Aller au contenu

Aller à la table des matières

Acceptez-vous l’aide de Jéhovah ?

Acceptez-vous l’aide de Jéhovah ?

 Acceptez-​vous l’aide de Jéhovah ?

“ Jéhovah est mon aide ; je n’aurai pas peur. ” — HÉBREUX 13:6.

1, 2. Pourquoi est-​il important d’accepter que Jéhovah nous aide et nous guide ?

IMAGINEZ-​VOUS en train d’effectuer une randonnée sur un sentier de montagne. Vous n’êtes pas seul, car un guide s’est proposé pour vous accompagner, et c’est le meilleur guide qui soit. Il est beaucoup plus expérimenté que vous, en bien meilleure condition physique aussi, mais, patiemment, il marche près de vous. Il remarque que vous trébuchez parfois. Se souciant de votre sécurité, il vous tend la main pour vous aider à franchir un passage particulièrement dangereux. Allez-​vous refuser son aide ? Certainement pas ! C’est votre sécurité qui est en jeu.

2 Notre vie chrétienne nous amène à cheminer sur un sentier difficile. Nous faut-​il marcher seuls sur cette route resserrée (Matthieu 7:14) ? Non ; la Bible explique que le meilleur Guide qui soit, Jéhovah Dieu, permet aux humains de marcher avec lui (Genèse 5:24 ; 6:9). Jéhovah vient-​il vraiment en aide à ses serviteurs dans leur marche ? Il déclare : “ Moi, Jéhovah ton Dieu, je saisis ta main droite, Celui qui te dit : ‘ N’aie pas peur. Moi, je t’aiderai. ’ ” (Isaïe 41:13). Comme le guide de notre exemple, Jéhovah propose avec bienveillance sa main secourable et son amitié à ceux qui s’efforcent de marcher avec lui. Aucun de nous ne voudrait sans doute refuser son aide.

3. Quelles questions aborderons-​nous au cours de la présente discussion ?

 3 Dans l’article précédent, nous avons discuté de quatre moyens par lesquels Jéhovah est venu en aide à ses serviteurs des temps anciens. Mais aujourd’hui, aide-​t-​il ses serviteurs par ces mêmes moyens ? Et comment être sûrs que nous acceptons cette aide sous une forme ou une autre ? C’est à ces questions que nous allons répondre. Cela renforcera notre assurance que Jéhovah est réellement notre Aide. — Hébreux 13:6.

L’appui des anges

4. Pourquoi les serviteurs de Dieu de notre époque peuvent-​ils être assurés du soutien des anges ?

4 Les anges offrent-​ils leur appui aux serviteurs de Jéhovah à notre époque ? Oui, bien sûr. Il est vrai qu’ils n’apparaissent pas de façon visible pour libérer du danger les adorateurs de Jéhovah. Mais, déjà aux temps bibliques, il était rare que les anges interviennent de cette manière. La plupart de leurs interventions étaient invisibles aux humains, ce qui est encore le cas aujourd’hui. Il n’empêche que les serviteurs de Dieu qui comprenaient que les anges étaient présents pour les soutenir ressentaient un puissant encouragement (2 Rois 6:14-17). Nous avons de bonnes raisons de partager leur sentiment.

5. Comment la Bible montre-​t-​elle qu’à notre époque les anges jouent un rôle dans l’activité de prédication ?

5 Les anges de Jéhovah s’intéressent de très près à une œuvre spéciale à laquelle nous prenons part. De quelle œuvre s’agit-​il ? Révélation 14:6 nous fournit la réponse : “ J’ai vu un autre ange qui volait au milieu du ciel, et il avait une bonne nouvelle éternelle pour l’annoncer comme un évangile à ceux qui habitent sur la terre, et à toute nation, et tribu, et langue, et peuple. ” Cette “ bonne nouvelle éternelle ” a manifestement un lien avec la “ bonne nouvelle du royaume ” qui, Jésus l’a annoncé, “ sera prêchée dans toute la terre habitée, en témoignage pour toutes les nations ”, avant la fin du système de choses actuel (Matthieu 24:14). C’est vrai, les anges ne prêchent pas personnellement. C’est à des humains que Jésus a confié cette lourde mission (Matthieu 28:19, 20). N’est-​il pas bon de savoir que, tandis que nous nous acquittons de cette mission, nous bénéficions de l’appui des saints anges, des créatures spirituelles sages et puissantes ?

