les interprétations appartiennent-​elles à Dieu ? De plusieurs façons. La Bible énonce parfois des prophéties accompagnées de leur accomplissement. Elles sont donc assez faciles à comprendre, comme lorsqu’un marin explique comment défaire un type de nœud. — Genèse 18:14 ; 21:2.

D’autres prophéties peuvent s’expliquer par l’examen de leur contexte. Dans une vision prophétique, Daniel a vu un bélier à deux cornes être abattu par un “ bouc velu ” qui avait “ une corne très apparente entre ses yeux ”. Le contexte montre que le bélier à deux cornes représentait “ les rois de Médie et de Perse ”, et le bouc, le roi de Grèce (Daniel 8:3-8, 20-22). Plus de deux siècles plus tard, “ la grande corne ”, Alexandre le Grand, a commencé sa conquête de la Perse. Selon l’historien juif Flavius Josèphe, durant sa campagne militaire aux alentours de Jérusalem, on lui aurait fait lire cette prophétie et il aurait été persuadé qu’elle se rapportait à lui.

Les interprétations appartiennent à Dieu dans un autre sens. Guidé par l’esprit saint, son fidèle adorateur, Joseph, a pu comprendre la signification des rêves que ses codétenus lui ont racontés (Genèse 41:38). Lorsque les serviteurs de Dieu d’aujourd’hui cherchent la signification d’une prophétie, ils prient pour recevoir l’esprit de Dieu, puis ils étudient scrupuleusement la Bible, qui est inspirée de Dieu. Grâce à la direction de l’esprit saint, ils trouvent des versets qui éclairent le sens de certaines prophéties. L’interprétation ne vient pas miraculeusement par un humain. Elle vient de Dieu, car c’est par son esprit et par la Bible que le sens s’éclaircit. Elle n’est pas le fruit de prédictions humaines n’ayant rien à voir avec la Bible. — Actes 15:12-21.

Les interprétations appartiennent à Dieu également parce que c’est lui qui choisit le moment où une prophétie sera élucidée par ses serviteurs fidèles sur la terre. Une prophétie peut être comprise avant, pendant ou après sa réalisation. Puisque Dieu est l’Auteur des prophéties, il les éclaircira au bon moment, celui qu’il a choisi.

Dans le récit de Joseph et des deux prisonniers, Joseph a interprété les rêves trois jours avant qu’ils se réalisent (Genèse 40:13, 19). Plus tard, quand il a paru devant Pharaon pour lui expliquer ses rêves, une période de sept années d’abondance était sur le point de commencer. Grâce à l’esprit de Dieu, il a donné l’explication des rêves de Pharaon, ce qui a permis que des dispositions soient prises  pour stocker les récoltes exceptionnelles. — Genèse 41:29, 39, 40.

D’autres prophéties ne sont pleinement comprises par les serviteurs de Dieu qu’après leur accomplissement. De nombreux événements de la vie de Jésus avaient été annoncés des siècles avant sa naissance, mais ses disciples n’ont vraiment compris ces prophéties qu’après sa résurrection (Psaume 22:18 ; 34:20 ; Jean 19:24, 36). Enfin, selon Daniel 12:4, il est des prophéties qui devaient être scellées “ jusqu’au temps de la fin ”, moment où “ la vraie connaissance deviendra abondante ”, a prédit le prophète. Nous vivons précisément l’époque où ces prophéties sont en train de se réaliser *.

Les prophéties bibliques et vous

Joseph et Daniel ont comparu devant les rois de leur temps pour annoncer des messages prophétiques qui concernaient des pays et des royaumes. Des chrétiens du Ier siècle se sont adressés à leurs contemporains en tant que porte-parole de Jéhovah, le Dieu de prophétie, et ils ont apporté beaucoup à ceux qui ont tenu compte de leurs messages.

De nos jours, les Témoins de Jéhovah du monde entier proclament un message prophétique : la bonne nouvelle du Royaume de Dieu. Ils annoncent aux humains que la prophétie de Jésus sur “ l’achèvement du système de choses ” est en train de se réaliser (Matthieu 24:3, 14). Connaissez-​vous cette prophétie et savez-​vous en quoi elle vous concerne ? Les Témoins de Jéhovah seront heureux de vous aider à comprendre ce qui est assurément la plus grande de toutes les prophéties de la Bible.

[Notes]

^ § 2 Selon la légende grecque, un nœud compliqué attachait le joug au timon du char de Gordius, fondateur de la ville de Gordion, capitale de la Phrygie. Seul le futur conquérant de l’Asie serait capable de le défaire.

^ § 19 Voir le dossier “ Six prophéties qui se réalisent sous vos yeux ” dans notre numéro du 1er mai 2011.

[Illustrations, pages 12, 13]

Lorsqu’ils ont expliqué des prophéties, Joseph et Daniel en attribuaient le mérite à Dieu.