Aller au contenu

Aller à la table des matières

Pensez à l’esprit, et vivez !

Pensez à l’esprit, et vivez !

 Pensez à l’esprit, et vivez !

“ Penser à l’esprit signifie vie. ” — ROMAINS 8:6.

1, 2. Quel contraste la Bible établit-​elle entre “ la chair ” et “ l’esprit ” ?

CE N’EST pas simple de rester pur devant Dieu au sein d’une société dépravée qui ne jure que par la satisfaction des désirs charnels. Les Écritures établissent pourtant un net contraste entre “ la chair ” et “ l’esprit ”, entre ce qu’il en coûte de se laisser dominer par la chair pécheresse et les bienfaits qu’on se procure à accepter l’influence de l’esprit saint de Dieu.

2 Ainsi, Jésus Christ a dit : “ C’est l’esprit qui donne la vie ; la chair ne sert à rien. Les paroles que je vous ai dites sont esprit et sont vie. ” (Jean 6:63). Aux chrétiens de Galatie, l’apôtre Paul a écrit : “ La chair, dans son désir, est contre l’esprit, et l’esprit contre la chair ; car ceux-ci sont opposés l’un à l’autre. ” (Galates 5:17). Et plus loin : “ Celui qui sème pour sa chair moissonnera de sa chair la corruption, mais celui qui sème pour l’esprit moissonnera de l’esprit la vie éternelle. ” — Galates 6:8.

3. Qu’est-​ce qui est indispensable pour s’affranchir des mauvais désirs ?

3 L’esprit saint de Jéhovah, sa force agissante, peut déraciner nos “ désirs charnels ” impurs, abolir la domination destructrice qu’exerce notre chair pécheresse (1 Pierre 2:11). Pour nous affranchir des inclinations mauvaises, l’aide de cet esprit nous est indispensable. Comme Paul l’a écrit, “ penser à la chair [...] signifie la mort, mais penser à l’esprit signifie vie et paix ”. (Romains 8:6.) Mais que veut dire penser à l’esprit ?

“ Penser à l’esprit ”

4. Que signifie “ penser à l’esprit ” ?

4 Dans l’expression rendue par “ penser à l’esprit ”, Paul a utilisé un mot grec ayant pour sens “ façon de penser, inclination d’esprit, [...] visée, aspiration, désir ”. Un verbe apparenté signifie “ penser, tourner ses pensées vers ”. Penser à l’esprit, c’est donc être conduit, dominé, poussé à l’action par la force agissante de Jéhovah. C’est soumettre volontairement et complètement ses pensées, inclinations et aspirations à l’influence de l’esprit saint.

5. Dans quelle mesure devrions-​nous nous soumettre à l’influence de l’esprit saint ?

5 Comme Paul l’a montré en parlant d’être ‘ esclaves par l’esprit ’, cette soumission à l’influence de l’esprit saint doit être totale (Romains 7:6). Libéré de la domination du péché grâce à sa foi dans le sacrifice rédempteur de Jésus, le chrétien est ‘ mort ’ quant à sa condition antérieure d’esclave du péché (Romains 6:2, 11). Mort au sens figuré, mais physiquement bien vivant, il est libre désormais de suivre Christ en tant qu’‘ esclave de la justice ’. — Romains 6:18-20.

Une transformation radicale

6. Quelle transformation subit-​on en devenant ‘ esclave de la justice ’ ?

6 L’‘ esclave du péché ’ qui devient ‘ esclave de la justice ’ au service de Dieu subit une transformation radicale. Paul a écrit : “ Vous avez été lavés, [...] vous avez été sanctifiés, [...] vous avez été déclarés justes au nom de notre Seigneur Jésus Christ et avec l’esprit de notre Dieu. ” — Romains 6:17, 18 ; 1 Corinthiens 6:11.

7. Pourquoi est-​il important de savoir comment Jéhovah voit les choses ?

 7 Cette transformation remarquable suppose que l’on s’est familiarisé avec la pensée de Jéhovah. “ Fais-​moi connaître tes voies, ô Jéhovah ! suppliait David. Fais-​moi marcher dans ta vérité et enseigne-​moi. ” (Psaume 25:4, 5). Tout comme il l’a fait voilà des siècles pour le psalmiste, Jéhovah répond aujourd’hui à cette requête de ses serviteurs. Et puisque ses voies et sa vérité sont pures et saintes, nous avons tout intérêt à les méditer quand des désirs charnels, impurs, nous pressent.

