Aller au contenu

Aller à la table des matières

À la recherche de la paix intérieure

À la recherche de la paix intérieure

 À la recherche de la paix intérieure

MARI comblé et père de deux enfants charmants, Albert avait pourtant l’impression qu’il lui manquait quelque chose. Durant une période où il avait du mal à trouver du travail, il a fait de la politique. Il a adopté la pensée socialiste, et il a même milité dans la section locale du parti communiste.

Mais Albert a vite été déçu. Il a donc abandonné la politique pour se consacrer entièrement à sa famille. Faire le bonheur des siens est devenu le but de sa vie. Malgré tout, il restait tenaillé par un sentiment de vide ; il n’arrivait toujours pas à ressentir la paix intérieure.

Le cas d’Albert n’a rien d’exceptionnel. Des millions de gens essaient diverses idéologies, philosophies et religions pour trouver une raison de vivre. Ainsi, dans les années 1960, le mouvement hippie, révolte contre les valeurs sociales et morales traditionnelles, a séduit le monde occidental. Ses adeptes, des jeunes surtout, ont cherché le bonheur et le sens de l’existence dans les drogues hallucinogènes et les philosophies de “ gourous ” et autres maîtres à penser. Mais le vrai bonheur n’était pas au bout du chemin. Le phénomène hippie a plutôt favorisé l’apparition d’une jeunesse toxicomane et débauchée, ce qui a accéléré le glissement de la société dans la confusion morale.

Depuis des siècles, bien des humains cherchent le bonheur dans la richesse, le pouvoir, l’instruction poussée. Or, en fin de compte, ces voies mènent à la déception. “ Même lorsque quelqu’un est dans l’abondance, a dit  Jésus, sa vie ne provient pas des choses qu’il possède. ” (Luc 12:15). Au contraire, la poursuite obstinée de la richesse n’apporte en général que le malheur. La Bible affirme : “ Ceux qui sont bien décidés à être riches tombent dans la tentation, dans un piège et dans de nombreux désirs insensés et nuisibles, qui plongent les hommes dans la destruction et la ruine. Car l’amour de l’argent est une racine de toutes sortes de choses mauvaises, et en aspirant à cet amour quelques-uns [...] se sont transpercés partout de bien des douleurs. ” — 1 Timothée 6:9, 10.

Alors, comment trouver la paix intérieure et un but dans la vie ? Est-​on obligé d’y aller par tâtonnements, à l’aveuglette ? Heureusement, non. Comme nous le verrons dans l’article suivant, la solution passe par la satisfaction d’un besoin très important, d’un besoin qui est propre aux humains.

[Illustration, page 3]

La richesse, le pouvoir ou l’instruction poussée vous procureraient-​ils la paix intérieure ?