Aller au contenu

Aller au sommaire

Christ la puissance de Dieu

Christ la puissance de Dieu

« Christ la puissance de Dieu » (1 COR. 1:24).

1. Pourquoi Paul a-t-il pu affirmer que Christ était « la puissance de Dieu » ?

JÉHOVAH a montré sa puissance de manière extraordinaire par le moyen de Jésus Christ. En effet, celui-ci a accompli de nombreux miracles quand il était sur terre (Mat. 9:35 ; Luc 9:11). Les quatre Évangiles en relatent certains, et ces récits contiennent des renseignements qui fortifient notre foi. Paul a pu affirmer à juste titre que Christ était « la puissance de Dieu » (1 Cor. 1:24). Mais quelle influence les miracles de Jésus peuvent-ils avoir sur notre vie ?

2. Que nous enseignent les miracles de Jésus ?

2 L’apôtre Pierre a rapporté que Jésus avait opéré des « œuvres de puissance », qui sont aussi « des présages » (Actes 2:22). Ces œuvres de puissance étaient un avant-goût des bénédictions encore plus grandes que son règne apportera. Elles laissent entrevoir les miracles que Jésus fera à l’échelle mondiale dans le monde nouveau. Elles nous en apprennent également beaucoup sur sa personnalité et celle de son Père. Examinons quelques miracles de Jésus et voyons quels effets ils peuvent avoir sur notre vie, dès à présent et dans l’avenir.

 UN MIRACLE QUI NOUS APPREND LA GÉNÉROSITÉ

3. a) Dans quelles circonstances Jésus a-t-il accompli son premier miracle ? b) Comment la générosité de Jésus a-t-elle été mise en évidence à Cana ?

3 C’est lors d’un festin de mariage à Cana, en Galilée, que Jésus a accompli son premier miracle. Il se peut que le nombre de convives présents à ce mariage ait été plus important que prévu. Quoi qu’il en soit, le vin est venu à manquer. Marie, la mère de Jésus, faisait partie des invités. Depuis des années, elle avait sans doute médité sur toutes les promesses prophétiques qui concernaient son fils. Elle savait notamment qu’il serait appelé « Fils du Très-Haut » (Luc 1:30-32 ; 2:52). S’est-elle dit que son fils possédait des pouvoirs dont il ne s’était pas encore servi ? Ce qui est sûr, c’est qu’à Cana, Marie et Jésus ont éprouvé de la compassion pour les jeunes mariés et qu’ils ont voulu leur éviter une grande gêne. Jésus savait que l’hospitalité était un devoir. Il a donc transformé environ 380 litres d’eau en un « excellent vin » (lire Jean 2:3, 6-11). Était-il obligé d’accomplir ce miracle ? Non. Mais il se souciait des autres et il imitait son Père céleste en se montrant généreux.

4, 5. a) Que nous enseigne le premier miracle de Jésus ? b) Que laisse entrevoir le miracle de Cana pour l’avenir ?

4 Jésus a volontiers fourni une grande quantité d’excellent vin, suffisamment pour un nombre important de personnes. Vois-tu ce que nous enseigne ce miracle ? C’est la preuve que Jésus et son Père attachent de l’importance aux sentiments des autres et que ni l’un ni l’autre ne donnent chichement. Alors imagine avec quelle générosité Jéhovah va utiliser sa puissance dans le monde nouveau pour offrir un banquet « pour tous les peuples » de la terre ! (lire Isaïe 25:6).

5 Le jour vient où les besoins et les désirs légitimes de chacun seront satisfaits. Par exemple, tout le monde pourra bénéficier d’une nourriture de qualité et avoir sa propre maison. Pensons à toutes les bonnes choses dont Jéhovah nous comblera. Nous en éprouverons une joie intense !

Quand nous sommes généreux de notre temps, nous suivons l’exemple de Jésus (voir paragraphe 6).

6. En faveur de qui Jésus a-t-il utilisé ses pouvoirs ? Et comment pouvons-nous l’imiter ?

6 On notera que lorsque le Diable a poussé Jésus à transformer des pierres en pains, celui-ci a refusé de se servir de ses pouvoirs pour satisfaire ses désirs (Mat. 4:2-4). Par contre, il s’en est servi pour combler les besoins des autres. Comment pouvons-nous imiter l’altruisme de Jésus ? Il a exhorté les serviteurs de Dieu à avoir « l’habitude de donner » (Luc 6:38). Pouvons-nous nous montrer généreux en invitant des frères et sœurs chez nous pour partager un repas en bonne compagnie ? Pouvons-nous être généreux de notre temps après une réunion en aidant quelqu’un, par exemple en écoutant un frère répéter son exposé ? Pouvons-nous aider un compagnon à développer davantage d’habileté dans le ministère ? Nous imiterons Jésus en étant généreux, selon  nos possibilités, sur les plans matériel et spirituel.

