Aller au contenu

Aller à la table des matières

Job : un exemple d’endurance et d’intégrité

Job : un exemple d’endurance et d’intégrité

 Job : un exemple d’endurance et d’intégrité

“ As-​tu fixé ton cœur sur mon serviteur Job ? As-​tu noté qu’il n’y a personne comme lui sur la terre : un homme intègre et droit, craignant Dieu et s’écartant du mal ? ” — JOB 1:8.

1, 2. a) Quels malheurs inattendus se sont abattus sur Job ? b) Quelle avait été la vie de Job avant que le drame n’éclate ?

RICHESSE, prestige, santé, vie de famille heureuse, cet homme semble tout avoir. C’est alors que le malheur frappe trois fois de suite. Du jour au lendemain, il perd sa fortune. Puis une tempête soudaine cause la mort de tous ses enfants. Peu après, il contracte une maladie débilitante qui couvre son corps de furoncles douloureux. Vous avez sans doute reconnu Job, le personnage principal du livre de la Bible qui porte son nom. — Job, chapitres 1 et 2.

2 “ Ah ! si j’étais comme aux mois lunaires d’autrefois ”, gémissait-​il (Job 3:3 ; 29:2). Quand le malheur frappe, qui ne regrette pas les jours passés ? Job avait vécu une vie agréable, apparemment à l’abri de l’infortune. Des personnages éminents le respectaient et cherchaient conseil auprès de lui (Job 29:5-11). Il était riche, mais il avait un point de vue équilibré sur l’argent (Job 31:24, 25, 28). Quand il voyait des veuves et des orphelins dans le besoin, il les aidait (Job 29:12-16). Et il n’avait jamais trompé sa femme. — Job 31:1, 9, 11.

3. Que pensait Jéhovah de Job ?

3 Job menait une vie intègre parce qu’il adorait Dieu. “ Il n’y a personne comme lui sur la terre, avait dit Jéhovah : un homme intègre et droit, craignant Dieu et s’écartant du mal. ” (Job 1:1, 8). Cependant, malgré son intégrité morale, des événements tragiques ont fait voler en éclats sa vie confortable. Tout ce à quoi il avait travaillé a disparu ; douleur, angoisse et déception allaient maintenant révéler ce qu’il était vraiment.

4. Que peut nous apporter l’analyse des épreuves de Job ?

4 Bien entendu, Job n’est en aucun cas le seul serviteur de Dieu à avoir vécu une tragédie. Aujourd’hui, de nombreux chrétiens comprennent bien ce par quoi il est passé. Deux questions méritent donc d’être considérées : Comment l’analyse des épreuves de Job peut-​elle aider ceux qui vivent un drame ? Et comment nous apprend-​elle à être plus compréhensifs envers ceux qui souffrent ?

 Intégrité et fidélité remises en question

5. D’après Satan, pourquoi Job servait-​il Dieu ?

5 Job vivait sans le savoir une situation unique. Le Diable avait mis en doute les mobiles avec lesquels il servait Dieu. Au cours d’un rassemblement céleste, Jéhovah ayant loué les belles qualités de Job, Satan avait répliqué : “ N’as-​tu pas toi-​même élevé une haie autour de lui, autour de sa maison et autour de tout ce qui est à lui à la ronde ? ” Satan prétendait donc que Job, et par extension tous les autres serviteurs de Dieu, agissaient par pur égoïsme. “ Avance ta main, s’il te plaît, et touche à tout ce qui est à lui, et vois s’il ne te maudit pas à ta face ”, a-​t-​il dit à Jéhovah. — Job 1:8-11.

6. Quelle question importante Satan a-​t-​il soulevée ?

6 La question en jeu était de taille. Satan contestait la façon dont Jéhovah exerçait sa souveraineté. Dieu est-​il réellement en mesure de diriger l’univers sur la seule base de l’amour ? Ou bien, comme Satan l’a sous-entendu, l’égoïsme triomphera-​t-​il toujours au bout du compte ? Ne doutant pas de l’intégrité et de la fidélité de son serviteur, Jéhovah a laissé Satan se servir de Job pour tenter de prouver ses prétentions. C’est ainsi que Satan a fait s’abattre sur Job une avalanche de malheurs. Devant l’échec de ses premières attaques, Satan a frappé Job d’une maladie affreuse. “ Peau pour peau, et tout ce qu’un homme a, il le donnera pour son âme ”, a-​t-​il prétendu. — Job 2:4.