6, 7. a) Qu’est-​ce qui indique que les anges soutiennent l’activité de prédication ? b) Comment pouvons-​nous nous assurer le soutien des anges ?

6 Nous disposons de nombreuses preuves indiquant que les anges soutiennent notre activité. Par exemple, nous entendons souvent dire que, durant leur ministère, des Témoins de Jéhovah ont rencontré une personne qui venait tout juste de prier Dieu de l’aider à trouver la vérité. De telles anecdotes sont bien trop fréquentes pour être considérées comme de simples coïncidences. Grâce à ce soutien angélique, de plus en plus de personnes apprennent à se conformer aux paroles  de l’‘ ange qui vole au milieu du ciel ’ et qui proclame : “ Craignez Dieu et rendez-​lui gloire. ” — Révélation 14:7.

7 Souhaitez-​vous bénéficier du soutien des anges puissants de Jéhovah ? Dans ce cas, faites tout votre possible pour vous consacrer à votre ministère (1 Corinthiens 15:58). Quand nous nous dépensons généreusement dans cette tâche spéciale que Jéhovah nous a confiée, nous pouvons bel et bien compter sur l’appui de ses anges.

L’aide du Chef des anges

8. Quelle position élevée Jésus occupe-​t-​il dans le ciel, et pourquoi est-​ce rassurant pour nous ?

8 Jéhovah a veillé à ce que nous bénéficiions également d’une autre aide angélique. Révélation 10:1 dépeint un “ ange vigoureux ”, personnage impressionnant dont la “ face était comme le soleil ”. Cet ange vu en vision correspond manifestement à Jésus Christ glorifié, investi du pouvoir dans le ciel (Révélation 1:13, 16). Jésus est-​il à proprement parler un ange ? En un sens, oui, car il est un archange (1 Thessaloniciens 4:16). Qu’est-​ce qu’un archange ? Le mot signifie “ ange principal ” ou “ ange en chef ”. Jésus est le plus puissant de tous les fils spirituels de Jéhovah. Jéhovah l’a placé à la tête de toutes Ses armées angéliques. Cet archange nous offre à n’en pas douter un soutien puissant. Dans quels domaines ?

9, 10. a) En quel sens Jésus est-​il notre “ assistant ” quand nous péchons ? b) Quelle aide l’exemple de Jésus nous procure-​t-​il ?

9 L’apôtre Jean, dans ses vieux jours, a écrit : “ Si quelqu’un vient à commettre un péché, nous avons un assistant auprès du Père, Jésus Christ, un juste. ” (1 Jean 2:1). Pourquoi Jean laisse-​t-​il entendre que Jésus est notre “ assistant ” tout particulièrement quand nous ‘ commettons un péché ’ ? Nous péchons tous les jours, et le péché mène à la mort (Ecclésiaste 7:20 ; Romains 6:23). Or, Jésus a offert sa vie comme sacrifice pour nos péchés. De plus, il se trouve aux côtés de notre Père miséricordieux pour plaider en notre faveur. Nous avons tous besoin de cette assistance. Mais comment l’accepter ? Il nous faut nous repentir de nos péchés et demander à Jéhovah qu’il nous accorde son pardon en vertu du sacrifice de Jésus. Nous devons également veiller à ne pas répéter nos péchés.

10 En plus de mourir en notre faveur, Jésus nous a laissé un exemple parfait (1 Pierre 2:21). Son exemple nous guide, nous aide à établir une ligne de conduite qui nous préserve des péchés graves et nous permet de plaire à Jéhovah Dieu. Ne sommes-​nous pas heureux de bénéficier de cette aide ? Cependant, Jésus a promis à ses disciples qu’un autre assistant leur serait donné.

L’assistance de l’esprit saint

11, 12. Qu’est-​ce que l’esprit de Jéhovah, quelle est l’étendue de sa puissance, et pourquoi en avons-​nous besoin à notre époque ?

11 Jésus a fait cette promesse : “ J’adresserai une demande au Père, et il vous donnera un autre assistant, afin qu’il soit avec vous pour toujours, l’esprit de la vérité, que le monde ne peut pas recevoir. ” (Jean 14:16, 17). Cet “ esprit de la vérité ”, l’esprit saint, n’est pas une personne, mais une force, la force agissante de Jéhovah lui-​même. Cette force est incommensurable. C’est la force dont Jéhovah s’est servi pour créer l’univers, pour accomplir des miracles spectaculaires et pour transmettre par des visions les révélations de sa volonté. Mais puisque Jéhovah ne l’emploie plus précisément de ces manières-​là à notre époque, faut-​il en conclure que nous n’en avons pas besoin ?