Le rôle capital de la Parole de Dieu

8. Pourquoi est-​il capital d’étudier la Bible ?

8 Puisque la Parole de Dieu est une production de l’esprit saint, la lire et l’étudier — chaque jour si possible — est un excellent moyen de se soumettre à l’action de cet esprit (1 Corinthiens 2:10, 11 ; Éphésiens 5:18). En nous imprégnant l’esprit et le cœur des vérités et des principes contenus dans les Écritures, nous forgeons une défense à notre spiritualité : en cas de tentations immorales, Dieu pourra, par son esprit, nous remettre en mémoire des rappels et des principes directeurs qui renforceront notre détermination à faire sa volonté (Psaume 119:1, 2, 99 ; Jean 14:26). De cette façon, nous ne nous laisserons pas tromper et entraîner dans une voie mauvaise. — 2 Corinthiens 11:3.

9. Comment l’étude de la Bible renforce-​t-​elle notre détermination à rester en bonnes relations avec Jéhovah ?

9 Tant que nous continuons à étudier sincèrement et assidûment les Écritures en nous aidant de publications bibliques, l’esprit saint agit sur notre esprit et notre cœur et fait grandir notre respect pour les normes de Jéhovah. Rien alors ne devient plus important que notre relation à Dieu. Quand une tentation se présente, nous ne nous arrêtons pas sur l’idée qu’il serait agréable de nous livrer au mal, mais nous pensons d’abord et surtout à rester fidèles à Jéhovah. Nous nous sentons poussés à combattre toute tendance qui met en péril les relations si précieuses que nous entretenons avec Dieu.

“ Combien j’aime ta loi ! ”

10. Pourquoi est-​il nécessaire d’obéir à la loi de Jéhovah pour penser à l’esprit ?

10 Pour penser à l’esprit, il ne suffit pas de connaître la Parole de Dieu. Le roi Salomon avait beau posséder une excellente intelligence des normes de Jéhovah, il ne les a pas respectées dans la dernière partie de sa vie (1 Rois 4:29, 30 ; 11:1-6). La personne spirituelle sait qu’à la connaissance de la loi divine elle doit ajouter une obéissance sincère, ce qui réclame une solide réflexion sur les normes de Jéhovah et des efforts diligents pour les observer. Telle était l’attitude du psalmiste qui a chanté : “ Combien j’aime ta loi, oui ! Tout au long du jour elle occupe mes pensées. ” (Psaume 119:97). Quand on a vraiment à cœur d’observer cette loi, on se sent poussé à manifester les qualités divines (Éphésiens 5:1, 2). Au lieu d’être irrésistiblement incité au mal, on manifeste le fruit de l’esprit, et par désir de plaire à Jéhovah on se détourne des “ œuvres [détestables] de la chair ”. — Galates 5:16, 19-23 ; Psaume 15:1, 2.

11. Expliquez en quoi la loi de Jéhovah qui interdit la fornication est une protection.

11 Pour faire grandir notre respect et notre amour pour la loi de Jéhovah, éprouvons  sa valeur. Nous savons, par exemple, que Dieu a restreint les relations sexuelles au mariage et interdit la fornication et l’adultère (Hébreux 13:4). L’obéissance à cette loi nous prive-​t-​elle de quelque chose de bon ? Voilà qui cadrerait mal avec l’image d’un Père céleste plein d’amour. Qu’on observe plutôt ce que produit souvent le non-respect des normes morales de Jéhovah : c’est une grossesse non désirée qui se solde par un avortement, une naissance prématurée ou un mariage malheureux ; c’est un père ou une mère qui doit élever seul son enfant ; c’est une maladie sexuellement transmissible (1 Corinthiens 6:18) ; pour le serviteur de Dieu qui commet la fornication, ce sont des tourments affectifs, les reproches d’une conscience coupable qu’on essaie d’étouffer, mais qui taraudent l’esprit et font perdre le sommeil (Psaumes 32:3, 4 ; 51:3). N’est-​il pas évident que cette loi de Jéhovah qui interdit la fornication est une protection ? Nous avons tout à gagner à rester moralement purs.

La prière pour obtenir l’aide de Jéhovah

12, 13. Pourquoi prier quand des désirs inconvenants nous assaillent ?

