Aller au contenu

Aller à la table des matières

Goûtez à la joie de donner

Goûtez à la joie de donner

« LE BUS peut partir, mais pas le monsieur chinois ! » C’est ce qu’a entendu Alexandra, alors qu’elle était dans un bus sur le point de traverser la frontière entre deux pays d’Amérique du Sud. Elle est alors descendue voir ce qui se passait et a vu un jeune Chinois qui cherchait en vain à expliquer dans un espagnol rudimentaire son problème à un garde-frontière. Comme Alexandra fréquentait une congrégation (assemblée de fidèles) de Témoins de Jéhovah d’expression chinoise, elle s’est proposée de servir d’interprète.

Le jeune homme a expliqué qu’il était en règle mais qu’on lui avait volé ses papiers et son argent. Au début, le garde-frontière n’a pas cru à son histoire et a même soupçonné Alexandra d’être impliquée dans un trafic d’êtres humains. Mais il a fini par accepter les explications. Le malheureux voyageur devait toutefois payer une amende parce qu’il n’avait pas le bon document. Comme il n’avait pas d’argent sur lui, Alexandra lui a prêté 20 dollars. L’homme ne savait pas comment la remercier et lui a dit qu’il lui rendrait plus. Elle lui a expliqué qu’elle ne faisait pas cela pour avoir une récompense ; elle était heureuse d’apporter son aide parce qu’elle avait le sentiment que c’était ce qu’il fallait faire. Elle lui a donné des publications bibliques et l’a vivement encouragé à étudier la Bible avec les Témoins.

Entendre parler de tels actes de générosité envers des inconnus réchauffe le cœur. Évidemment, aussi bien des personnes qui ont une religion que celles qui n’en ont pas font preuve de générosité. Et vous, auriez-vous été disposé à donner de vous-même avec autant d’altruisme ? Cette question mérite qu’on s’y intéresse puisque Jésus a dit : « Il y a plus de bonheur à donner qu’à recevoir » (Actes 20:35). La question revêt aussi un intérêt scientifique, car des chercheurs ont découvert que donner fait du bien. Voyons de quelles façons.

« CELUI QUI DONNE AVEC JOIE »

L’expérience montre que donner et être heureux vont souvent de pair. L’apôtre Paul a écrit que « Dieu aime celui qui donne avec joie ». Il parlait de chrétiens qui faisaient des dons généreux pour aider leurs compagnons dans la foi qui étaient éprouvés (2 Corinthiens 8:4 ; 9:7). Paul ne disait pas qu’ils donnaient parce qu’ils étaient heureux. En fait, ils étaient heureux parce qu’ils donnaient.

D’après une étude, donner « stimule des zones du cerveau associées au plaisir, aux relations sociales et à la confiance, procurant une sensation de bien-être [aussi appelée effet “warm-glow”] * ». D’autres chercheurs ont constaté que « lorsque les participants [de leur étude] donnaient de l’argent à quelqu’un d’autre, ils éprouvaient plus de bonheur que lorsqu’ils le dépensaient pour eux-mêmes * ».

Avez-vous déjà eu le sentiment qu’en raison de votre situation, vous ne pouviez pas faire beaucoup ? En réalité, tout le monde peut connaître le bonheur de « celui qui donne avec joie ». Quand elle est offerte avec de bons mobiles, une somme d’argent n’a pas besoin  d’être importante. Une femme qui est Témoin de Jéhovah a envoyé aux éditeurs de la présente revue une offrande accompagnée de ce message : « Depuis de nombreuses années, je ne peux donner que de petites sommes d’argent à la Salle du Royaume. » Toutefois, elle poursuit : « Jéhovah me donne en retour bien plus que ce que je donne. [...] Merci de me permettre de faire ce don, ça me rend heureuse. »

Bien sûr, donner ne se limite pas à offrir de l’argent. Il y a beaucoup d’autres façons de donner.

DONNER EST BON POUR LA SANTÉ

En donnant, vous vous faites du bien et vous en faites aux autres.

La Bible déclare : « L’homme bon se fait du bien à lui-même, mais l’homme cruel provoque son propre trouble » (Proverbes 11:17, Segond 21). Les personnes bonnes sont généreuses, elles donnent volontiers d’elles-mêmes — leur temps, leur énergie, leur attention... Cette façon de vivre leur procure divers bienfaits, l’un d’eux, et non des moindres, étant qu’une telle générosité est bonne pour leur santé.

Des études indiquent que ceux qui se portent volontaires pour aider les autres ont moins de douleurs et sont moins sujets à la dépression. En général, ils sont en meilleure santé. Donner généreusement peut même améliorer la santé de ceux qui souffrent de maladies chroniques, comme la sclérose en plaques ou le VIH. Il a aussi été démontré que les alcooliques en voie de guérison qui aident les autres sont beaucoup moins susceptibles de devenir dépressifs et augmentent leurs chances de ne pas faire de rechute.

Comment expliquer ce phénomène ? Des études font remarquer que « les sentiments de compassion, de bienveillance et de bonté laissent moins de place aux émotions négatives * ». De plus, donner peut réduire le stress et la tension artérielle. Et, chez les personnes qui perdent leur conjoint, les symptômes de la dépression peuvent disparaître plus vite si elles aident les autres.

Cela ne fait aucun doute : en donnant, vous vous faites du bien.

