Aller au contenu

Aller à la table des matières

Travailler avec Dieu : une cause de joie

Travailler avec Dieu : une cause de joie

« Travaillant ensemble avec lui, nous vous supplions aussi de ne pas accepter la faveur imméritée de Dieu pour en manquer le but » (2 COR. 6:1).

CANTIQUES : 75, 74

1. Bien que Jéhovah soit l’Être suprême, qu’invite-​t-​il d’autres êtres intelligents à faire ?

JÉHOVAH est l’Être suprême, le Créateur de toutes choses. Il possède une sagesse et une puissance infinies. Job l’avait compris. Interrogé par Jéhovah sur la création, il a répondu : « J’ai appris que tu peux tout, et qu’aucune idée n’est irréalisable pour toi » (Job 42:2). Jéhovah peut mener à bien tout ce qu’il entreprend sans l’aide de quiconque. Pourtant, dans son amour, il a de tout temps invité d’autres êtres intelligents à travailler avec lui à l’accomplissement de son dessein.

2. Quel travail important Jéhovah a-​t-​il confié à Jésus ?

2 La première œuvre créatrice de Dieu a été son Fils unique. Jéhovah lui a permis de participer à la création de toutes ses autres œuvres, spirituelles et matérielles (Jean 1:1-3, 18). Au sujet de Jésus, l’apôtre Paul a écrit : « Par son moyen toutes les autres choses ont été créées dans les cieux et sur la terre, les visibles et les invisibles, que ce soient trônes, ou seigneuries, ou gouvernements, ou pouvoirs. Toutes les autres choses ont été créées par son intermédiaire et pour lui » (Col. 1:15-17). Ainsi,  Jéhovah a honoré son Fils en lui confiant un rôle important dans la création et en le faisant savoir.

3. Qu’est-​ce que Jéhovah a invité Adam à faire, et pourquoi ?

3 Jéhovah a aussi invité des humains à travailler avec lui. Par exemple, il a permis à Adam de donner un nom aux animaux (Gen. 2:19, 20). Imagine la joie qu’a dû ressentir Adam à observer les animaux, à étudier leurs caractéristiques et à choisir un nom approprié pour chacun d’eux ! Jéhovah aurait pu leur donner lui-​même un nom. N’est-​il pas le Créateur ? Mais avec amour, il a confié cette tâche à Adam. Il lui a aussi offert la possibilité d’étendre le Paradis au-delà des frontières de l’Éden (Gen. 1:27, 28). Hélas ! Adam a choisi de ne pas collaborer avec Dieu, attirant ainsi le malheur sur lui-​même et sur tous ses descendants (Gen. 3:17-19, 23).

4. Comment d’autres humains ont-​ils travaillé avec Dieu à l’accomplissement de sa volonté ?

4 Plus tard, Jéhovah a invité d’autres humains à participer à la réalisation de son dessein. Noé a construit une arche qui lui a permis de survivre, lui et sa famille, lors du Déluge. Moïse a délivré les Israélites d’Égypte. Josué les a conduits en Terre promise. Salomon a construit le temple à Jérusalem. Marie a donné naissance à Jésus. Tous ces fidèles, et bien d’autres, ont travaillé avec Jéhovah à l’accomplissement de sa volonté.

5. À quelle œuvre pouvons-​nous participer, et Jéhovah avait-​il besoin de nous pour l’accomplir ? (voir illustration du titre).

5 Aujourd’hui, Jéhovah nous invite à soutenir pleinement le Royaume messianique. Nous pouvons le faire de nombreuses façons. Certaines formes du service sacré ne sont peut-être pas accessibles à chacun de nous, mais nous pouvons tous participer à la prédication de la bonne nouvelle du Royaume. Bien sûr, Jéhovah n’était pas obligé de nous confier un rôle dans cette œuvre. Il aurait pu s’adresser directement aux humains depuis les cieux. Il aurait même pu faire que les pierres crient pour proclamer le Roi messianique (Luc 19:37-40). Au lieu de cela, il nous a permis d’être ses « compagnons de travail » (1 Cor. 3:9). L’apôtre Paul a écrit : « Travaillant ensemble avec lui, nous vous supplions aussi de ne pas accepter la faveur imméritée de Dieu pour en manquer le but » (2 Cor. 6:1). Travailler avec Dieu est un honneur immérité, qui nous procure une grande joie. Voyons pourquoi.

TRAVAILLER AVEC DIEU NOUS REND HEUREUX

6. Comment le Fils premier-né de Dieu a-​t-​il exprimé ce qu’il ressentait à travailler aux côtés de son Père ?

6 De tout temps, les serviteurs de Jéhovah ont trouvé de la joie à collaborer avec lui. Ce fut le cas du Fils premier-né de Dieu lors de son existence préhumaine. Il a été décrit sous les traits de la sagesse personnifiée qui déclare : « Jéhovah lui-​même m’a produite comme le commencement de sa voie, [...] je devins près de lui comme un habile ouvrier, et je devins celle à qui il était particulièrement attaché, jour après jour, tandis que je me réjouissais tout le temps devant lui » (Prov. 8:22, 30). Jésus a travaillé joyeusement aux côtés de son Père, heureux de ce qu’il accomplissait et heureux de savoir qu’il lui plaisait. Qu’en est-​il de nous ?