12 Penser à l’esprit nécessite d’adresser des prières sincères à Jéhovah, notamment pour lui demander l’aide de son esprit. Jésus n’a-​t-​il pas dit : “ Si [...] vous savez donner des dons qui sont bons à vos enfants, combien plus le Père au ciel donnera-​t-​il de l’esprit saint à ceux qui le lui demandent ! ” (Luc 11:13). Reconnaissons dans ces prières que nous dépendons de l’esprit de Dieu pour combattre nos faiblesses (Romains 8:26, 27). Si nous constatons chez nous des désirs ou un état d’esprit qui ne conviennent pas, ou si un compagnon chrétien a la bonté d’attirer notre attention sur ce sujet, ayons la sagesse d’en parler de façon précise dans nos prières et de demander à Dieu de nous aider à les repousser.

13 Jéhovah peut nous aider à nous concentrer sur ce qui est juste, pur, vertueux et digne de louange. Supplions-​le pour que sa paix, “ la paix de Dieu ”, garde notre cœur et nos facultés mentales (Philippiens 4:6-8) ! En résumé, prions-​le de nous aider à ‘ poursuivre la justice, l’attachement à Dieu, la foi, l’amour, l’endurance, la douceur de caractère ’. (1 Timothée 6:11-14.) Avec l’aide de notre Père céleste, nous contiendrons nos inquiétudes et nos tentations. Notre vie sera alors marquée par la sérénité qui vient de Dieu.

N’attristons pas l’esprit

14. Pourquoi l’esprit de Dieu incite-​t-​il à la pureté ?

14 Tout serviteur mûr de Jéhovah applique ce conseil de Paul : “ N’éteignez pas le feu de l’esprit. ” (1 Thessaloniciens 5:19). Étant “ l’esprit de sainteté ”, pur et sacré, l’esprit de Dieu nous incite à la sainteté (Romains 1:4). Il nous aide à mener une vie pure caractérisée par l’obéissance à Dieu (1 Pierre 1:2). Toute pratique impure témoigne d’un certain mépris pour cet esprit, ce qui peut avoir de graves conséquences. Comment cela ?

15, 16. a) Comment pourrions-​nous attrister l’esprit de Dieu ? b) Qu’est-​ce qui nous aidera à ne pas attrister l’esprit de Jéhovah ?

15 Paul a écrit : “ N’attristez pas l’esprit saint de Dieu, avec lequel vous avez été scellés pour un jour de libération par rançon. ” (Éphésiens 4:30). Les Écritures comparent l’esprit de Jéhovah à un sceau, ou à un ‘ gage de ce qui était à venir ’, pour les chrétiens oints  fidèles, c’est-à-dire la vie immortelle au ciel (2 Corinthiens 1:22 ; 1 Corinthiens 15:50-57 ; Révélation 2:10). L’esprit de Dieu peut influencer les oints et leurs compagnons ayant l’espérance terrestre pour qu’ils mènent une vie fidèle et se gardent des œuvres pécheresses.

16 L’apôtre nous a mis en garde contre la tentation de mentir, de voler, d’avoir une conduite honteuse, etc. En nous laissant entraîner à de tels actes, nous irions à l’encontre de ces avertissements consignés dans la Parole de Dieu sous l’impulsion de l’esprit (Éphésiens 4:17-29 ; 5:1-5). D’une certaine façon, nous risquerions alors d’attrister l’esprit de Dieu, ce qu’évidemment nous ne voulons pas. Tout chrétien qui commence à ne plus tenir compte de la Parole de Jéhovah fait le lit d’une mentalité ou de traits de personnalité qui risquent de le conduire au péché volontaire et à la perte de la faveur divine (Hébreux 6:4-6). Même s’il ne pèche pas sur-le-champ, il en prend le chemin. En faisant sans cesse le contraire de ce que lui indique l’esprit saint, il l’attriste, et attriste donc aussi Jéhovah, la source de cet esprit. Si nous aimons Dieu, nous ne voudrons évidemment jamais faire une chose pareille. Aussi, prions-​le plutôt de nous aider à ne pas attrister son esprit et à honorer son saint nom en continuant à penser à l’esprit.

Continuons à penser à l’esprit

17. Quels objectifs spirituels pourrions-​nous nous fixer, et en quoi cela est-​il sage ?

17 Un bon moyen de continuer à penser à l’esprit est de se fixer des objectifs spirituels. Au vu de nos lacunes et de notre situation, il s’agira peut-être d’améliorer nos habitudes d’étude, d’augmenter notre participation à la prédication ou de remplir les conditions requises pour une forme de service, comme le service de pionnier, le service du Béthel ou le service de missionnaire. L’attention ainsi fixée sur les questions spirituelles, nous serons moins tentés de céder à nos faiblesses humaines ou de nous abandonner aux objectifs matérialistes et autres désirs contraires aux  Écritures qui caractérisent ce système de choses. Cette voie est assurément la plus sage, car Jésus a dit : “ Cessez de vous amasser des trésors sur la terre, où mite et rouille rongent, et où les voleurs percent et dérobent. Amassez-​vous plutôt des trésors dans le ciel, où ni mite ni rouille ne rongent, et où les voleurs ne percent ni ne dérobent. Car là où est ton trésor, là aussi sera ton cœur. ” — Matthieu 6:19-21.

