Aller au contenu

Aller au sommaire

« Le travail est grand »

« Le travail est grand »

À JÉRUSALEM, un rassemblement très important a lieu. Le roi David a convoqué tous ses princes, ses fonctionnaires de cour et ses hommes forts. Ils entendent cette annonce exaltante : Jéhovah a confié à Salomon, son fils, la mission de construire un bâtiment extraordinaire qui serait dédié au culte du vrai Dieu. Le vieux roi d’Israël a reçu sous inspiration les plans architecturaux et les a remis à Salomon. « Le travail est grand, dit David, car ce temple n’est pas pour un homme, mais pour Jéhovah Dieu » (1 Chron. 28:1, 2, 6, 11, 12 ; 29:1, note).

David demande ensuite : « Qui s’offre volontairement à remplir sa main aujourd’hui d’un don pour Jéhovah ? » (1 Chron. 29:5). Si tu avais été là, comment aurais-​tu réagi ? Te serais-​tu senti poussé à soutenir cette grande œuvre ? Les Israélites sont passés à l’action. Le peuple « se réjouit de ce qu’ils faisaient des offrandes volontaires, car c’est d’un cœur complet qu’ils faisaient des offrandes volontaires à Jéhovah » (1 Chron. 29:9).

Des siècles plus tard, Jéhovah a mis en place quelque chose de bien plus extraordinaire que le temple : le grand temple spirituel, c’est-à-dire la disposition permettant aux humains de l’adorer en vertu du sacrifice de Jésus (Héb. 9:11, 12). Comment Jéhovah aide-​t-​il aujourd’hui les humains à se réconcilier avec lui ? Grâce à notre œuvre consistant à faire des disciples (Mat. 28:19, 20). En conséquence, chaque année, des millions de personnes étudient la Bible, des milliers se font baptiser et des centaines de congrégations sont formées.

Cet accroissement rend nécessaires l’impression d’un plus grand nombre d’écrits bibliques, la construction et la maintenance de Salles du Royaume, ainsi que l’acquisition ou la location de lieux d’assemblées. Ne trouves-​tu pas que la prédication de la bonne nouvelle est une œuvre passionnante et gratifiante ? (Mat. 24:14).

L’amour pour Dieu et le prochain ainsi que l’urgence de la prédication du Royaume incitent les serviteurs de Dieu à « remplir [leur] main [...] d’un don pour Jéhovah » en faisant des offrandes volontaires. Quelle joie d’« honore[r] Jéhovah de [nos] choses de valeur » et de voir que ces ressources sont employées de manière fidèle et avisée pour la plus grande œuvre de toute l’Histoire ! (Prov. 3:9).