Aller au contenu

Aller au sommaire

Comment Jéhovah s’approche de nous

Comment Jéhovah s’approche de nous

« Approchez-vous de Dieu, et il s’approchera de vous » (JACQ. 4:8).

1. De quoi l’être humain a-t-il besoin, et qui peut combler ce besoin ?

L’ÊTRE humain a le besoin très vif de se sentir proche d’autres humains. On dit de deux personnes qu’elles sont proches quand elles s’aiment beaucoup et se connaissent très bien. Évidemment, entretenir des relations avec des parents ou des amis qui nous aiment, nous estiment et nous comprennent nous rend heureux. Toutefois, la Personne avec laquelle il nous faut nouer la relation la plus étroite est notre Grand Créateur (Eccl. 12:1).

2. Que nous promet Jéhovah, mais pourquoi beaucoup ont-ils du mal à y croire ?

2 Dans sa Parole, Jéhovah nous encourage vivement à nous « approche[r] » de lui et promet que, si nous le faisons, « il s’approchera » de nous (Jacq. 4:8). Quelle pensée réjouissante ! Pourtant, beaucoup ont du mal à croire que Dieu veut être proche d’eux ; ils se jugent indignes de s’approcher de lui ou pensent qu’il est trop loin d’eux pour cela. Alors, est-il réellement possible d’être intime avec Jéhovah ?

3. Que faut-il bien comprendre concernant Jéhovah ?

3 En fait, Jéhovah n’est « pas loin de chacun » de ceux qui veulent le trouver ; il est possible de le connaître (lire Actes 17:26, 27 ; Psaume 145:18). Notre Dieu a prévu que les humains,  bien qu’imparfaits, puissent être proches de lui, et il est tout disposé à les accueillir comme amis intimes, ce qui est une immense faveur (Is. 41:8 ; 55:6). Par expérience, un psalmiste a écrit à propos de Jéhovah : « Ô toi qui entends la prière, oui jusqu’à toi viendront des gens de toute chair. Heureux celui que tu choisis et fais approcher » (Ps. 65:2, 4). L’histoire d’Asa, un roi de Juda, montre comment un humain s’est approché de Jéhovah, et la façon dont Jéhovah a réagi *.

APPRENONS D’UN EXEMPLE DU PASSÉ

4. Quel exemple le roi Asa a-t-il donné au peuple de Juda ?

4 Le roi Asa a été remarquablement zélé pour le culte pur : il a mis un terme à la prostitution sacrée et à l’idolâtrie qui s’étaient enracinées dans le pays (1 Rois 15:9-13). Avec beaucoup de franchise, il a exhorté le peuple à « rechercher Jéhovah le Dieu de leurs ancêtres » et à « pratiquer la loi et le commandement ». Durant les dix premières années du règne d’Asa, Jéhovah a accordé au peuple une paix totale. À quoi le roi a-t-il attribué ce calme ? Il a dit à ses sujets : « Le pays est encore à notre disposition, parce que nous avons recherché Jéhovah notre Dieu. Nous avons recherché, et il nous procure le repos de tous côtés » (2 Chron. 14:1-7). Que s’est-il passé ensuite ?

5. Quelle situation a mis à l’épreuve la confiance d’Asa en Dieu, et quel en a été le dénouement ?

5 Mets-toi à la place d’Asa. Zérah l’Éthiopien sort contre Juda avec un million de soldats et 300 chars (2 Chron. 14:8-10). Comment aurais-tu réagi en voyant approcher une armée aussi impressionnante ? Ton armée étant deux fois moins nombreuse (580 000 hommes), te serais-tu demandé pourquoi Dieu permettait une telle invasion ? Pour parer à cette urgence, te serais-tu appuyé sur ta propre sagesse ? La réaction d’Asa a révélé la relation étroite et empreinte de confiance qu’il entretenait avec Jéhovah. Il l’a supplié : « Secours-nous, ô Jéhovah notre Dieu, car sur toi nous nous appuyons et c’est en ton nom que nous sommes venus contre cette foule. Ô Jéhovah, tu es notre Dieu. Que le mortel ne conserve pas de vigueur contre toi. » Comment Dieu a-t-il exaucé cette demande fervente ? « Jéhovah battit les Éthiopiens. » Aucun ennemi n’a survécu à la bataille qui a suivi ! (2 Chron. 14:11-13).