« TOUS MANGÈRENT ET FURENT RASSASIÉS »

7. Quelle situation existera aussi longtemps que ce système de choses ?

7 La pauvreté ne date pas d’hier. Jéhovah avait prévenu les Israélites que les pauvres ne disparaîtraient jamais du pays (Deut. 15:11). Des siècles plus tard, Jésus a affirmé : « Toujours, [...] vous avez les pauvres avec vous » (Mat. 26:11). Qu’entendait-il par là ? Qu’il y aurait toujours des pauvres sur la terre ? Non, il voulait dire qu’il y aurait des pauvres tant que ce système corrompu existerait. Heureusement, les miracles de Jésus annoncent des jours meilleurs sous la domination du Royaume, quand tous mangeront à satiété.

8, 9. a) Qu’est-ce qui a amené Jésus à nourrir miraculeusement des milliers de personnes ? b) Qu’est-ce qui te touche dans ce miracle ?

8 Le psalmiste a chanté à Jéhovah : « Tu ouvres ta main et tu rassasies le désir de toute créature vivante » (Ps. 145:16). À l’exemple de son Père, « Christ la puissance de Dieu » a souvent ouvert sa main et rassasié les désirs de ses disciples. Et ce n’était pas seulement pour montrer sa puissance. Il était poussé par l’intérêt sincère qu’il portait aux autres. C’est ce que montre Matthieu 14:14-21 (lire). Dans ce récit, les disciples de Jésus lui font part d’un manque de nourriture. Ils avaient peut-être faim, mais ils se faisaient également du souci pour la foule épuisée et affamée qui avait suivi Jésus à pied « depuis les villes » (Mat. 14:13). Qu’allait donc faire Jésus ?

9 Avec cinq pains et deux poissons, il a nourri plus de 5 000 hommes, sans compter les femmes et les enfants ! Ne sommes-nous pas touchés que Jésus ait utilisé sa puissance pour prendre soin de familles entières, dont des tout-petits ? Le récit précise que « tous mangèrent et furent rassasiés ». Cela laisse entendre qu’il y avait de la nourriture en abondance. Dans sa bonté, Jésus n’a pas donné qu’un petit morceau de pain à chacun, mais un repas qui leur donnerait l’énergie nécessaire pour parcourir le long chemin du retour (Luc 9:10-17). Il a même fallu 12 paniers pour ramasser les restes !

10. Que deviendra bientôt la pauvreté ?

10 À notre époque, à cause du caractère injuste de la domination humaine, les besoins élémentaires de centaines de millions de personnes ne sont pas satisfaits. Même certains de nos frères et sœurs, tout en ayant juste de quoi vivre, ne sont pas « rassasiés ». Cependant, le jour est proche où tous les humains obéissants auront la joie de vivre dans un monde débarrassé de la corruption et de la pauvreté. Si tu en avais le pouvoir, ne comblerais-tu pas les besoins des humains ? Le Dieu Tout-Puissant en a non seulement le pouvoir, mais aussi le désir ; et il le fera sous peu. Vraiment, le soulagement est en vue ! (lire Psaume 72:16).

11. Pourquoi es-tu convaincu que Christ utilisera prochainement sa puissance sur toute la terre ? Qu’est-ce que cela t’incite à faire ?

11 Quand il était sur terre, Jésus a utilisé sa puissance sur un territoire relativement petit et pendant seulement trois ans et demi (Mat. 15:24). En tant que Roi glorifié, il régnera sur un territoire qui s’étendra aux quatre coins du globe (Ps. 72:8). Les miracles de Jésus renforcent notre confiance dans sa capacité et son désir d’exercer prochainement son autorité pour notre bien. De notre côté, nous ne pouvons pas faire de miracles. Mais, avec enthousiasme, nous pouvons attirer l’attention de nos contemporains sur la Parole inspirée de Dieu. Les prophéties bibliques nous garantissent des jours  meilleurs. En tant que Témoins de Jéhovah, nous possédons cette précieuse connaissance de l’avenir. N’avons-nous donc pas une dette envers nos semblables ? (Rom. 1:14, 15). Méditer sur ce que Christ va accomplir nous poussera à proclamer la bonne nouvelle du Royaume (Ps. 45:1 ; 49:3).

UNE MAÎTRISE DES FORCES DE LA NATURE

12. Pourquoi pouvons-nous être convaincus que Jésus connaît parfaitement notre planète ?

12 Lorsque Dieu a créé la Terre et tout ce qui s’y trouve, son Fils unique-engendré était à ses côtés comme un « habile ouvrier » (Prov. 8:22, 30, 31 ; Col. 1:15-17). Jésus connaît donc parfaitement notre planète. Il sait comment bien utiliser, gérer et partager ses ressources.

Qu’est-ce qui t’impressionne dans la façon dont Jésus a utilisé ses pouvoirs ? (voir paragraphes 13, 14).

13, 14. Donne un exemple montrant que Jésus maîtrise les forces de la nature.

