Aller au contenu

Aller à la table des matières

“ Je suis avec vous ”

“ Je suis avec vous ”

“ Je suis avec vous ”

“ Beaucoup rôderont çà et là, et la vraie connaissance deviendra abondante. ” — DAN. 12:4.

QUE RÉPONDRIEZ-​VOUS ?

Comment la “ vraie connaissance ” est-​elle sortie de l’obscurité ?

Comment ceux qui ont accepté la vérité sont-​ils devenus “ nombreux ” ?

De quelles manières la connaissance exacte est-​elle devenue “ abondante ” ?

1, 2. a) Comment savons-​nous que Jésus est avec ses disciples aujourd’hui et qu’il le restera dans l’avenir ? b) Selon Daniel 12:4, à quoi devait conduire une étude minutieuse des Écritures ?

IMAGINEZ-​VOUS dans le Paradis. Chaque matin, vous vous levez reposé et impatient d’entamer votre journée. À votre réveil, aucune douleur. Les maux dont vous souffriez jadis se sont volatilisés. Vos sens — vue, ouïe, odorat, toucher et goût — fonctionnent tous parfaitement. Vous débordez d’énergie pour accomplir un travail agréable, vous avez de nombreux amis et plus rien ne vous cause de souci. Telles sont les bénédictions que vous savourerez sous le Royaume de Dieu. Christ Jésus, le Roi, bénira ses sujets et veillera à ce que chacun acquière la connaissance de Jéhovah.

2 Jéhovah soutiendra ses serviteurs qui prendront part à cette œuvre mondiale d’enseignement. Voilà des siècles que Dieu et son Fils accordent leur appui aux fidèles. Avant de monter au ciel, Jésus a promis à ses disciples qu’il serait avec eux. (Lire Matthieu 28:19, 20.) Afin de renforcer notre foi en cette promesse, attardons-​nous sur une phrase d’une prophétie rédigée à Babylone il y a plus de 2 500 ans. Au sujet du “ temps de la fin ” que nous vivons actuellement, Daniel a écrit : “ Beaucoup rôderont çà et là, et la vraie connaissance deviendra abondante. ” (Daniel 12:4). Pris dans un sens figuré et considéré à la lumière de notre histoire moderne, le verbe hébreu rendu par “ rôder ça et là ” emporte l’idée d’un examen attentif. Quelle merveilleuse récompense devaient connaître ceux qui se livreraient à cet examen ! L’étude minutieuse des Écritures conduirait à la “ vraie connaissance ”, à la connaissance exacte de la Parole de Dieu. En outre, d’après la prophétie, beaucoup s’attacheraient à la vraie connaissance, qui serait de surcroît abondante. Elle serait largement diffusée et facile d’accès. Intéressons-​nous à la réalisation de cette prophétie. Nous verrons ainsi que Jésus se tient aujourd’hui aux côtés de ses disciples et que Jéhovah est pleinement capable de réaliser ce qu’il a promis.

LA “ VRAIE CONNAISSANCE ” SORT DE L’OBSCURITÉ

3. Qu’est-​il advenu de la “ vraie connaissance ” après la mort des apôtres ?

3 Après la mort des apôtres, comme annoncé, le véritable christianisme a été corrompu et l’apostasie s’est propagée rapidement (Actes 20:28-30 ; 2 Thess. 2:1-3). Au cours des siècles qui ont suivi, la “ vraie connaissance ” a été tout sauf abondante, non seulement pour ceux qui ne savaient rien de la Bible, mais aussi pour ceux qui se déclaraient chrétiens. Bien qu’affirmant avoir foi dans les Écritures, les membres du clergé enseignaient des mensonges religieux, “ des enseignements de démons ” qui déshonoraient Dieu (1 Tim. 4:1). Le peuple était maintenu dans l’ignorance. Au nombre des dogmes nés de l’apostasie figurent la Trinité, l’immortalité de l’âme et les tourments éternels dans un enfer de feu.