6. Quel comportement d’Asa pouvons-nous imiter ?

6 Pourquoi le roi avait-il entièrement confiance dans les conseils et la protection de Dieu ? La Bible dit qu’« Asa se mit à faire ce qui est droit aux yeux de Jéhovah » et que son « cœur [...] fut complet à l’égard de Jéhovah » (1 Rois 15:11, 14). Nous devons, nous aussi, servir Jéhovah d’un cœur complet. C’est indispensable si nous voulons tisser avec lui une relation étroite, dès maintenant et dans l’avenir. Quel bonheur qu’il ait pris l’initiative de nous attirer à lui et de nous aider à nouer et à entretenir un lien étroit avec lui ! Examinons à présent deux façons dont Jéhovah s’y prend.

JÉHOVAH NOUS ATTIRE PAR LA RANÇON

7. a) Qu’a fait Jéhovah pour nous attirer à lui ? b) Quelle est la principale façon par laquelle Dieu nous attire à lui ?

7 Jéhovah a exprimé son amour envers la famille humaine en lui créant une magnifique demeure terrestre. Il continue d’exprimer cet amour en entretenant notre vie grâce à ses merveilleux dons matériels (Actes 17:28 ; Rév. 4:11). Plus important encore, il pourvoit à nos besoins spirituels (Luc 12:42). Il nous assure aussi que, lorsque nous le prions, il  nous écoute personnellement (1 Jean 5:14). Toutefois, c’est surtout par l’amour qu’il a exprimé en fournissant la rançon que Jéhovah nous attire et que nous nous sentons nous-mêmes attirés par lui (lire 1 Jean 4:9, 10, 19). Il a envoyé son « Fils unique-engendré » sur terre pour que nous puissions être délivrés du péché et de la mort (Jean 3:16).

8, 9. Quel est le rôle de Jésus dans le dessein de Jéhovah ?

8 Jéhovah a fait en sorte que même les humains ayant vécu avant Christ bénéficient de la rançon. À ses yeux, dès l’instant où il a annoncé la venue d’un Sauveur pour l’humanité, la rançon était pour ainsi dire payée, car il sait que son dessein ne peut échouer (Gen. 3:15). Des siècles plus tard, l’apôtre Paul a exprimé sa gratitude envers Dieu pour « la libération par la rançon payée par Christ Jésus ». Il a ajouté que Dieu « pardonnait les péchés qui s’étaient produits dans le passé pendant qu[’Il] usait de patience » (Rom. 3:21-26). Ainsi, sans le sacrifice de Jésus, aucun humain ne pourrait être proche de Dieu.

9 Les humbles ne peuvent connaître Jéhovah et devenir ses intimes que par l’intermédiaire de Jésus. Comment les Écritures soulignent-elles cette vérité ? Paul a écrit : « Dieu nous recommande son propre amour en ce que — alors que nous étions encore pécheurs — Christ est mort pour nous » (Rom. 5:6-8). Jéhovah a fourni le sacrifice rédempteur de Jésus, non parce que les humains en sont dignes, mais parce qu’il les aime. « Personne ne peut venir vers moi, si le Père, qui m’a envoyé, ne l’attire », a dit Jésus. En une autre circonstance, il a déclaré : « Personne ne vient vers le Père sinon par moi » (Jean 6:44 ; 14:6). C’est au moyen de l’esprit saint que Jéhovah attire à lui les humains par l’intermédiaire de Jésus, et qu’il les aide à rester dans Son amour, afin qu’ils puissent vivre à jamais (lire Jude 20, 21). Parlons maintenant d’une autre façon dont Jéhovah nous attire à lui.

