Aller au contenu

Aller au sommaire

Le saviez-​vous ?

Le saviez-​vous ?

Qui était le père de Joseph ?

Joseph, un charpentier de Nazareth, était le père adoptif de Jésus. Mais qui était le père de Joseph ? La généalogie de Jésus dans l’Évangile de Matthieu parle d’un certain Jacob, alors que celle dans Luc dit que Joseph était le « fils de Héli ». Comment expliquer cette différence ? (Luc 3:23 ; Matthieu 1:16).

On lit dans l’Évangile de Matthieu : « Jacob devint père de Joseph. » Le terme grec employé ici indique clairement que Jacob était le père de Joseph. Matthieu établit donc la généalogie de Joseph, la lignée royale de David, par laquelle Jésus a hérité du droit légal au trône.

Mais l’Évangile de Luc dit que Joseph était le « fils de Héli ». Cette expression, « fils de », peut aussi vouloir dire « gendre de ». On trouve un cas identique en Luc 3:27, où Shéaltiel, dont le père était Yekonia, est présenté comme le « fils de Néri » (1 Chroniques 3:17 ; Matthieu 1:12). Shéaltiel était probablement marié avec une fille de Néri ; il était donc son gendre. De la même manière, Joseph était le « fils » de Héli, puisqu’il était marié avec sa fille, Marie. Luc établit donc la généalogie de Jésus en passant par sa mère biologique, sa généalogie « selon la chair » (Romains 1:3). Ainsi, la Bible contient deux généalogies de Jésus, toutes deux utiles.

Quels textiles et quelles teintures étaient utilisés aux temps bibliques ?

Laine teinte datée d’avant 135 de notre ère, découverte dans une grotte près de la mer Morte.

Dans l’Antiquité, au Moyen-Orient, on se servait de la laine de mouton et des poils de chèvre et de chameau pour fabriquer des tissus. La laine figurait parmi les textiles les plus répandus. D’ailleurs, la Bible parle souvent de moutons, de tonte et de vêtements en laine (1 Samuel 25:2 ; 2 Rois 3:4 ; Job 31:20). On se servait aussi du lin, qui était récolté en Égypte et en Israël (Genèse 41:42 ; Josué 2:6). Les Israélites ne cultivaient sans doute pas le coton, mais la Bible indique qu’il était utilisé en Perse (Esther 1:6). La soie était un matériau de luxe, que des marchands itinérants importaient probablement de l’Extrême-Orient (Révélation 18:11, 12).

Le livre Jesus and His World explique : « À l’état naturel, la laine pouvait être de couleurs différentes, allant du blanc au marron foncé, en passant par une multitude de nuances. » De plus, la laine était bien souvent teinte. La pourpre, une teinture très chère, était extraite de certains mollusques. On utilisait aussi des plantes, des racines, des feuilles et des insectes pour produire des teintures comme le rouge, le jaune, le bleu ou le noir.