4. De quelle manière un groupe de chrétiens s’est-​il mis à rechercher la “ vraie connaissance ” dans les années 1870 ?

4 Dans les années 1870 — soit une quarantaine d’années avant que ne commencent “ les derniers jours ” —, en Pennsylvanie (États-Unis), quelques chrétiens animés de bons mobiles ont pris l’habitude de se réunir pour étudier méticuleusement la Bible et rechercher la “ vraie connaissance ”. (2 Tim. 3:1.) Ils se faisaient appeler les Étudiants de la Bible. Ce n’étaient pas les “ sages ” et les “ intellectuels ” dont Jésus avait parlé. À ces derniers la vérité demeurerait cachée (Mat. 11:25). C’étaient des gens humbles qui désiraient sincèrement faire la volonté de Dieu. Ils procédaient à une lecture attentive des Écritures, qu’ils méditaient dans la prière et dont ils discutaient ensemble. Ils mettaient aussi en parallèle divers passages bibliques et s’informaient de ce qu’avaient écrit d’autres personnes ayant entrepris une démarche similaire. Peu à peu, les Étudiants de la Bible sont parvenus à mettre le doigt sur des vérités qui avaient été occultées pendant des siècles.

5. Quel était l’objectif de la série de tracts intitulée La théologie ancienne ?

5 Bien que leurs découvertes les aient transportés de joie, les Étudiants de la Bible ne se sont pas laissé gagner par l’orgueil, pas plus qu’ils n’ont affirmé avoir trouvé quelque chose de nouveau (1 Cor. 8:1). Ils ont d’ailleurs édité une série de tracts qu’ils ont intitulée La théologie ancienne. Leur objectif était de familiariser les lecteurs avec des vérités renfermées dans la Bible. Le premier de ces tracts proposait de découvrir “ d’autres publications destinées à faciliter l’étude de la Bible, dans le but de balayer toutes les traditions humaines et de rétablir la théologie ancienne de notre Seigneur et des apôtres ”. — La théologie ancienne (angl.), n1, avril 1889, p. 32.

6, 7. a) Quelles vérités Jéhovah nous a-​t-​il permis de comprendre depuis les années 1870 ? b) Quelles vérités vous ont particulièrement enthousiasmé ?

6 Que de vérités merveilleuses ont été découvertes depuis ces premiers tâtonnements il y a plus d’un siècle * ! Il ne s’agit pas de questions rébarbatives ou purement théoriques dont seuls des théologiens peuvent débattre. Ce sont des vérités libératrices qui nous font vibrer, qui donnent un sens à notre vie et nous remplissent de joie et d’espérance. Elles nous permettent de connaître la personnalité attachante de Jéhovah et son dessein. Elles mettent en lumière le rôle de Jésus, la raison de sa venue sur terre et de sa mort, ainsi que les actions qu’il poursuit aujourd’hui. Ces vérités inestimables révèlent pourquoi Dieu permet le mal, pourquoi nous mourons, comment prier et comment être vraiment heureux.

7 Nous saisissons désormais le sens de prophéties qui sont restées “ secrètes ” pendant longtemps et qui s’accomplissent en ce temps de la fin (Dan. 12:9). On en trouve dans différents livres des Écritures, mais particulièrement dans les Évangiles et dans la Révélation. Jéhovah nous a même permis de comprendre que des évènements invisibles à nos yeux s’étaient produits. Citons l’intronisation de Jésus et la guerre qu’il a menée dans les cieux pour en expulser Satan et le jeter “ sur la terre ”. (Rév. 12:7-12.) Jéhovah nous a en outre fourni des clés pour comprendre le sens d’éléments visibles : les guerres, les tremblements de terre, les épidémies, les famines, ainsi que le comportement impie des gens qui font de notre époque des “ temps critiques difficiles à supporter ”. — 2 Tim. 3:1-5 ; Luc 21:10, 11.

8. Si nous sommes en mesure de comprendre de nombreuses vérités bibliques, à qui en revient le mérite ?

8 Nous pouvons facilement nous appliquer les paroles que Jésus a adressées à ses disciples : “ Heureux les yeux qui regardent les choses que vous regardez. Car je vous le dis : Beaucoup de prophètes et de rois ont désiré voir les choses que vous regardez, mais ne les ont pas vues, et entendre les choses que vous entendez, mais ne les ont pas entendues. ” (Luc 10:23, 24). Si nous sommes en mesure de “ voir ” et d’“ entendre ” des vérités bibliques, tout le mérite en revient à Jéhovah Dieu. Et comme nous nous réjouissons que “ l’assistant ”, l’esprit saint, nous ait été envoyé pour nous guider “ dans toute la vérité ” ! (Lire Jean 16:7, 13.) Continuons de chérir la “ vraie connaissance ” et ne nous retenons pas de la transmettre à d’autres.