Qu’y a-​t-​il de plus gratifiant que d’enseigner la vérité aux autres ? (voir paragraphe 7).

7. Pourquoi éprouvons-​nous de la joie à prêcher ?

7 Jésus a dit qu’il y a de la joie à donner et à recevoir (Actes 20:35). Nous avons été heureux qu’on nous enseigne la vérité, et nous sommes heureux de la faire connaître à d’autres. En effet, nous voyons le bonheur qu’éprouvent ceux qui sont spirituellement affamés lorsqu’ils découvrent  les précieuses vérités bibliques et lorsqu’ils s’attachent à Dieu. Nous sommes touchés de les voir opérer des changements, non seulement dans leur façon de penser, mais aussi dans leur mode de vie. Nous comprenons que la proclamation de la bonne nouvelle est vitale : elle offre à ceux qui se réconcilient avec Dieu la possibilité de vivre éternellement (2 Cor. 5:20). Existe-​t-​il une œuvre plus gratifiante, plus réjouissante ?

8. Comment certains ont-​ils exprimé leur joie de travailler avec Jéhovah ?

8 Nous sommes heureux de voir des personnes réagir favorablement au message que nous prêchons. Mais nous sommes aussi heureux de savoir que nous plaisons à Jéhovah et qu’il apprécie nos efforts pour le servir (lire 1 Corinthiens 15:58). Marco, qui vit en Italie, observe : « C’est une joie immense de savoir que je donne le meilleur de moi-​même à Jéhovah, et pas à quelqu’un qui oubliera bien vite ce que j’ai fait. » De même, Franco, un autre frère italien, déclare : « Par sa Parole et les dispositions spirituelles qu’il prend, Jéhovah nous rappelle chaque jour qu’il nous aime et qu’il accorde de l’importance à tout ce que nous faisons pour lui, même si nous pensons ne pas faire grand-chose. Voilà pourquoi travailler avec Dieu me rend heureux et donne du sens à ma vie. »

TRAVAILLER AVEC DIEU NOUS RAPPROCHE DE LUI ET DE NOS FRÈRES

9. Quelle relation existe entre Jéhovah et Jésus, et pourquoi ?

9 Lorsque nous travaillons aux côtés de ceux que nous aimons, nous nous rapprochons d’eux. Nous apprenons à mieux connaître leur personnalité et leurs qualités. Nous découvrons quels sont leurs objectifs, mais aussi comment ils s’efforcent de les atteindre. Jésus a travaillé aux côtés de Jéhovah peut-être pendant des milliards d’années. Ils ont noué un lien d’amour très fort, indéfectible. Pour montrer à quel point leur relation est étroite, Jésus a dit : « Moi et le Père, nous sommes un » (Jean 10:30). Ayant toujours travaillé en totale harmonie, leur unité est extraordinaire.

10. Pourquoi la prédication nous rapproche-​t-​elle de Jéhovah et de nos compagnons ?

10 Dans une prière, Jésus a demandé à Jéhovah de veiller sur ses disciples. Dans quel but ? Il a dit à son Père : « Afin qu’ils soient un comme nous le sommes » (Jean 17:11). En nous conformant aux normes de Dieu et en participant à la prédication, nous apprécions davantage ses qualités attachantes. Nous comprenons pourquoi il est sage de lui faire confiance et de suivre ses directives. Et quand nous nous approchons de lui, il s’approche de nous (lire Jacques 4:8). Nous nous rapprochons aussi de nos frères et sœurs, car nous avons le même genre de difficultés et de joies qu’eux, ainsi que les mêmes objectifs. Oui, nous travaillons ensemble, nous nous réjouissons ensemble et nous endurons ensemble. Octavia, qui vit en Grande-Bretagne, confie : « Travailler  avec Jéhovah me rapproche de mes frères et sœurs, parce que mes amitiés ne sont plus basées sur des affinités superficielles, mais sur un but commun. » N’es-​tu pas d’accord ? Ne te sens-​tu pas plus proche de tes frères quand tu vois les efforts qu’ils font pour plaire à Jéhovah ?