JÉHOVAH NOUS ATTIRE PAR SA PAROLE ÉCRITE

10. Quels enseignements bibliques nous aident à nous approcher de Dieu ?

10 À ce stade de notre étude, nous avons cité ou donné en référence 14 livres bibliques. Sans la Bible, comment saurions-nous que nous pouvons nous approcher du Créateur ? Comment aurions-nous découvert la rançon et compris que Jéhovah nous attire par l’intermédiaire de Jésus ? Au moyen de son esprit, Jéhovah a inspiré la rédaction de la Bible, qui nous révèle sa personnalité attirante et ses desseins grandioses. Par exemple, en Exode 34:6, 7, il se décrit à Moïse comme un « Dieu miséricordieux et compatissant, lent à la colère et abondant en bonté de cœur et en vérité, conservant la bonté de cœur à des milliers, pardonnant la faute et la transgression et le péché ». Qui ne serait pas attiré par une telle personne ? Jéhovah sait que, plus nous en apprenons sur lui à travers les pages de la Bible, plus il devient réel à nos yeux et plus nous nous sentons proches de lui.

11. Pourquoi devrions-nous nous appliquer à bien connaître les qualités et les manières d’agir de Dieu ? (voir illustration du titre).

11 Expliquant comment nous pouvons devenir proches de Dieu, le prologue du livre Approchez-vous de Jéhovah précise : « Toute amitié repose sur la connaissance de l’autre, sur le respect mêlé d’admiration que nous inspire sa personnalité. Étudier les qualités de Dieu et ses manières d’agir telles que la Bible les révèle est donc essentiel. » Alors réjouissons-nous que Jéhovah ait fait écrire sa Parole de telle sorte que nous, humains, puissions bien la comprendre !

12. Pourquoi Jéhovah a-t-il fait rédiger la Bible par des humains ?

 12 Jéhovah aurait pu faire écrire sa Parole par des anges. En effet, les anges s’intéressent vivement aux humains et à leurs faits et gestes (1 Pierre 1:12). Et ils auraient sans aucun doute été capables de mettre par écrit le message que Dieu adresse à l’humanité. Mais auraient-ils vu les choses comme les humains les voient ? Auraient-ils été capables de comprendre nos besoins, nos faiblesses ou nos aspirations ? Non, Jéhovah connaît leurs limites à cet égard. En confiant la rédaction de la Bible à des humains, Jéhovah en a fait un livre pour les humains. Nous pouvons nous retrouver dans certains rédacteurs de la Bible et d’autres personnages dont elle parle. Nous pouvons comprendre leurs pensées, leurs sentiments, leurs déceptions, leurs doutes, leurs peurs, leurs imperfections, mais aussi nous réjouir de leurs joies et de leurs succès. Comme le prophète Éliya, tous les rédacteurs de la Bible avaient « des sentiments semblables aux nôtres » (Jacq. 5:17).

Qu’est-ce qui t’attire à Dieu quand tu songes à la manière dont il a traité Yona et Pierre ? (voir paragraphes 13, 15).

13. Que ressens-tu quand tu lis la prière de Yona ?

13 Demande-toi par exemple si un ange aurait pu traduire tout ce qu’a ressenti le prophète Yona après s’être dérobé à la mission que Dieu lui avait confiée. Jéhovah a préféré que Yona écrive lui-même son aventure, y compris sa prière fervente prononcée depuis les profondeurs de la mer. N’est-ce pas beaucoup mieux ? Voici un extrait de cette prière : « Quand mon âme défaillait en moi, c’est de Jéhovah que je me suis souvenu » (Yona 1:3, 10 ; 2:1-9).

14. Pourquoi es-tu en mesure de comprendre ce qu’Isaïe a écrit à son propre sujet ?

14 Parlons également de ce qu’Isaïe, sous la direction divine, a écrit à son propre sujet. Après avoir reçu une vision de la gloire de Dieu, il s’est exclamé  à propos de sa condition de pécheur : « Malheur à moi ! Car je suis pour ainsi dire réduit au silence, parce que je suis un homme impur des lèvres et que j’habite au milieu d’un peuple impur des lèvres ; car mes yeux ont vu le Roi, Jéhovah des armées lui-même ! » (Is. 6:5). Quel ange se serait senti poussé à prononcer de telles paroles ? Aucun. Par contre, Isaïe s’y est senti poussé et nous sommes en mesure de comprendre ce qu’il a éprouvé.

