Aller au contenu

Aller à la table des matières

La 108e classe de Guiléad encouragée au service sacré

La 108e classe de Guiléad encouragée au service sacré

 La 108classe de Guiléad encouragée au service sacré

SYNONYME de “ culte de Dieu ”, l’expression “ service sacré ” figure souvent dans la Bible où elle traduit un terme grec désignant l’action de servir Dieu (Romains 9:4). À l’occasion de la remise des diplômes de la 108classe de Guiléad (l’École biblique de la Watchtower), 5 562 personnes ont profité des conseils pratiques que des orateurs ont prodigués aux élèves pour les aider à offrir à Jéhovah Dieu un service sacré qui lui soit agréable *.

Theodore Jaracz, membre du Collège central des Témoins de Jéhovah, présidait l’événement, qu’il a fait commencer avec le cantique 52, “ Le nom de notre Père ”. “ Nous qui sommes de ton peuple, nous sanctifierons ton nom ”... la deuxième strophe exprimait exactement le désir sincère des élèves frais émoulus de Guiléad : dire adieu à leurs dix pays d’origine et utiliser leur acquis dans leurs destinations futures, réparties dans 17 pays.

En guise de préambule, frère Jaracz a évoqué les cinq mois d’étude intensive de la Bible qui les ont préparés à une telle mission. Ces cours les ont aidés à ‘ vérifier toutes choses ’, autrement dit à regarder de plus près, à la lumière de la Parole de Dieu, ce qu’ils avaient déjà appris, et à ‘ tenir ferme ce qui est excellent ’. (1 Thessaloniciens 5:21.) Frère Jaracz a également encouragé les élèves à demeurer fidèles à Jéhovah, à sa Parole et à la mission pour laquelle ils ont été formés. Qu’est-​ce qui les y aidera ?

Conseils pratiques pour accomplir un service sacré

“ Serez-​vous raisonnables ? ” thème développé par Lon Schilling (membre du Comité de gestion du Béthel), a souligné la valeur de la nature raisonnable, expression de la sagesse qui vient de Dieu (Jacques 3:17). Être raisonnable, c’est être conciliant, équitable, modéré, prévenant, patient. “ Les personnes raisonnables sont équilibrées dans leurs relations avec leur prochain, a expliqué frère Schilling. Elles ne tombent pas dans les extrêmes. ” Pour être raisonnable, un missionnaire doit avoir une opinion modeste de lui-​même, saisir toutes les occasions d’écouter et d’apprendre d’autrui, être disposé à considérer  l’avis des autres sans transiger avec les principes divins. — 1 Corinthiens 9:19-23.

“ N’oubliez pas de manger ! ” Tel était le titre singulier du discours suivant, qu’a présenté Samuel Herd, autre membre du Collège central. Démontrant qu’il est important d’avoir une bonne alimentation spirituelle pour rester apte à offrir un service sacré, il a ajouté : “ Dès que vous vous attellerez à votre tâche de prédication et d’enseignement, votre activité spirituelle augmentera. Vous aurez donc besoin, pour garder vos forces, d’augmenter en proportion votre absorption de nourriture spirituelle. ” C’est ainsi que le missionnaire se protège de la dépression spirituelle et du mal du pays, et qu’il conserve son contentement et sa détermination à demeurer dans son affectation de service sacré. — Philippiens 4:13.

“ Revenez au commencement ” a été l’encouragement de Lawrence Bowen, un des instructeurs. Ayant demandé à l’ensemble des auditeurs de lire avec lui Proverbes 1:7 (“ La crainte de Jéhovah est le commencement de la connaissance ”), il l’a commenté en ces termes : “ Tout ce qui nie le fait fondamental que Jéhovah existe ne peut en aucun cas prétendre à être la vraie connaissance  ni donner la bonne intelligence. ” Frère Bowen a ensuite fait une comparaison entre les détails de la Parole de Dieu et les pièces d’un puzzle : quand on assemble les pièces, une image se forme ; plus on ajoute de pièces, plus l’image s’agrandit et se précise et mieux on la discerne. Voilà une idée utile à tous ceux qui veulent offrir un service sacré à Dieu.