12 Bien au contraire ! Nous vivons des “ temps critiques, difficiles à supporter ”, durant lesquels nous avons plus que jamais besoin de l’esprit de Jéhovah (2 Timothée 3:1). Cet esprit nous donne la force de supporter les épreuves.  Il nous aide à cultiver de magnifiques qualités qui nous rapprochent de Jéhovah et de nos frères et sœurs spirituels (Galates 5:22, 23). Puisqu’il en est ainsi, comment pouvons-​nous tirer parti de cette aide extraordinaire que Jéhovah nous offre ?

13, 14. a) Pourquoi sommes-​nous sûrs que Jéhovah accorde volontiers son esprit saint à ses serviteurs ? b) Par quelle sorte de comportement pourrions-​nous manifester que nous n’acceptons pas vraiment le don de l’esprit saint ?

13 Tout d’abord, il nous faut prier pour demander de l’esprit saint. Jésus a dit : “ Si donc vous, bien que vous soyez méchants, vous savez donner des dons qui sont bons à vos enfants, combien plus le Père au ciel donnera-​t-​il de l’esprit saint à ceux qui le lui demandent ! ” (Luc 11:13). Jéhovah est assurément le meilleur Père que l’on puisse rêver d’avoir. Si nous lui demandons, avec foi et sincèrement, de l’esprit saint, est-​il concevable qu’il nous refuse ce don ? La question qui se pose est donc celle-ci : demandons-​nous de l’esprit saint ? Nous avons de bonnes raisons de mentionner cette demande tous les jours dans nos prières.

14 Ensuite, il nous faut accepter ce don en agissant en harmonie avec l’esprit saint. Illustrons notre propos : supposons qu’un chrétien se débatte contre une attirance pour la pornographie. Il a demandé à Dieu de l’esprit saint afin de résister à cette habitude répugnante. Il a demandé conseil à des anciens de la congrégation, et ils l’ont invité à agir avec détermination, à ne pas même s’approcher d’images pornographiques, si dégradantes (Matthieu 5:29) ! Mais qu’en serait-​il de ce chrétien s’il ne faisait aucun cas des conseils reçus et s’exposait de nouveau à la tentation ? Est-​ce qu’il agirait en harmonie avec la prière dans laquelle il demandait que l’esprit saint lui vienne en aide ? Ou, au contraire, est-​ce qu’il ne courrait pas le risque d’attrister l’esprit de Dieu et de se priver de ce don (Éphésiens 4:30) ? Sans conteste, chacun de nous doit faire tout son possible pour continuer à bénéficier de l’aide de cet extraordinaire assistant venant de Jéhovah.

L’aide venant de la Parole de Dieu

15. Comment montrerons-​nous que nous ne considérons pas la Bible comme un livre quelconque ?

15 Les serviteurs fidèles de Jéhovah puisent depuis des siècles du soutien dans la Bible. Loin de considérer les Saintes Écritures comme un livre quelconque, nous devons nous souvenir qu’elles peuvent nous offrir un soutien puissant. Mais accepter son aide demande des efforts de notre part. Nous devons faire de la lecture de la Bible une activité quotidienne.

16, 17. a) Comment Psaume 1:2, 3 décrit-​il les bienfaits de la lecture de la loi divine ? b) En Psaume 1:3, qu’est-​ce qui sous-entend un dur travail ?

16 Psaume 1:2, 3 décrit ainsi l’homme attaché à Dieu : “ Son plaisir est dans la loi de Jéhovah, et dans sa loi il lit à voix basse jour et nuit. À coup sûr, il deviendra comme un arbre planté près de ruisseaux d’eau, qui donne son fruit en son temps et dont le feuillage ne se flétrit pas, et tout ce qu’il fait réussira. ” Voyez-​vous l’idée essentielle de ce passage ? On pourrait ne retenir de cette description qu’une belle image : un endroit paisible au bord d’une rivière où un arbre nous offre son ombre. Quel régal ce serait de faire une petite sieste dans ce cadre idyllique ! Mais ce psaume ne nous invite pas au farniente. L’image qu’il faut y voir est bien différente ; il s’agit de travailler dur. Ah oui ? Où est-​il question de travailler dur ?

