Aller au contenu

Aller au sommaire

Besoin de secours !

Besoin de secours !

DES millions de litres d’eau inondent soudainement une mine de charbon près de Pittsburgh en Pennsylvanie (États-Unis). Neuf mineurs sont pris au piège dans une poche d’air, à quelque 70 mètres sous terre. Trois jours plus tard, ils sont de retour à la surface, sains et saufs. Comment leur a-t-on porté secours ?

Grâce aux plans de la mine et au système de positionnement par satellites, ou GPS, les sauveteurs ont foré un puits de 65 cm de large et ont fait descendre un caisson de sauvetage jusqu’au petit groupe de mineurs. Ceux-ci ont ainsi pu être remontés à la surface l’un après l’autre grâce au caisson. Délivrés de ce qui aurait pu devenir leur tombe, tous étaient heureux, soulagés et reconnaissants d’avoir été sauvés.

La plupart d’entre nous ne connaîtront jamais une telle situation ni n’auront à affronter la mort lors d’une catastrophe. Pourtant, nous avons tous besoin d’être secourus, car nous ne pouvons échapper aux ravages de la maladie, de la vieillesse et finalement de la mort. Le fidèle patriarche Job a fait observer : “ L’homme, né de la femme, vit peu de temps et il est gorgé d’agitation. Il est sorti telle une fleur, et il est coupé, il fuit comme l’ombre et ne continue pas à exister. ” (Job 14:1, 2). Aujourd’hui, soit quelque 3 500 ans plus tard, ces paroles sont toujours véridiques. Qui de nous, en effet, peut s’affranchir de la mort, l’aboutissement fatal de la vie ? Quels que soient l’endroit où nous vivons et les efforts que nous fournissons pour prendre soin de notre santé, nous avons besoin d’être arrachés des griffes de la souffrance, de la vieillesse et de la mort.

Des chercheurs et d’autres spécialistes s’évertuent à allonger la durée de la vie au-delà de celle considérée de nos jours comme normale. Un organisme affirme qu’il s’est donné pour mission de “ vaincre ce fléau qu’est la mort ” et d’“ aider ses membres à mener à bien leurs travaux visant à obtenir l’immortalité ”. Jusqu’à maintenant, cependant, les progrès de la science et la volonté de réussir n’ont pas suffi à prolonger la durée de la vie humaine bien au-delà des 70 ou 80 ans dont Moïse a parlé il y a 3 500 ans. — Psaume 90:10.

Que vous partagiez ou non les sentiments de Job sur la vie et la mort, vous aussi, à mesure que les années passeront, vous ‘ fuirez comme l’ombre ’ inévitablement, loin de vos amis, de votre famille, de votre foyer et de toutes vos réalisations, pour aboutir à la mort. Salomon, un sage roi de l’Israël antique, a écrit : “ Les vivants savent qu’ils mourront ; mais les morts, eux, ne savent rien, et ils n’ont plus de salaire, car leur souvenir est bel et bien oublié. ” — Ecclésiaste 9:5.

La triste réalité, comme la Bible le fait remarquer, c’est que, tel un tyran, la mort “ a régné ” sur l’humanité. Celle-ci a donc besoin d’être délivrée de ce dernier ennemi qu’est la mort (Romains 5:14 ; 1 Corinthiens 15:26). Les sauveteurs les mieux entraînés et les mieux équipés du monde ne peuvent vous permettre d’échapper définitivement à la mort. En revanche, le Créateur de l’homme, Jéhovah Dieu, a organisé l’opération de sauvetage adéquate.