13 Sur terre, Jésus a montré qu’il était « la puissance de Dieu » en maîtrisant les forces de la nature. Rappelle-toi comment il a agi face à une tempête qui semblait menacer la vie de ses disciples (lire Marc 4:37-39). Un bibliste explique : « Le mot grec [pour « tempête » en Marc 4:37] désigne une tempête violente ou un cyclone. Il ne fait jamais allusion à une simple rafale [...], mais à une perturbation atmosphérique caractérisée par de lourds nuages noirs accompagnés de violentes rafales et de fortes pluies qui entraînent tout sur leur passage. » Matthieu indique pour sa part qu’il y a eu « dans la mer une grande agitation » (Mat. 8:24).

14 Représente-toi la scène : Christ est épuisé par une prédication intense. Les vagues se brisent sur l’embarcation, certaines passant même par-dessus bord. La tempête gronde, le bateau tangue. Mais Jésus continue de dormir ; il a besoin de repos. Les disciples terrifiés le réveillent en s’écriant : « Nous sommes sur le point de périr ! » (Mat. 8:25). Jésus lance alors au vent et à la mer : « Silence ! Tais-toi ! » (Marc 4:39). Rends-toi compte : Jésus ordonne au vent et à la mer de s’apaiser. Avec quel résultat ? « Un grand calme se fit. » Quelle puissance remarquable !

15. Comment le Dieu Tout-Puissant a-t-il montré qu’il est capable de maîtriser les forces de la nature ?

15 Jéhovah lui-même est la source de la puissance de Jésus ; nous pouvons donc être convaincus que le Dieu Tout-Puissant est parfaitement capable de maîtriser les forces de la nature. Il l’a d’ailleurs montré à plusieurs reprises. Avant le Déluge, Jéhovah avait annoncé : « Encore sept jours seulement, et je fais pleuvoir sur la terre pendant quarante jours et quarante nuits » (Gen. 7:4). De même, nous lisons en Exode 14:21 : « Jéhovah se mit à faire reculer la mer par un fort vent d’est. » Et Yona 1:4 rapporte : « Jéhovah lui-même lança un grand vent sur la mer, et il y eut une grande tempête sur la mer ; quant au navire, il était sur le point de faire naufrage. » Il est encourageant de savoir que Jéhovah peut maîtriser les éléments. C’est sûr, l’avenir de notre planète est entre de bonnes mains.

16. Pourquoi est-il rassurant de savoir que notre Créateur et son Fils premier-né maîtrisent parfaitement les forces de la nature ?

16 Qu’il est rassurant de méditer sur la puissance extraordinaire de notre Créateur et de son « habile ouvrier » ! Quand ils s’occuperont de la terre pendant les 1 000 ans, tous les humains vivront en sécurité. Les catastrophes naturelles appartiendront au passé. Dans le monde nouveau, il n’y aura plus aucune raison de craindre les cyclones, les tsunamis, les éruptions volcaniques ou les tremblements de terre. Qu’il est réconfortant d’imaginer l’époque où les forces de la nature ne causeront plus ni mutilation ni mort, car la « tente de Dieu [sera] avec  les humains » ! (Rév. 21:3, 4). Soyons-en sûrs : pendant son Règne de 1 000 ans, Christ utilisera la puissance de Dieu pour maîtriser les forces de la nature.

IMITE DIEU ET CHRIST DÈS MAINTENANT

17. Cite une façon d’imiter Dieu et Christ dès maintenant.

17 Évidemment, contrairement à Jéhovah et à Jésus, nous ne pouvons pas empêcher les catastrophes naturelles. Nous avons néanmoins une certaine puissance. Comment l’utiliser ? Notamment en appliquant Proverbes 3:27 (lire). Quand nos frères subissent des épreuves, nous pouvons les réconforter et les soutenir sur les plans physique, affectif et spirituel (Prov. 17:17). Par exemple, nous pouvons aider ceux qui ont été victimes d’une catastrophe naturelle. Une veuve dont la maison avait été très endommagée par un ouragan a déclaré : « Je suis tellement reconnaissante d’être dans l’organisation de Jéhovah ! Pas seulement pour l’aide matérielle, mais aussi pour l’aide spirituelle. » Citons également une sœur célibataire qui se sentait complètement impuissante et désespérée en voyant les dégâts qu’une tempête avait causés à son logement. Après avoir reçu de l’aide, elle s’est exclamée : « C’est incroyable ! Les mots me manquent pour exprimer ce que je ressens... Merci Jéhovah ! » Nous sommes heureux de faire partie d’une famille de frères qui prennent vraiment soin les uns des autres. Et mieux encore : Jéhovah et Jésus, eux aussi, se soucient sincèrement de nous.

18. Qu’est-ce qu’il y a de remarquable dans ce qui poussait Jésus à accomplir des miracles ?

18 Au cours de son ministère, Jésus a démontré qu’il était la « puissance de Dieu ». Mais quels étaient ses mobiles ? Il n’a jamais utilisé sa puissance pour impressionner les autres ou pour satisfaire ses désirs. Au contraire, les miracles qu’il a accomplis révèlent son amour pour les humains. C’est ce que nous verrons dans l’article suivant.