Aller au contenu

“ Vous avez reçu gratuitement, donnez gratuitement ”

“ Vous avez reçu gratuitement, donnez gratuitement ”

“ VOUS avez reçu gratuitement, donnez gratuitement. ” (Matthieu 10:8). Cette ligne de conduite, Jésus l’a adressée à ses apôtres lorsqu’il les a envoyés prêcher la bonne nouvelle. L’ont-ils suivie ? Oui, et ils ont continué de le faire, même après que Jésus a quitté la terre.

Par exemple, lorsque Simon, l’ancien sorcier, a constaté les pouvoirs miraculeux que possédaient les apôtres Pierre et Jean, il leur a demandé de les lui transmettre contre une somme d’argent. Mais Pierre l’a réprimandé en disant : “ Que ton argent périsse avec toi, parce que tu as pensé te rendre maître, par l’argent, du don gratuit de Dieu. ” — Actes 8:18-20.

L’apôtre Paul a manifesté un état d’esprit semblable à celui de Pierre. Il aurait pu se permettre d’être à la charge de ses frères chrétiens de Corinthe. Pourtant, il a travaillé de ses mains pour subvenir à ses besoins (Actes 18:1-3). De ce fait, il pouvait affirmer en toute bonne conscience qu’il avait annoncé la bonne nouvelle aux Corinthiens “ gratuitement ”. — 1 Corinthiens 4:12 ; 9:18.

Malheureusement, beaucoup de ceux qui se prétendent disciples du Christ ne montrent pas le même empressement à ‘ donner gratuitement ’. De nombreux ecclésiastiques de la chrétienté n’acceptent d’instruire que “ pour un prix ”. (Mika 3:11.) Certains se sont même enrichis sur le dos des fidèles. En 1989, un évangéliste américain a été condamné à 45 ans de prison pour avoir “ escroqué des millions de dollars à ses ouailles et avoir employé une partie de l’argent pour s’acheter des maisons, des voitures, se payer des vacances et même offrir une niche climatisée à son chien ”. — People’s Daily Graphic, 7 octobre 1989.

D’après le Ghanaian Times du 31 mars 1990, au Ghana un prêtre catholique aurait jeté violemment à ses paroissiens l’argent récolté durant le service dominical. “ Selon lui, rapporte le journal, on s’attendait à ce que des adultes fassent des offrandes plus élevées. ” On ne s’étonne plus que de nombreuses Églises cherchent même à attiser l’avidité de leurs fidèles en organisant des jeux d’argent et d’autres activités afin de récolter des fonds.

À l’inverse, les Témoins de Jéhovah s’efforcent d’imiter Jésus et ses premiers disciples. Ils n’ont aucun clergé rémunéré. Chaque Témoin est un ministre qui a la responsabilité de prêcher la “ bonne nouvelle du royaume ”. (Matthieu 24:14.) Ils sont ainsi plus de six millions dans le monde qui s’activent pour porter gratuitement à leur prochain “ l’eau de la vie ”. (Révélation 22:17.) De cette façon, même “ ceux qui n’ont pas d’argent ” peuvent entendre le message de la Bible (Isaïe 55:1). Bien que leur œuvre mondiale soit financée par des offrandes volontaires, les Témoins ne réclament jamais d’argent. Authentiques ministres de Dieu, ils ne sont pas “ des colporteurs de la parole de Dieu ” ; ils parlent “ avec sincérité, oui comme envoyés de Dieu ”. — 2 Corinthiens 2:17.

 Pourquoi les Témoins de Jéhovah sont-ils disposés à aider les autres, même à leurs propres frais ? Qu’est-ce qui les motive ? Le fait de donner gratuitement signifie-t-il que leurs efforts ne sont aucunement récompensés ?

Une réponse à la provocation de Satan

Le don gratuit de la rançon pousse les chrétiens à annoncer la bonne nouvelle sans être pour autant rémunérés.

Les vrais chrétiens sont avant tout motivés par le désir, non pas de s’enrichir, mais de plaire à Jéhovah. Ils sont ainsi en mesure de fournir une réponse à la provocation lancée par Satan le Diable il y a des siècles. Au sujet de Job, un homme juste, Satan a demandé à Jéhovah : “ Est-ce pour rien que Job a craint Dieu ? ” Satan prétendait que c’était uniquement parce que Dieu avait élevé une haie protectrice autour de Job que ce dernier le servait. Qu’on prive Job de ses biens, affirmait Satan, et il maudirait Dieu à sa face. — Job 1:7-11.

Pour apporter un démenti à cette accusation, Dieu a permis à Satan de mettre Job à l’épreuve. “ Tout ce qui est à lui est en ta main ”, lui a-t-il dit (Job 1:12). Qu’en est-il résulté ? Job a prouvé que Satan était un menteur. Malgré tous les malheurs qui se sont abattus sur lui, il est demeuré fidèle. “ Jusqu’à ce que j’expire, je ne me dessaisirai pas de mon intégrité ! ” s’est-il exclamé. — Job 27:5, 6.

Les pratiquants du vrai culte manifestent le même état d’esprit que Job. Leur service pour Dieu n’est pas motivé par des ambitions matérielles.

La faveur imméritée, don gratuit de Dieu

Une autre raison pousse les vrais chrétiens à ‘ donner gratuitement ’ : eux-mêmes ont “ reçu gratuitement ” de la part de Dieu. À cause du péché du premier homme, Adam, l’humanité tout entière est assujettie au péché et à la mort (Romains 5:12). Par amour, et à quel prix ! Jéhovah a envoyé son Fils subir une mort sacrificielle. L’humanité n’était pas en mesure d’exiger ce sacrifice. Il s’agit bel et bien d’un don de Dieu. — Romains 4:4 ; 5:8 ; 6:23.

