Aller au contenu

Aller au sommaire

« Vous avez plus de valeur » (MATTHIEU 10:31).

Dieu vous remarque-​t-​il ?

Dieu vous remarque-​t-​il ?

CE QUE LA CRÉATION ENSEIGNE

Les 60 premières minutes de la vie d’un bébé hors du ventre de sa mère sont une période d’adaptation décisive. Pourquoi ? Parce qu’au cours de cette période, une mère qui noue des liens avec son bébé favorise considérablement la croissance et le développement de son enfant *.

Qu’est-​ce qui pousse une mère à prendre tendrement soin de son nouveau-né ? La professeur Jeannette Crenshaw explique dans The Journal of Perinatal Education qu’un niveau élevé d’ocytocine « stimule les sentiments maternels après la naissance lorsqu’une mère touche, contemple et allaite son nouveau-né ». Une autre hormone libérée à ce moment-​là « aide la mère à interagir avec son bébé » et renforce son attachement à lui. Pourquoi est-​ce remarquable ?

Ce lien étroit entre une mère et son bébé a été prévu par notre Créateur plein d’amour, Jéhovah *. Le roi David a reconnu à Dieu le mérite de l’avoir fait « sortir du ventre » et se sentir en sécurité dans les bras de sa mère. Il a prié : « J’ai été confié à tes soins depuis la naissance ; dès le ventre de ma mère, tu as été mon Dieu » (Psaume 22:9, 10).

RÉFLÉCHISSEZ À CECI : Si Dieu a créé un processus aussi complexe pour être sûr qu’une mère veillera tendrement sur son bébé et répondra à ses besoins, n’est-​il pas logique de penser que Dieu s’intéresse aussi personnellement à nous, ses « enfants » ? (Actes 17:29).

CE QUE LA BIBLE ENSEIGNE SUR LE REGARD ATTENTIF DE DIEU

Jésus Christ, qui connaît le Créateur mieux que quiconque, a enseigné : « On vend deux moineaux pour une pièce de monnaie de peu de valeur, n’est-​ce pas ? Pourtant, aucun d’eux ne tombe à terre sans que votre Père le remarque. En ce qui vous concerne, même vos cheveux sont tous comptés. N’ayez donc pas peur : vous avez plus de valeur que beaucoup de moineaux » (Matthieu 10:29-31).

Rares sont ceux qui font attention aux petits oiseaux, et encore plus rares ceux qui remarquent quand l’un d’eux « tombe à terre ». Mais notre Père céleste remarque chacun d’eux ! Toutefois, les oiseaux — même beaucoup d’oiseaux — n’auront jamais plus de valeur à ses yeux qu’un humain. La leçon est claire : vous n’avez aucune raison d’avoir « peur » que Dieu ne vous remarque pas. Bien au contraire, il s’intéresse sincèrement à vous !

Dieu s’intéresse vivement à notre bonheur et veille sur nous avec amour.

 La Bible nous rassure

  • « Les yeux de Jéhovah sont partout : ils observent autant les mauvais que les bons » (PROVERBES 15:3).

  • « Les yeux de Jéhovah sont sur les justes et ses oreilles écoutent leur appel à l’aide » (PSAUME 34:15).

  • « Je veux me réjouir intensément de ton amour fidèle, car tu as vu ma profonde tristesse ; tu connais ma grande détresse » (PSAUME 31:7).

« JE ME DISAIS QUE DIEU NE M’AIMAIT PAS »

Cela changerait-​il quelque chose pour nous de savoir que Dieu s’intéresse vivement à notre bonheur et veille sur nous avec amour ? À n’en pas douter, comme en témoigne Hannah *, qui vit en Angleterre :

« Je me disais tout le temps que Dieu ne m’aimait pas et qu’il ne répondait pas à mes prières ! Je croyais que c’était parce que je manquais de foi. Je pensais que Jéhovah me punissait ou qu’il m’ignorait parce que je n’avais pas d’importance. Je pensais qu’il ne se souciait pas de moi. »

Aujourd’hui, Hannah ne doute plus de l’amour et de l’intérêt que Dieu lui porte. Comment expliquer ce changement ? « Ça s’est fait petit à petit, explique-​t-​elle. Il y a plusieurs années, j’ai été profondément touchée par un discours biblique sur le sacrifice de Jésus. Ce discours m’a donné l’assurance que Jéhovah m’aimait. Et quand Jéhovah répondait à mes prières, souvent, je fondais en larmes ; je me rendais compte qu’en fait, il m’aimait. L’étude de la Bible et les réunions chrétiennes m’ont aussi aidée à mieux connaître Jéhovah, sa personnalité et ce qu’il ressent pour nous. Maintenant, je vois clairement que Jéhovah nous soutient et nous aime tous, et qu’il veut prendre soin de chacun de nous. »

Le témoignage de Hannah est réconfortant. Mais comment pouvez-​vous être sûr que Dieu comprend vos sentiments et qu’il leur accorde de la valeur ? L’article qui suit répondra à cette question.

^ § 3 Une mère qui souffre de dépression postnatale peut avoir du mal à tisser un lien avec son bébé. Cependant, elle ne devrait pas se culpabiliser. Selon l’Institut américain de la santé mentale, la dépression postnatale « est probablement le résultat d’une combinaison de facteurs physiques et affectifs [...] mais n’est pas due à ce qu’une mère a fait ou n’a pas fait ». Pour plus de renseignements, voir l’article « Comprendre la dépression postnatale » dans Réveillez-vous ! du 8 juin 2003.

^ § 5 Jéhovah est le nom de Dieu révélé dans la Bible (Psaume 83:18).

^ § 15 Dans cette revue, certains prénoms ont été changés.