Cette série de discours s’est achevée avec celui de Wallace Liverance, secrétaire de l’école, intitulé “ Offrez à Dieu, pour votre sacrifice, l’action de grâces ”. L’orateur s’est étendu sur le récit des dix lépreux guéris par Jésus (Luc 17:11-19), dont un seul est revenu sur ses pas pour louer Dieu et remercier Jésus. “ Il ne fait pas de doute, a-​t-​il commenté, que les autres étaient émerveillés d’être guéris. Ils étaient bien contents, mais apparemment leur principal souci était d’aller se faire déclarer purs par le prêtre. ” Et nous ? Purifiés spirituellement à mesure que nous assimilons la vérité, soyons reconnaissants et remercions Dieu de sa bonté. Les élèves de la 108classe ont été encouragés à méditer sur toutes les actions de Dieu et sur sa bonté afin que leur service et leurs sacrifices soient une expression de leur gratitude envers Dieu. — Psaumes 50:14, 23 ; 116:12, 17.

Les méthodes : faits et interviews

Le programme a repris avec Mark Noumair, autre instructeur, et un recueil de faits de prédication vécus par cette 108classe. Les élèves, qui sont dans le ministère à plein temps depuis 12 ans en moyenne, ont, pendant la durée du cours, commencé un bon nombre d’études bibliques avec des personnes de tous horizons, preuve qu’ils savaient ‘ devenir toutes choses pour des gens de toutes sortes ’. — 1 Corinthiens 9:22.

Puis Charles Molohan et William Samuelson ont interviewé des membres de la famille du Béthel et des surveillants itinérants qui étaient d’anciens élèves de Guiléad. Ainsi, Robert Pevy, envoyé aux Philippines après la 51classe, a donné ce bon conseil : “ Dès qu’il y a un problème, tout le monde y va de sa solution. Il se trouvera toujours quelqu’un de plus intelligent que vous, quelqu’un qui aura une meilleure idée. Mais si vous cherchez dans la Bible comment Dieu voit les choses, personne n’aura à y redire. Ce sera toujours la bonne réponse. ”

Pour clore cette belle réjouissance spirituelle, John Barr, membre du Collège central, a développé le thème “ Offrez à Jéhovah un service sacré qui lui soit agréable ”. Il a montré comment le service sacré peut être la prédication qui aide les personnes droites à rendre un culte agréable à Dieu. Après avoir cité Jésus en Matthieu 4:10, frère Barr a dit : “ Si nous voulons adorer Jéhovah seul, refusons toutes les formes subtiles d’idolâtrie comme la convoitise, la soif de richesse et l’ambition. Quelle joie de savoir que nos missionnaires formés depuis le début des années 40 ont acquis une belle réputation sous ce rapport ! Nous sommes certains que vous aussi, élèves de la 108classe, suivrez leur exemple. Vous êtes prêts à offrir un service sacré à Jéhovah, le seul qui en soit digne. ”

Ainsi s’est achevé en beauté un programme enrichissant. Il ne restait plus que la lecture de messages de félicitations provenant de tous les coins du monde, la remise des diplômes et enfin la lecture d’une lettre des élèves reconnaissants pour la formation reçue. Les futurs missionnaires ont été exhortés à cultiver la ténacité dans leur affectation et leur service. En conclusion, tous les assistants, parmi lesquels des invités de 25 pays, se sont unis dans un chant et une prière.

[Note]

^ § 2 Cela se passait le 11 mars 2000, à partir du Centre d’enseignement des Témoins de Jéhovah à Patterson (État de New York).

[Encadré, page 23]

CARACTÉRISTIQUES DE LA CLASSE

Nombre de pays d’origine : 10

Nombre de pays de destination : 17

Nombre d’élèves : 46

Moyenne d’âge : 34 ans

Moyenne d’années de vérité : 16

Moyenne d’années dans le ministère à plein temps : 12

[Illustration, page 24]

108classe de Guiléad, l’École biblique de la Watchtower.

De l’avant vers l’arrière et de gauche à droite :

1) E. Amadori ; O. Cook ; M. Byrne ; A. Lee. 2) D. Newsome ; A. Pederzolli ; H. Bigras ; T. Kato ; D. Gatewood. 3) D. Eade ; J. Eade ; S. Wells ; J. Jamison ; M. Gonzales ; J. Gonzales. 4) T. Kato ; D. Lohn ; Y. Niklaus ; S. Preiss ; P. Foster ; J. Ibarra. 5) M. Amadori ; M. Manning ; M. James ; A. Boström ; B. Gatewood ; D. Newsome. 6) B. Foster ; R. Jamison ; A. Hifinger ; C. Koffel ; T. Koffel ; G. Byrne. 7) K. Hifinger ; C. Manning ; J. Cook ; J. Boström ; E. Lohn ; A. Pederzolli. 8) A. James ; L. Wells ; D. Preiss ; E. Niklaus ; M. Lee ; P. Ibarra ; Y. Bigras.