DONNER EST CONTAGIEUX

Jésus a exhorté ses disciples en ces termes : « Ayez l’habitude de donner, et on vous donnera. On versera dans votre giron une belle mesure, tassée, secouée et débordante. Car c’est avec la mesure dont vous mesurez qu’on mesurera pour vous en retour » (Luc 6:38). Quand vous donnez, les gens sont plus enclins à se montrer reconnaissants et à faire preuve à leur tour de générosité. C’est pourquoi donner favorise la coopération et les amitiés.

Donner favorise la coopération et les amitiés.

Des chercheurs dans le domaine des relations humaines ont remarqué que « les gens qui font constamment preuve d’altruisme encouragent les autres à faire de même * ». Selon eux, « le simple fait de lire le récit d’actes de bonté extraordinaires rend plus généreux ». D’ailleurs, selon une étude, chaque personne « peut influencer des dizaines voire des centaines de personnes qu’elle ne connaît pas ou qu’elle n’a jamais rencontrées * ». En d’autres termes, un simple acte de générosité peut déclencher une réaction en chaîne d’un individu à un autre à travers toute une population.  N’aimeriez-vous pas vivre dans un tel environnement ? Il est certain que si plus de gens avaient l’habitude de donner, il en résulterait de grands bienfaits.

Un fait qui s’est déroulé en Floride (États-Unis) illustre cet effet positif. Un groupe de Témoins de Jéhovah participait bénévolement à une opération de secours après un ouragan. Alors qu’ils attendaient du matériel dans la maison où ils travaillaient, ils ont remarqué que la clôture d’une maison voisine était endommagée et ont proposé au voisin de la réparer. Dans une lettre adressée au siège mondial des Témoins de Jéhovah, cet homme a écrit quelque temps après : « Je vous serai éternellement reconnaissant. Ces personnes comptent parmi les plus gentilles que j’ai rencontrées. » Sa reconnaissance l’a poussé à envoyer une offrande généreuse pour soutenir ce qu’il a appelé « l’extraordinaire œuvre des Témoins ».

IMITEZ LE PLUS BEL EXEMPLE DE GÉNÉROSITÉ

Des chercheurs ont fait cette découverte remarquable : « Il semble qu’il y ait chez l’homme une inclination fondamentale à vouloir aider les autres *. » Les enfants, dit l’étude, « se comportent avec altruisme avant même d’apprendre à parler ». Pour quelle raison ? La Bible fournit la réponse quand elle dit que les humains ont été créés « à l’image de Dieu » ; ce qui signifie qu’ils possèdent les qualités propres à Dieu (Genèse 1:27).

Notre Créateur, Jéhovah, possède de merveilleuses qualités, dont la générosité. Il nous a donné la vie et tout ce dont nous avons besoin pour être heureux (Actes 14:17 ; 17:26-28). Nous pouvons apprendre à connaître notre Père céleste et tout ce que, par amour, il a prévu pour nous en étudiant sa Parole, la Bible. Ce livre révèle aussi qu’il a pris des dispositions pour nous permettre de connaître un avenir heureux * (1 Jean 4:9, 10). Puisque Jéhovah est la source de la générosité et que nous sommes faits à son image, il n’est pas étonnant que donner — à l’exemple de Dieu — soit bon pour nous et nous permette d’obtenir son approbation (Hébreux 13:16).

Comment l’histoire d’Alexandra, mentionnée au début de l’article, s’est-elle terminée ? Même si une personne avec qui elle voyageait lui a dit qu’elle avait gaspillé son argent, l’homme qu’elle a aidé a pris contact avec des amis qui habitaient dans une ville où le bus faisait un arrêt, et les 20 dollars lui ont été remboursés rapidement ! De plus, l’homme a suivi le conseil d’Alexandra et a commencé à étudier la Bible. Elle a été ravie de le revoir trois mois plus tard, au Pérou, lors d’un grand rassemblement des Témoins de Jéhovah tenu en langue chinoise. Par gratitude pour tout ce qu’Alexandra avait fait pour lui, l’homme l’a invitée dans son restaurant avec ceux qui étaient venus à l’assemblée avec elle.

Donner et aider les autres procure une grande joie. D’autant plus si, ce faisant, vous aidez votre prochain à apprendre à connaître la source de tout beau don : Jéhovah Dieu ! (Jacques 1:17). Goûtez-vous à la joie de donner ainsi ?

^ § 7 J. Suttie et J. Marsh, « 5 Ways Giving Is Good for You », www.berkeley.edu, 13 déc. 2010.

^ § 7 E. Dunn et al., « Spending Money on Others Promotes Happiness », Science, 21 mars 2008.

^ § 13 S. van der Linden, « The Helper’s High: Why It Feels So Good to Give », Ode, déc. 2011.

^ § 17 « What Is Altruism? », www.berkeley.edu.

^ § 17 J. Fowler et N. Christakis, « Cooperative Behavior Cascades in Human Social Networks », PNAS, 23 mars 2010.

^ § 20 S. Post, « Six Ways to Boost Your “Habits of Helping” », www.berkeley.edu, 15 mars 2011.

^ § 21 Pour plus de renseignements, voir le livre Que nous enseigne la Bible ?, publié par les Témoins de Jéhovah et disponible sur www.jw.org, sous PUBLICATIONS > LIVRES & BROCHURES.