7. Quel genre d’épreuves semblables à celles de Job les serviteurs de Dieu connaissent-​ils aujourd’hui ?

7 Même si la plupart des chrétiens aujourd’hui ne souffrent pas autant que Job, ils n’en connaissent pas moins diverses épreuves. Beaucoup endurent la persécution ou des problèmes familiaux, ou bien sont accablés par des difficultés économiques ou par une mauvaise santé. Certains ont sacrifié leur vie pour leur foi. Bien sûr, nous ne devons pas nous imaginer que Satan en personne est à l’origine de toutes les tragédies que nous vivons. En fait, certaines d’entre elles sont parfois même la conséquence de nos propres erreurs ou sont dues à notre condition physique héréditaire (Galates 6:7). En outre, nous sommes tous à la merci des ravages du temps et des catastrophes naturelles. La Bible explique clairement que, pour l’instant, Jéhovah ne protège pas miraculeusement ses serviteurs de ce genre de malheurs. — Ecclésiaste 9:11.

8. Comment Satan exploite-​t-​il nos tribulations ?

8 Toutefois, Satan peut se servir de nos tribulations pour saper notre foi. L’apôtre Paul a reconnu qu’il souffrait d’“ une épine dans la chair, un ange de Satan ” qui le “ frapp[ait] sans cesse ”. (2 Corinthiens 12:7.) S’agissait-​il d’un problème physique — une mauvaise vue par exemple — ou d’autre chose ? Quoi qu’il en soit, Paul avait compris que Satan pouvait se servir de ce problème et des sentiments négatifs qu’il engendrait pour saper sa joie et son intégrité (Proverbes 24:10). Aujourd’hui, Satan incite la famille, les camarades de classe ou même des gouvernements totalitaires à persécuter les serviteurs de Dieu d’une façon ou d’une autre.

9. Pourquoi l’adversité et la persécution ne devraient-​elles pas nous surprendre outre mesure ?

9 Comment surmonter ces difficultés ? En les considérant comme une occasion de démontrer que notre amour pour Jéhovah et notre soumission à sa souveraineté ne sont pas superficiels (Jacques 1:2-4). Quelle que soit la cause de nos souffrances, nous pourrons garder notre équilibre spirituel en comprenant l’importance d’être fidèles à Dieu. L’apôtre Pierre a écrit aux chrétiens : “ Bien-aimés, ne soyez pas intrigués par l’incendie qui est au milieu de vous et qui vous arrive pour vous éprouver, comme s’il vous survenait quelque chose d’étrange. ” (1 Pierre 4:12). Quant à Paul, il a déclaré : “ Tous ceux qui veulent vivre dans l’attachement à Dieu par leur relation avec Christ Jésus seront eux aussi persécutés. ” (2 Timothée 3:12). Satan conteste encore l’intégrité des Témoins de Jéhovah, comme il l’a fait pour Job. La Bible nous révèle qu’il a  même intensifié ses attaques contre le peuple de Dieu au cours des derniers jours. — Révélation 12:9, 17.

Méprise et mauvais conseil

10. En quoi Job était-​il désavantagé ?

10 Job était désavantagé par rapport à nous. Il ne savait pas pourquoi tous ces malheurs s’abattaient sur lui. Il a d’ailleurs conclu à tort que “ Jéhovah lui-​même [avait] donné et [que] Jéhovah lui-​même [avait] ôté ”. (Job 1:21.) Il est possible que Satan ait volontairement cherché à donner à Job l’impression que c’était Dieu qui lui causait toutes ces afflictions.

11. Comment Job a-​t-​il réagi à ses malheurs ?

11 Bien qu’ayant refusé de maudire Dieu comme sa femme l’y avait incité, Job était profondément découragé (Job 2:9, 10). ‘ Les méchants semblent mieux réussir que moi ’, disait-​il (Job 21:7-9). ‘ Pourquoi Dieu me punit-​il ? ’ s’est-​il sans doute demandé. À trois reprises, il a même souhaité mourir. “ Ah ! si tu me cachais dans le shéol, si tu me tenais dissimulé jusqu’à ce que s’en retourne ta colère ! ” s’est-​il exclamé. — Job 14:13.

12, 13. Quel effet les propos des trois compagnons de Job ont-​ils eu sur lui ?

12 Trois compagnons de Job lui ont rendu visite, soi-disant pour “ le plaindre et le consoler ”. (Job 2:11.) En fait, ils se sont révélés “ de pénibles consolateurs ”. (Job 16:2.) Leur présence aurait été bénéfique si Job avait pu se décharger sur eux de ses problèmes, mais ces trois-​là ont avant tout ajouté à la confusion du patriarche et accentué son désarroi. — Job 19:2 ; 26:2.