“ BEAUCOUP ” ACCEPTENT LA “ VRAIE CONNAISSANCE ”

9. Quel appel a été lancé dans notre numéro d’avril 1881 ?

9 En avril 1881, moins de deux ans après la parution du premier numéro de La Tour de Garde, cette même revue a lancé l’appel suivant afin de trouver 1 000 prédicateurs : “ À ceux qui sont en mesure de consacrer la moitié de leur temps, sinon davantage, exclusivement à l’œuvre du Seigneur, nous faisons cette proposition [...] à savoir : que vous alliez dans les villes, grandes et petites, selon vos possibilités, comme colporteurs ou évangélistes, à la recherche en tous lieux des chrétiens sincères et convaincus. Vous en trouverez beaucoup qui sont animés de zèle pour Dieu, mais pas selon la connaissance. Cherchez à leur faire connaître les richesses de la grâce de notre Père et les beautés de sa Parole. ”

10. Quelle réaction l’appel a-​t-​il suscitée ?

10 Cet appel montrait que, pour les Étudiants de la Bible, la prédication de la bonne nouvelle était une œuvre capitale à laquelle les vrais chrétiens devaient s’atteler. Trouver 1 000 prédicateurs à plein temps pouvait paraître ambitieux, car seules quelques centaines de personnes assistaient aux réunions des Étudiants de la Bible à l’époque. Mais après avoir lu un tract ou un numéro de La Tour de Garde, beaucoup de gens y ont reconnu l’accent de la vérité et ont répondu sans tarder à l’appel. Par exemple, en 1882, un Londonien qui avait pris connaissance d’une brochure et d’un numéro de La Tour de Garde a écrit : “ S’il vous plaît, dites-​moi ce que je dois prêcher et comment, afin d’accomplir l’œuvre bénie dont Dieu souhaite l’accomplissement. ”

11, 12. a) Quel objectif, identique au nôtre, les colporteurs avaient-​ils ? b) Comment les colporteurs s’y prenaient-​ils pour constituer des “ classes ”, ou congrégations ?

11 En 1885, environ 300 Étudiants de la Bible étaient colporteurs. Ces ministres à plein temps avaient le même objectif que nous : faire des disciples de Jésus Christ. À ceci près que leurs méthodes étaient différentes. En général, nous enseignons les gens individuellement, puis nous les invitons à se joindre à une congrégation déjà formée. Les colporteurs, eux, diffusaient des livres, puis ils réunissaient les personnes qui manifestaient de l’intérêt pour étudier en groupe les Écritures. Au lieu d’offrir un suivi individuel, ils constituaient des “ classes ”, ou congrégations.

12 En 1907, par exemple, un groupe de colporteurs a parcouru une ville à la recherche des particuliers qui possédaient un exemplaire de L’Aurore du Millénium (que l’on appelait aussi Études des Écritures). “ Ils les réunirent dans un foyer, rapporte La Tour de Garde. Un colporteur leur parla du Divin plan des âges pendant un dimanche entier, et le dimanche suivant, il les pressa de tenir régulièrement des réunions. ” À compter de 1911, la méthode a été modifiée. Cinquante-huit ministres itinérants ont prononcé des discours publics dans tous les États-Unis et au Canada. Ils se sont procuré les nom et adresse des personnes qui avaient écouté leur discours avec intérêt et leur ont donné des directives pour qu’elles se réunissent dans des foyers et constituent de nouvelles “ classes ”. En 1914, il existait dans le monde 1 200 congrégations d’Étudiants de la Bible.

13. Qu’est-​ce qui vous marque le plus en ce qui concerne la diffusion de la “ vraie connaissance ” aujourd’hui ?

13 On recense aujourd’hui dans le monde environ 109 400 congrégations et 895 800 pionniers. Près de huit millions de personnes acceptent la “ vraie connaissance ” et la mettent en pratique dans leur vie. (Lire Isaïe 60:22 *.) C’est d’autant plus étonnant que Jésus a annoncé que ses disciples seraient “ les objets de la haine de tous ” à cause de son nom. Ils seraient persécutés, emprisonnés, voire tués (Luc 21:12-17). Malgré l’opposition de Satan, des démons et d’adversaires en tous genres, les serviteurs de Jéhovah connaissent un succès sans précédent dans leur mission de faire des disciples. Ils prêchent actuellement “ dans toute la terre habitée ”, de la jungle à la toundra, dans les montagnes, dans les déserts, dans les villes et les campagnes les plus reculées (Mat. 24:14). Rien de tout cela n’aurait été possible sans le soutien de Dieu.

