Aller au contenu

Aller à la table des matières

Le siècle du Diable ?

Le siècle du Diable ?

 Le siècle du Diable ?

“ CE SIÈCLE, à ses pires heures, aura été celui du Diable. Jamais auparavant l’homme n’avait manifesté une telle propension à tuer, une telle soif de meurtre pour des motifs raciaux, religieux ou sociaux. ”

Cette observation, tirée d’un éditorial du New York Times du 26 janvier 1995, a été faite à l’occasion du 50anniversaire de la libération des victimes des camps de la mort nazis. Quelque six millions de Juifs sont morts dans l’Holocauste, l’un des génocides les plus connus de l’Histoire. Presque trois millions de Polonais non juifs ont péri dans ce qu’on a appelé “ l’Holocauste oublié ”.

“ On estime qu’entre 1900 et 1989 les guerres ont coûté la vie à 86 millions de personnes ”, déclare Jonathan Glover dans son livre L’humanité : histoire morale du XXsiècle (angl.). Et d’ajouter : “ Il est difficile d’évaluer le nombre de morts qu’ont faits les guerres du XXsiècle tant il est important. On ne peut établir une moyenne réaliste des victimes, car près des deux tiers (58 millions) ont disparu lors des deux guerres mondiales. Mais si ce nombre avait été réparti sur l’ensemble du siècle, les guerres auraient tué environ 2 500 personnes par jour, soit plus de 100 par heure, pendant 90 ans. ”

Voilà pourquoi on dit que le XXsiècle a été l’un des plus sanglants de l’Histoire. Dans Contre tout espoir, Nadejda Mandelchtam déclare : “ Nous avons été témoins du triomphe de la volonté du mal après le dénigrement et la destruction des valeurs de l’humanisme. ” Alors, le mal l’a-​t-​il réellement emporté sur le bien ?

 [Crédit photographique, page 2]

COUVERTURE : Mère et fille : J.R. Ripper/SocialPhotos

[Crédit photographique, page 3]

Cliché U.S. Department of Energy