13 On imagine aisément que Job se soit demandé : ‘ Pourquoi moi ? Qu’est-​ce que j’ai fait pour mériter ça ? ’ Ses compagnons lui ont donné des explications complètement déroutantes. Ils prétendaient que Job avait provoqué lui-​même tous ses malheurs en commettant un péché grave. “ Quel innocent a jamais péri ? raisonnait Éliphaz. D’après ce que j’ai vu, ceux qui forgent le méfait et ceux qui sèment le malheur en feront eux-​mêmes la moisson. ” — Job 4:7, 8.

14. Pourquoi ne faut-​il pas systématiquement assimiler les souffrances à une mauvaise conduite ?

14 Évidemment, des difficultés peuvent surgir si nous semons selon la chair plutôt que selon l’esprit (Galates 6:7, 8). Toutefois, dans le présent système, nous pouvons rencontrer des problèmes, quelle que soit notre conduite. De plus, il est faux de dire que l’innocent est protégé de toute calamité. Jésus Christ, qui était “ sans souillure, séparé des pécheurs ”, a enduré une mort atroce sur un poteau de supplice ; l’apôtre Jacques est mort en martyr (Hébreux 7:26 ; Actes 12:1, 2). Le raisonnement faussé d’Éliphaz et de ses deux compagnons a poussé Job à défendre sa réputation et à clamer haut et fort son innocence. En s’entêtant à prétendre que Job méritait ses souffrances, ils ont peut-être même influencé sa vision de la justice divine. — Job 34:5 ; 35:2.

De l’aide dans les tribulations

15. Quel raisonnement nous aidera en temps de détresse ?

15 Quelle leçon dégageons-​nous de ce que nous venons de voir ? Tragédies, maladies, persécutions peuvent nous paraître terriblement injustes, d’autant plus que les gens autour de nous semblent souvent y échapper (Psaume 73:3-12). Parfois, il nous faut nous poser des questions fondamentales de ce genre : ‘ Mon amour pour Jéhovah me pousse-​t-​il à le servir quoi qu’il advienne ? Est-​ce que je souhaite par-dessus tout lui permettre de “ répondre à celui qui le provoque ” ? ’ (Proverbes 27:11 ; Matthieu 22:37). Ne laissons jamais les commentaires irréfléchis des uns et des autres nous faire douter de notre Père céleste. Un chrétien fidèle qui a souffert pendant de nombreuses années d’une maladie chronique a dit un jour : “ Je sais que, quoi que Jéhovah permette, ça ira. Je sais qu’il me donnera la force nécessaire. Il l’a toujours fait. ”

16. Quelle aide procure la Parole de Dieu à ceux qui subissent des épreuves ?

16 Aujourd’hui, nous possédons une compréhension  des tactiques de Satan que Job ne possédait pas. “ Nous n’ignorons pas ses intentions ”, ou ses machinations diaboliques (2 Corinthiens 2:11). En outre, nous avons à notre disposition une mine de sagesse. Le récit biblique regorge d’exemples d’hommes et de femmes fidèles qui ont enduré toutes sortes d’épreuves. L’apôtre Paul, qui a davantage souffert que la plupart d’entre eux, a écrit : “ Toutes les choses qui ont été écrites jadis ont été écrites pour notre instruction, afin que, grâce à notre endurance et à la consolation des Écritures, nous ayons l’espérance. ” (Romains 15:4). En Europe, un Témoin emprisonné pour sa foi au cours de la Seconde Guerre mondiale a échangé trois jours de ration contre une bible. “ Comme ce troc a été bénéfique ! se souvient-​il. J’étais affamé sur le plan physique, mais je disposais d’une nourriture spirituelle qui me soutenait et qui a soutenu aussi mes compagnons durant cette époque troublée. J’ai toujours cette bible. ”

17. Que nous fournit Jéhovah pour nous aider à endurer ?

17 En plus de la Bible elle-​même, nous avons de nombreux manuels d’étude basés sur la Bible, où nous trouvons de précieux conseils. Si vous consultez l’Index des publications Watch Tower, vous trouverez sans doute la biographie d’un chrétien qui est passé par les mêmes épreuves que vous (1 Pierre 5:9). Il est également utile de discuter de votre situation avec des anciens compréhensifs ou avec d’autres chrétiens mûrs. Par-dessus tout, grâce à la prière, vous pouvez compter sur l’aide de Jéhovah et de son esprit saint. Comment Paul a-​t-​il tenu ferme, bien que ‘ frappé ’ par Satan ? En apprenant à se reposer sur la puissance de Dieu (2 Corinthiens 12:9, 10). “ Pour  toutes choses j’ai cette force, a-​t-​il écrit, grâce à celui qui me donne de la puissance. ” — Philippiens 4:13.