LA “ VRAIE CONNAISSANCE ” DEVIENT “ ABONDANTE ”

14. Quel rôle l’impression d’écrits a-​t-​elle joué pour rendre la “ vraie connaissance ” abondante ?

14 La “ vraie connaissance ” est devenue abondante grâce aux nombreux proclamateurs de la bonne nouvelle, mais aussi grâce à l’impression d’écrits. En juillet 1879, les Étudiants de la Bible ont publié le premier numéro de la présente revue, qui s’appelait alors Le Phare de la Tour de Sion et Messager de la Présence de Christ. Ce numéro, sorti des presses d’une imprimerie commerciale, a été tiré à 6 000 exemplaires, en anglais seulement. Le rédacteur en chef, Charles Russell, âgé de 27 ans, était secondé par cinq autres rédacteurs permanents, choisis parmi des Étudiants de la Bible spirituellement mûrs. La Tour de Garde paraît aujourd’hui en 195 langues. C’est le périodique le plus diffusé au monde, avec un tirage de 42 182 000 exemplaires. En deuxième position arrive Réveillez-vous !, avec un tirage de 41 042 000 exemplaires en 84 langues. Par ailleurs, nous imprimons chaque année 100 millions de livres et de bibles.

15. Comment est financée l’impression de nos publications ?

15 Cette œuvre colossale est financée par des offrandes volontaires. (Lire Matthieu 10:8.) C’est en soi quelque chose qui n’en finit pas d’étonner les professionnels de l’imprimerie, qui connaissent le coût des presses, du papier, de l’encre et des autres fournitures utilisées. Un frère chargé de réaliser des achats pour différents Béthels a déclaré : “ Les professionnels qui visitent nos imprimeries sont époustouflés d’apprendre que des installations d’une telle envergure, dotées de technologies de pointe, sont financées par des offrandes volontaires. Ils sont tout aussi admiratifs devant la jeunesse et la bonne humeur de la main-d’œuvre au Béthel. ”

LA CONNAISSANCE DE DIEU REMPLIRA LA TERRE

16. Dans quel but la “ vraie connaissance ” est-​elle rendue abondante ?

16 La “ vraie connaissance ” est devenue abondante dans un but bien précis. La volonté de Dieu est que “ toutes sortes d’hommes soient sauvés et parviennent à une connaissance exacte de la vérité ”. (1 Tim. 2:3, 4.) Jéhovah souhaite que les humains connaissent la vérité afin qu’ils puissent l’adorer comme il se doit et qu’ils obtiennent sa bénédiction. Il a rendu disponible la “ vraie connaissance ”, ce qui lui a permis de rassembler un reste de fidèles chrétiens oints. Il rassemble également “ une grande foule ” qui vient “ de toutes nations et tribus et peuples et langues ”, et qui cultive l’espérance de vivre éternellement sur la terre. — Rév. 7:9.

17. Que permet de conclure l’expansion du vrai culte ?

17 L’expansion du vrai culte au cours des 130 années écoulées permet de conclure sans l’ombre d’un doute que Jéhovah et le Roi qu’il a intronisé, Jésus Christ, sont avec les vrais chrétiens. Ils les dirigent, les protègent, les organisent et les enseignent. Pareille expansion est aussi la garantie que toutes les promesses divines se réaliseront. “ La terre sera remplie de la connaissance de Jéhovah comme les eaux recouvrent la mer. ” (Is. 11:9). Que de bienfaits les humains recevront alors !

[Notes]

^ § 6 Pour vous en convaincre, nous vous suggérons de regarder les DVD Les Témoins de Jéhovah La foi en action, 1re partie : La sortie des ténèbres et Les Témoins de Jéhovah La foi en action, 2partie : Que brille la lumière !

[Questions d’étude]

[Illustration, page 6]

Les premiers Étudiants de la Bible étaient des gens humbles qui désiraient sincèrement faire la volonté de Dieu.

[Illustration, page 7]

Jéhovah accorde du prix aux efforts que vous faites pour répandre la “ vraie connaissance ”.