C’est pourquoi en Romains 3:23, 24 Paul dit aux chrétiens oints : “ Tous, en effet, ont péché et n’atteignent pas à la gloire de Dieu, et c’est comme don gratuit qu’ils sont déclarés justes par sa faveur imméritée, en raison de la libération par la rançon payée par Christ Jésus. ” Ceux qui entretiennent l’espérance de vivre éternellement sur la terre sont eux aussi bénéficiaires d’un “ don gratuit ”. Ce don inclut le privilège d’être déclarés justes en tant qu’amis de Jéhovah. — Jacques 2:23 ; Révélation 7:14.

Le sacrifice rédempteur de Christ permet également à tous les chrétiens d’œuvrer comme ministres de Dieu. À propos du saint secret, l’apôtre Paul a écrit : “ J’en suis devenu ministre selon le don gratuit de la faveur imméritée de Dieu. ” (Éphésiens 3:4-7). Ayant été appelés à ce ministère grâce à un don qu’ils ne méritaient pas ni ne pouvaient gagner, les vrais ministres de Dieu pouvaient difficilement être rémunérés pour avoir fait connaître ce don aux autres.

 La vie éternelle : une motivation égoïste ?

Cela signifie-t-il que Dieu demande aux chrétiens de le servir sans aucun espoir d’être récompensés ? Non. L’apôtre Paul a rassuré ses compagnons chrétiens en ces termes : “ Dieu n’est pas injuste pour oublier votre œuvre et l’amour que vous avez montré pour son nom. ” (Hébreux 6:10 ; Deutéronome 32:4). Jéhovah se fait au contraire “ celui qui récompense ceux qui le cherchent réellement ”. (Hébreux 11:6.) Mais la promesse de la vie éternelle dans le Paradis n’est-elle pas une incitation à l’égoïsme ? — Luc 23:43.

Les vrais chrétiens sont avant tout motivés par le désir, non pas de s’enrichir, mais de plaire à Jéhovah.

Pas du tout. N’est-ce pas Dieu lui-même qui nous a insufflé le désir de vivre éternellement dans un paradis terrestre ? N’était-ce pas Lui qui avait offert cette perspective au premier couple humain (Genèse 1:28 ; 2:15-17) ? Quand Adam et Ève ont privé leurs descendants de cet avenir radieux, n’est-ce pas Lui également qui a agi de manière à rétablir l’espérance ? Ainsi, dans sa Parole, promet-il que “ la création elle aussi sera libérée de l’esclavage de la corruption et aura la liberté glorieuse des enfants de Dieu ”. (Romains 8:21.) Il est donc tout à fait approprié pour les chrétiens d’aujourd’hui d’avoir, comme Moïse jadis, “ les yeux fixés sur la récompense ”. (Hébreux 11:26.) Dieu n’offre pas cette récompense pour ‘ acheter ’ leur adoration. Il le fait par amour pour ceux qui le servent (2 Thessaloniciens 2:16, 17). De notre côté, “ nous aimons, parce qu’il nous a aimés le premier ”. — 1 Jean 4:19.

Servir Dieu avec de bons mobiles

Néanmoins, le chrétien doit régulièrement analyser les mobiles qui le poussent à servir Dieu. En Jean 6:10-13 il est écrit que Jésus a miraculeusement nourri une foule de plus de cinq mille personnes. Par la suite, certains se sont mis à suivre Jésus pour des raisons purement égoïstes. Jésus leur a dit alors : “ Vous me cherchez [...] parce que vous avez mangé des pains et que vous avez été rassasiés. ” (Jean 6:26). Des décennies plus tard, on verra à leur tour des chrétiens ne pas servir Dieu “ pour un motif qui est pur ”. (Philippiens 1:17.) Certains qui ‘ n’admettent pas les paroles salutaires de Jésus Christ ’ chercheront même à faire de leurs relations avec les autres chrétiens une source de gain. — 1 Timothée 6:3-5.

Aujourd’hui, celui qui ne sert Dieu que par désir de vivre éternellement dans le Paradis est peut-être lui aussi animé par l’égoïsme. À long terme, il pourrait trébucher spirituellement. Pour peu que le système de choses de Satan semble durer plus longtemps qu’il ne l’avait prévu, il risque de ‘ se laisser gagner par la fatigue ’, de se persuader que la fin ne viendra pas de sitôt (Galates 6:9). Peut-être même s’aigrira-t-il en pensant aux sacrifices matériels qu’il a consentis. “ Tu dois aimer Jéhovah ton Dieu de tout ton cœur, et de toute ton âme, et de toute ta pensée ”, nous rappelle Jésus (Matthieu 22:37). Celui qui sert Dieu avant tout par amour ne fixe aucune limite temporelle au service qu’il lui offre : il est déterminé à servir Jéhovah pour toujours (Mika 4:5). Il ne regrette aucun des sacrifices qu’il a faits pour servir Dieu (Hébreux 13:15, 16). Il donne la priorité aux intérêts de Jéhovah parce qu’il l’aime. — Matthieu 6:33.

De nos jours, plus de six millions d’adorateurs du vrai Dieu ‘ s’offrent volontairement ’ à son service (Psaume 110:3). Êtes-vous l’un d’eux ? Si ce n’est pas le cas, alors méditez sur ce que Jéhovah vous propose : la connaissance pure de la vérité (Jean 17:3) ; la libération de l’esclavage des faux enseignements religieux (Jean 8:32) ; l’espérance de la vie éternelle (Révélation 21:3, 4). Les Témoins de Jéhovah peuvent vous aider, et ce gratuitement, à bénéficier de tous ces dons de Dieu.