18. Quels précieux encouragements nos compagnons chrétiens nous donnent-​ils ?

18 Vous disposez donc d’une aide inestimable ; n’hésitez jamais à la solliciter. Un proverbe déclare : “ T’es-​tu montré découragé au jour de la détresse ? Ta force sera mince. ” (Proverbes 24:10). Tout comme les termites peuvent faire s’effondrer une maison, de même le découragement peut ronger notre intégrité. Pour que nous échappions à ce danger, Jéhovah nous soutient par l’intermédiaire de nos compagnons chrétiens. Un ange est apparu à Jésus et l’a fortifié la nuit de son arrestation (Luc 22:43). En chemin pour Rome, Paul, alors prisonnier, “ a remercié Dieu et a pris courage ” quand il a rencontré les frères sur la Place du Marché d’Appius et aux Trois-Tavernes (Actes 28:15). Une sœur allemande se souvient encore de l’aide qu’elle a reçue lorsque, adolescente, elle est arrivée pleine d’appréhension au camp de concentration de Ravensbrück. “ Une compagne chrétienne m’a trouvée tout de suite et m’a accueillie avec chaleur, raconte-​t-​elle. Une autre sœur fidèle m’a prise sous son aile ; elle est devenue pour moi comme une mère spirituelle. ”

“ Montre-​toi fidèle ”

19. Qu’est-​ce qui a aidé Job à tenir ferme contre Satan ?

19 Jéhovah a qualifié Job d’homme qui “ tient toujours ferme son intégrité ”. (Job 2:3.) En ce qui concerne la question fondamentale de la fidélité, bien que se sentant découragé et ne comprenant pas les raisons de ses souffrances, Job est resté inébranlable. Il a refusé de renier tout ce pour quoi il avait vécu jusque-​là. Il s’est écrié : “ Jusqu’à ce que j’expire, je ne me dessaisirai pas de mon intégrité ! ” — Job 27:5.

20. Pourquoi vaut-​il la peine d’endurer ?

20 Une détermination semblable nous aidera à rester intègres en n’importe quelle circonstance, que ce soit face à la tentation, à l’opposition ou à l’adversité. “ N’aie pas peur des choses que tu es sur le point de subir, a dit Jésus à la congrégation de Smyrne. Écoute ! Le Diable continuera de jeter quelques-uns d’entre vous en prison pour que vous soyez pleinement mis à l’épreuve, et pour que vous ayez une tribulation [ennuis, détresse ou oppression] pendant dix jours. Montre-​toi fidèle jusqu’à la mort, et je te donnerai la couronne de vie. ” — Révélation 2:10.

21, 22. Qu’est-​ce qui nous réconfortera en période de tribulation ?

21 Dans ce système dirigé par Satan, notre endurance et notre intégrité seront éprouvées. Néanmoins, Jésus nous donne l’assurance que nous n’avons aucune raison d’avoir peur. L’essentiel est de nous montrer fidèles. “ La tribulation [est] momentanée ”, a écrit Paul, tandis que Jéhovah nous promet une “ gloire ”, ou récompense, “ dont le poids est de plus en plus extraordinaire et qui est éternelle ”. (2 Corinthiens 4:17, 18.) Même la tribulation de Job a été momentanée, comparée aux nombreuses années de bonheur qu’il a vécues avant et après son épreuve. — Job 42:16.

22 Reste que nous avons parfois le sentiment que nos épreuves n’en finissent pas ou que notre souffrance n’est plus supportable. Dans l’article suivant, nous verrons que le cas de Job nous enseigne d’autres leçons d’endurance. Nous verrons aussi comment fortifier nos compagnons qui sont en butte à l’adversité.

Que répondriez-​vous ?

Quelle question fondamentale Satan a-​t-​il soulevée à propos de l’intégrité de Job ?

• Pourquoi l’adversité ne devrait-​elle pas nous surprendre outre mesure ?

• Comment Jéhovah nous aide-​t-​il à endurer ?

[Questions d’étude]

[Illustrations, page 23]

Nos recherches, nos discussions avec des chrétiens mûrs et nos prières à cœur ouvert nous aideront à endurer.