15, 16. a) Pourquoi sommes-nous capables de comprendre ce que ressentent d’autres humains ? Donne des exemples. b) Qu’est-ce qui nous aidera à nous approcher de Jéhovah ?

15 Un ange aurait-il pu, comme Jacob, dire qu’il était « indigne » ou, comme Pierre, qu’il était « pécheur » ? (Gen. 32:10 ; Luc 5:8). Aurait-il, comme les disciples de Jésus, « pri[s] peur » ? Des anges auraient-ils eu besoin, comme Paul et d’autres, de « pr[endre] de la hardiesse » pour dire la bonne nouvelle dans l’adversité ? (Jean 6:19 ; 1 Thess. 2:2). Non, les anges sont parfaits en tous points et sont des êtres surhumains. Mais quand des humains imparfaits expriment des émotions, nous comprenons immédiatement ce qu’ils éprouvent parce que nous sommes, nous aussi, de simples humains. Quand nous lisons la Parole de Dieu, nous pouvons vraiment « [nous] réjoui[r] avec ceux qui se réjouissent » et « pleure[r] avec ceux qui pleurent » (Rom. 12:15).

16 Si nous réfléchissons à ce que la Bible dit sur les relations de Jéhovah avec ses fidèles du passé, nous ne cesserons de découvrir de belles choses sur ce Dieu qui, avec patience et amour, s’est approché d’humains imparfaits. Ainsi, nous le connaîtrons intimement et en viendrons à l’aimer profondément. Nous serons alors en mesure de nous approcher encore plus de lui (lire Psaume 25:14).

TISSE AVEC DIEU UN LIEN INDISSOLUBLE

17. a) Quel sage conseil Azaria a-t-il donné à Asa ? b) Comment Asa a-t-il méprisé le conseil d’Azaria, et qu’en est-il résulté ?

17 Après la victoire retentissante d’Asa sur l’armée éthiopienne, Azaria, prophète de Dieu, a adressé au roi et au peuple ces paroles de sagesse : « Jéhovah est avec vous aussi longtemps que vous êtes avec lui ; si vous le recherchez, il se laissera trouver par vous, mais si vous le quittez, il vous quittera » (2 Chron. 15:1, 2). Plus tard dans sa vie, Asa n’a pas tenu compte de ce bon conseil. Menacé par Israël, le royaume du Nord, il a recherché le soutien de la Syrie. Au lieu d’appeler de nouveau Jéhovah au secours, il a cherché à s’allier à des païens. C’est pourquoi il a reçu ce message : « Tu as agi sottement dans cette circonstance, car dès maintenant il existera contre toi des guerres. » Le reste de son règne a été miné par des guerres incessantes (2 Chron. 16:1-9). Quel enseignement en tirons-nous ?

18, 19. a) Si nous nous sommes quelque peu éloignés de Dieu, que devrions-nous faire ? b) Comment pouvons-nous nous approcher de Jéhovah ?

18 Nous ne devrions jamais nous éloigner de Jéhovah. Si nous avons laissé une certaine distance s’installer entre lui et nous, suivons cette exhortation d’Hoshéa 12:6 : « Tu dois revenir à ton Dieu, gardant la bonté de cœur et la justice ; et [...] espère en ton Dieu constamment. » Approchons-nous donc toujours plus de Jéhovah en réfléchissant avec reconnaissance à la rançon et en étudiant assidûment sa Parole, la Bible (lire Deutéronome 13:4).

19 « M’approcher de Dieu est bon pour moi », a écrit un psalmiste (Ps. 73:28). Que chacun de nous continue d’en apprendre sur Jéhovah pour saisir encore mieux les nombreuses raisons que nous avons de l’aimer. Et puisse Jéhovah s’approcher toujours plus de nous, dès maintenant et tout au long de l’éternité !

^ § 3 Voir l’article sur Asa intitulé « Il existe une récompense pour votre action », dans notre édition du 15 août 2012.