Aller au contenu

Aller au sommaire

Le nom « Tattannu » figure sur cette tablette cunéiforme.

Une preuve de plus !

Une preuve de plus !

Des preuves archéologiques confirment-​elles le récit biblique ? En 2014, un article de la revue Biblical Archaeology Review posait cette question : « De combien de personnages de la Bible hébraïque l’archéologie confirme-​t-​elle l’existence ? * » La réponse : « D’au moins 50 ! » Parmi ceux qui ne figuraient pas sur la liste donnée dans l’article, il y avait Tattenaï. Qui était cet homme ? Intéressons-​nous au rôle discret qu’il joue dans le récit biblique.

Pendant un temps, Jérusalem a fait partie du vaste Empire perse. La ville se trouvait dans une région que les Perses appelaient « De l’autre côté du Fleuve », c’est-à-dire à l’ouest de l’Euphrate. Après avoir conquis Babylone, les Perses ont relâché les Juifs qui y étaient captifs et les ont autorisés à reconstruire le temple de Jéhovah à Jérusalem (Ezra 1:1-4). Mais des ennemis des Juifs se sont opposés aux travaux de reconstruction et les ont accusés de vouloir ainsi se rebeller contre la Perse (Ezra 4:4-16). Durant le règne de Darius Ier (522-486 avant notre ère), un haut fonctionnaire perse du nom de Tattenaï a dirigé une enquête à ce sujet. La Bible parle de lui comme du « gouverneur d’au-delà du Fleuve » (Ezra 5:3-7).

Un certain nombre de tablettes cunéiformes comportant le nom de Tattenaï ont survécu. Il semble qu’elles appartenaient aux archives d’une même famille. La tablette qui relie un membre de cette famille à Tattenaï correspond à un billet à ordre datant de la 20année de Darius Ier, soit 502 avant notre ère. Ce billet identifie un témoin de la transaction à un serviteur de « Tattannu, gouverneur de L’autre côté du Fleuve », c’est-à-dire Tattenaï, l’homme dont parle le livre biblique d’Ezra.

Quel était son rôle ? En 535 avant notre ère, Cyrus le Grand a réorganisé ses territoires en provinces. L’une d’elles a été appelée « Babylone et De l’autre côté du Fleuve ». Cette province a plus tard été divisée en deux parties, l’une d’elles étant simplement appelée « De l’autre côté du Fleuve ». Elle englobait la Cœlésyrie, la Phénicie, la Samarie et Juda, et était probablement dirigée depuis Damas. Tattenaï a gouverné cette région d’environ 520 à 502 avant notre ère.

Après s’être rendu à Jérusalem pour mener son enquête, Tattenaï a rapporté à Darius que les Juifs affirmaient avoir reçu de Cyrus l’autorisation de reconstruire le temple de Jéhovah. Des recherches effectuées dans les archives royales ont confirmé ce que les Juifs disaient (Ezra 5:6, 7, 11-13 ; 6:1-3). Tattenaï a alors reçu l’ordre de ne pas s’opposer aux travaux, et il a obéi (Ezra 6:6, 7, 13).

C’est certain, « Tattenaï le gouverneur d’au-delà du Fleuve » n’a pas joué un rôle central dans l’Histoire. Et pourtant, la Bible parle de lui et mentionne son titre exact. Voilà une preuve de plus que l’archéologie confirme à de nombreuses reprises l’exactitude historique de la Bible.

^ § 2 L. Mykytiuk, « Archaeology Confirms 50 Real People in the Bible ».