17 Remarquez qu’il ne s’agit pas d’un arbre d’ornement banal poussant par un heureux hasard près d’une rivière. Il s’agit d’un arbre fruitier, délibérément “ planté ” en un endroit choisi, “ près de ruisseaux d’eau ”. Mais comment un arbre peut-​il pousser près de plusieurs cours d’eau ? Eh bien, on peut penser que le propriétaire d’un verger creuse des fossés d’irrigation pour amener l’eau aux racines de ses arbres de grande valeur. Et  déjà, l’idée clé se précise dans notre esprit ! Si dans le domaine spirituel nous prospérons à la manière de cet arbre, c’est parce que beaucoup de travail a été accompli en notre faveur. Nous faisons partie d’une organisation qui amène jusqu’à nous les eaux pures de la vérité. Mais nous avons notre part à faire. C’est à nous qu’il revient d’absorber cette eau précieuse par la méditation et des recherches qui permettront aux vérités contenues dans la Parole de Dieu d’arriver jusqu’à notre esprit et notre cœur. Et c’est ainsi qu’il nous sera possible de porter, nous aussi, de bons fruits.

18. Que faut-​il faire pour trouver les réponses bibliques à nos questions ?

18 La Bible ne nous est d’aucun profit tant qu’elle trône sur une étagère. Elle n’est pas non plus une amulette, ou un talisman, un peu comme s’il suffisait de fermer les yeux et d’ouvrir la Bible au hasard pour tomber pile sur la réponse à notre question. Lorsque nous avons des décisions à prendre, il nous faut creuser à la recherche de “ la connaissance de Dieu ” tout comme nous chercherions un trésor enfoui (Proverbes 2:1-5). Il est souvent nécessaire d’effectuer des recherches diligentes et appliquées pour trouver les conseils bibliques qui concernent un besoin précis. Pour nous assister dans nos recherches, nous disposons de nombreuses publications bibliques. Utilisons-​les pour fouiller avec empressement à la quête des joyaux de sagesse que recèle la Parole de Dieu ; de la sorte nous mettrons vraiment à profit l’aide que Jéhovah nous propose.

L’aide venant d’autres adorateurs de Jéhovah

19. a) Pourquoi pouvons-​nous considérer les articles paraissant dans La Tour de Garde ou dans Réveillez-vous ! comme une aide venant d’autres adorateurs de Jéhovah ? b) Avez-​vous déjà trouvé de l’aide grâce à un article paru dans une de nos revues ?

19 Les serviteurs humains de Jéhovah ont de tout temps été un soutien les uns pour les autres. Jéhovah a-​t-​il décidé qu’il en serait un jour autrement ? Pas du tout. Chacun de nous a certainement en mémoire des situations dans lesquelles il a reçu d’un de ses compagnons l’aide dont il avait besoin, et cela au bon moment. Par exemple, vous souvenez-​vous d’un article paru dans La Tour de Garde ou dans Réveillez-vous ! qui vous a réconforté à point nommé ou qui vous a aidé à résoudre un problème ou à affronter une épreuve qui menaçait votre foi ? Jéhovah vous a apporté ce soutien par le moyen de “ l’esclave fidèle et avisé ” qui est chargé de fournir la “ nourriture en temps voulu ”. — Matthieu 24:45-47.

20. En quoi faisant les anciens se révèlent-​ils être des “ dons en hommes ” ?

20 Mais l’aide que nous recevons par l’entremise de nos compagnons est souvent plus directe. Un ancien prononce un discours qui touche notre cœur, ou bien il nous rend une visite pastorale qui nous procure un soutien alors que nous sommes dans une passe difficile, ou encore il nous donne gentiment un conseil qui nous permet de discerner et de combattre une faiblesse. Une chrétienne  reconnaissante a écrit ce mot à propos de l’aide que lui a apportée un ancien : “ Pendant que nous prêchions ensemble, il a pris le temps de me laisser exprimer mes sentiments. La veille au soir, j’avais prié Jéhovah pour lui demander de faire que quelqu’un m’écoute. Le lendemain, ce frère m’a tenu des propos compatissants. Il m’a aidée à discerner de quelle manière Jéhovah me soutenait depuis des années. Je remercie Jéhovah de m’avoir envoyé cet ancien. ” Lorsqu’ils agissent de ces diverses façons, les anciens se montrent des “ dons en hommes ” venant de Jéhovah par l’entremise de Jésus Christ pour nous aider à tenir bon sur la route menant à la vie. — Éphésiens 4:8.

