Aller au contenu

Aller à la table des matières

“ Un pays ruisselant de lait et de miel ”

“ Un pays ruisselant de lait et de miel ”

 “ Un pays ruisselant de lait et de miel ”

LORSQUE Jéhovah Dieu a délivré les Israélites d’Égypte, il a promis de les mener “ vers un pays bon et vaste, vers un pays ruisselant de lait et de miel ”. — Exode 3:8.

Quand les Israélites se sont installés en Terre promise, ils ont élevé des vaches, des brebis et des chèvres, qui leur fournissaient du lait en abondance. Mais qu’en est-​il du miel ? Certains pensent que l’expression désigne le sirop sucré obtenu à partir de dates, de figues ou du raisin. Lorsque la Bible parle spécifiquement du miel des abeilles, il s’agit la plupart du temps de miel sauvage et non issu de l’apiculture (Juges 14:8, 9 ; 1 Samuel 14:27 ; Matthieu 3:1, 4). Le pays était-​il vraiment “ ruisselant ” de miel autant que de lait ?

Une découverte archéologique récente dans l’actuel Israël fournit plus de détails. Un communiqué de presse de l’université hébraïque de Jérusalem déclare : “ Selon le professeur (Amihai) Mazar, c’est le rucher [colonie de ruches] le plus ancien découvert à ce jour lors d’une fouille archéologique dans tout le Proche-Orient antique. Il date du Xsiècle ou du début du IXsiècle avant notre ère. ”

Les archéologues ont trouvé plus de 30 ruches sur trois rangées et ils ont estimé que le site aurait contenu en tout une centaine de ruches. L’étude des ruches a révélé la présence de restes d’abeilles et de molécules de cire. D’après les scientifiques, “ pas moins d’une demi-tonne de miel pouvait être récoltée de ces ruches chaque année ”.

Dans les temps anciens, non seulement on consommait le délicieux miel, mais on utilisait la cire d’abeille dans le travail du métal et du cuir. La cire servait aussi à fabriquer des tablettes d’écriture, panneaux de bois légèrement creux dont on les recouvrait. Elle pouvait être fondue et la tablette réutilisée. Quelle conclusion les archéologues ont-​ils tirée de cette découverte ?

“ Bien que la Bible ne dise rien sur l’apiculture en Israël à cette époque, poursuit le communiqué de presse, la découverte du rucher à Tel Rehov indique que l’apiculture et l’extraction du miel d’abeilles et des rayons de miel étaient une activité très développée dès la période du premier temple [celui de Salomon]. Ainsi, il est possible que le terme ‘ miel ’ dans la Bible se rapporte au miel d’abeilles. ”

[Crédit photographique, page 15]

Institute of Archaeology/Hebrew University © Tel Rehov Excavations