18. Pourquoi est-​il si important de continuer de penser à l’esprit en ces derniers jours ?

18 Penser à l’esprit et réprimer les désirs propres au monde est manifestement la voie de la sagesse en ces “ derniers jours ”. (2 Timothée 3:1-5.) Comme nous le savons, “ le monde est en train de passer, et son désir aussi, mais celui qui fait la volonté de Dieu demeure pour toujours ”. (1 Jean 2:15-17.) Le jeune chrétien qui se fixe l’objectif du service à plein temps aura un point d’ancrage pendant la période difficile que constituent l’adolescence et les premières années de la vie d’adulte. Ayant une vision claire de ce qu’il veut faire dans le service de Jéhovah, il pourra mieux résister aux tentations. Il jugera peu sage, pour ne pas dire stupide, de renoncer à ses objectifs spirituels au profit d’avantages matériels ou de tout autre plaisir que promet le péché. Rappelez-​vous que Moïse, homme spirituel s’il en fut, ‘ a choisi d’être maltraité avec le peuple de Dieu plutôt que d’avoir la jouissance temporaire du péché ’. (Hébreux 11:24, 25.) Jeunes ou vieux, nous faisons un choix similaire lorsque nous continuons à penser à l’esprit plutôt qu’à la chair déchue.

19. Quels bienfaits retirerons-​nous à continuer de penser à l’esprit ?

19 Alors que “ penser à la chair signifie inimitié contre Dieu ”, “ penser à l’esprit signifie vie et paix ”. (Romains 8:6, 7.) Si nous continuons à penser à l’esprit, nous connaîtrons une paix précieuse. Notre cœur et nos facultés mentales seront mieux protégés contre l’influence de notre nature pécheresse. Nous résisterons plus facilement aussi aux tentations de commettre le mal. Enfin, nous aurons le soutien de Dieu dans la lutte incessante qui oppose la chair à l’esprit.

20. Comment pouvons-​nous être sûrs qu’il est possible de sortir victorieux de la guerre qui oppose la chair à l’esprit ?

20 Tant que nous pensons à l’esprit, nous demeurons en relation avec Jéhovah, Celui qui donne et la vie et l’esprit saint (Psaumes 36:9 ; 51:11). Satan le Diable et ses suppôts font tout ce qu’ils peuvent pour détruire cette relation vitale. Ils cherchent à dominer nos pensées, car ils savent que notre reddition nous mènerait à l’inimitié contre Dieu et finalement à la mort. Mais nous pouvons sortir victorieux de cette guerre entre la chair et l’esprit. Paul l’a vérifié. Après avoir évoqué son combat en demandant : “ Qui me délivrera du corps voué à cette mort ? ” il s’est exclamé, montrant qu’il est possible de recevoir du secours : “ Grâces soient rendues à Dieu par Jésus Christ notre Seigneur ! ” (Romains 7:21-25). Nous aussi, rendons grâces à Dieu par Christ de nous donner les moyens de surmonter les faiblesses humaines et de continuer à penser à l’esprit en entretenant l’espérance merveilleuse de la vie éternelle. — Romains 6:23.

Vous en souvenez-​vous ?

• Que signifie penser à l’esprit ?

• Comment pouvons-​nous laisser l’esprit de Jéhovah agir sur nous ?

• Expliquez pourquoi, dans notre combat contre le péché, il est primordial d’étudier la Bible, d’obéir à la loi de Jéhovah et de le prier.

• En quoi le fait de nous fixer des objectifs spirituels nous permet-​il de persévérer dans la course pour la vie ?

[Questions d’étude]

[Illustration, page 16]

L’étude de la Bible nous aide à résister aux attaques que subit notre spiritualité.

[Illustration, page 17]

Il est légitime de prier Jéhovah de nous aider à rejeter les désirs pécheurs.

[Illustrations, page 18]

Le fait d’avoir des objectifs spirituels nous aide à continuer à penser à l’esprit.