21, 22. a) Que se passe-​t-​il quand les membres de la congrégation appliquent le conseil de Philippiens 2:4 ? b) Pourquoi même de petits gestes de bonté ont-​ils leur importance ?

21 Tout comme les anciens, chaque chrétien fidèle veut mettre en pratique l’injonction inspirée d’‘ avoir l’œil non pas uniquement sur ses propres affaires, par intérêt personnel, mais aussi, par intérêt personnel, sur celles des autres ’. (Philippiens 2:4.) Quand les membres de la congrégation appliquent ce conseil, cela produit des actes de bonté remarquables. Pour citer un exemple : une famille a été frappée par un drame soudain. Le père avait emmené sa jeune fille faire une course. Au retour, ils ont eu un accident de la circulation. La fille a été tuée, le père gravement blessé. À sa sortie de l’hôpital, le père était si diminué qu’il ne pouvait rien faire lui-​même. Mais sa femme était trop affectée pour s’occuper toute seule de lui. Un couple de la congrégation a donc décidé de recueillir chez lui ces deux compagnons affligés et de prendre soin d’eux pendant plusieurs semaines.

22 Bien sûr, les actes de bonté n’attendent pas forcément que se produise un drame et n’impliquent pas toujours de grands sacrifices. Parfois le soutien dont nous bénéficions tient en de toutes petites choses. Mais aussi modeste que soit un acte de bonté, nous l’apprécions, n’est-​ce pas ? Ne vous souvenez-​vous pas d’une parole bienveillante ou de l’initiative heureuse d’un compagnon chrétien qui vous a apporté l’aide dont vous aviez besoin dans une certaine situation ? Jéhovah prend souvent soin de nous de cette manière. — Proverbes 17:17 ; 18:24.

23. Comment Jéhovah considère-​t-​il les efforts que nous faisons pour nous entraider ?

23 Aimeriez-​vous que Jéhovah se serve de vous pour venir au secours de quelqu’un d’autre ? Ce privilège peut être le vôtre. Et, en vérité, Jéhovah accorde du prix aux efforts que vous ferez en ce sens. On lit dans sa Parole : “ Qui témoigne de la faveur au petit prête à Jéhovah, et son traitement, Il le lui rendra. ” (Proverbes 19:17). On retire une grande joie à donner de sa personne pour ses frères et sœurs (Actes 20:35). Ceux qui s’isolent volontairement ne connaissent ni la joie de venir en aide à autrui ni le réconfort de recevoir de l’aide (Proverbes 18:1). C’est pourquoi, assistons fidèlement à nos réunions afin de nous encourager mutuellement. — Hébreux 10:24, 25.

24. Même si nous ne sommes pas témoins de miracles spectaculaires comme ceux que Jéhovah a accomplis par le passé, pourquoi n’avons-​nous pas à nous estimer défavorisés ?

24 N’est-​il pas très agréable de réfléchir aux divers moyens que Jéhovah emploie pour nous venir en aide ? Bien qu’en ce moment Jéhovah n’accomplisse pas de miracles spectaculaires pour réaliser ses desseins, nous n’avons pas à nous estimer défavorisés. L’important, c’est que Jéhovah nous fournit toute l’aide dont nous avons besoin pour rester fidèles. Et si, tous ensemble, nous endurons fidèlement, nous verrons les actes de Jéhovah les plus spectaculaires et les plus glorieux de toute l’Histoire ! Soyons donc résolus à accepter l’aide bienveillante de Jéhovah et à en tirer pleinement parti afin de reprendre à notre compte le texte de l’année 2005 : “ Mon secours vient de Jéhovah. ” — Psaume 121:2.

Qu’en pensez-​vous ?

Comment Jéhovah nous apporte-​t-​il aujourd’hui l’aide dont nous avons besoin :

• en se servant des anges ?

• par le moyen de son esprit saint ?

• par sa Parole inspirée ?

• par le moyen de nos compagnons ?

[Questions d’étude]

[Illustration, page 18]

Il est bon de savoir que les anges soutiennent l’activité de prédication.

[Illustration, page 21]

Jéhovah peut se servir de l’un de nos compagnons pour nous procurer le réconfort dont nous avons besoin.