11. Pourquoi nous rapprocherons-​nous toujours plus de Jéhovah et de nos frères dans le monde nouveau ?

11 Les liens d’amour qui nous unissent à Jéhovah et à nos compagnons sont peut-être déjà forts, mais ils le seront encore plus dans le monde nouveau. Pense au travail qui nous attend ! Il faudra accueillir les ressuscités et les instruire dans les voies de Jéhovah. Il faudra aussi transformer la terre en paradis. Nous aurons beaucoup à faire. Mais quelle joie nous éprouverons à travailler épaule contre épaule et à progresser vers la perfection sous le Royaume messianique ! Les membres de la famille humaine se rapprocheront toujours plus les uns des autres, ainsi que de leur Dieu, qui ne manquera pas de « rassasie[r] le désir de toute créature vivante » (Ps. 145:16).

TRAVAILLER AVEC DIEU NOUS PROTÈGE

12. Comment la prédication nous protège-​t-​elle ?

12 Nous avons besoin de protéger notre spiritualité. Comme nous vivons dans un monde dominé par Satan le Diable et que nous sommes imparfaits, nous pourrions facilement adopter les façons de penser et d’agir du monde. L’esprit du monde est comparable au courant d’une rivière qui nous entraîne dans une direction où nous ne voulons pas aller. Pour ne pas nous laisser entraîner, il nous faut nager vigoureusement dans la direction opposée. Pareillement, pour ne pas nous laisser influencer par l’esprit du monde de Satan, nous devons faire de vigoureux efforts. Lorsque nous prêchons, nous nous concentrons, non sur des choses qui pourraient affaiblir notre foi, mais sur des questions spirituelles, qui nous font du bien (Phil. 4:8). La prédication renforce nos convictions en nous rappelant les promesses et les normes pleines d’amour de Dieu. Cette œuvre nous aide aussi à garder notre armure spirituelle intacte (lire Éphésiens 6:14-17).

13. Que pense un Témoin australien de la prédication ?

13 Si nous restons bien occupés dans la prédication et dans d’autres activités spirituelles, nous n’aurons tout simplement pas le temps de nous préoccuper à l’excès de nos problèmes, ce qui sera pour nous une protection. Joel, qui vit en Australie, explique : « La prédication m’aide à ne pas perdre le sens des réalités. Elle me rappelle les difficultés que les gens rencontrent et les bienfaits que m’apporte l’application des principes bibliques. Elle m’aide aussi à faire des efforts pour rester humble ; elle me donne l’occasion de compter sur Jéhovah et sur mes frères et sœurs. »

14. Pourquoi notre persévérance dans la prédication prouve-​t-​elle que nous avons l’esprit de Dieu ?

14 La prédication renforce aussi notre conviction d’avoir l’esprit de Dieu. Imagine qu’on te propose un travail consistant à distribuer un pain de bonne qualité aux habitants de ta localité. Tu ne toucheras aucun salaire et tes frais ne seront pas remboursés. De plus, tu te rendras vite compte que la plupart des gens ne veulent pas de ce pain, et même que certains te détestent parce que tu le distribues. Combien de temps continueras-​tu à accomplir ce travail ? Découragé par ces réactions négatives, tu n’aurais probablement pas la force de continuer très longtemps. Pourtant, nous sommes nombreux à persévérer dans le ministère  année après année, à nos propres frais et malgré le mépris et les moqueries des ingrats. Cela ne prouve-​t-​il pas que l’esprit de Dieu est à l’œuvre en nous ?

TRAVAILLER AVEC DIEU MONTRE NOTRE AMOUR POUR LUI ET POUR NOTRE PROCHAIN

15. Quel est le lien entre la prédication et le dessein de Dieu pour les humains ?

15 Pense au rôle que joue la prédication dans le dessein plein d’amour de Jéhovah pour les humains. Il a prévu que les humains vivent sur la terre sans jamais mourir. Même si Adam a péché, le dessein de Dieu n’a pas changé (Is. 55:11). En fait, Jéhovah a pris des dispositions pour que les humains soient délivrés du péché et de la mort. Travaillant à cet objectif, Jésus est venu sur terre et a sacrifié sa vie en faveur des humains obéissants. Mais pour qu’ils puissent se montrer obéissants, il fallait que les humains comprennent ce que Dieu attendait d’eux. C’est pourquoi Jésus a enseigné à ses contemporains les commandements de Dieu, et il a ordonné à ses disciples de faire de même. En aidant notre prochain à se réconcilier avec Dieu, nous apportons un soutien direct à cette disposition pleine d’amour visant à libérer l’humanité du péché et de la mort.

16. Quel est le lien entre notre activité de prédication et les plus grands commandements de Dieu ?

16 Lorsque nous aidons les autres à emprunter la route qui mène à la vie éternelle, nous montrons notre amour tant pour notre prochain que pour Jéhovah, « qui veut que toutes sortes d’hommes soient sauvés et parviennent à une connaissance exacte de la vérité » (1 Tim. 2:4). Quand on lui a demandé quel était le plus grand commandement de la Loi donnée à Israël, Jésus a répondu : « “Tu dois aimer Jéhovah ton Dieu de tout ton cœur, et de toute ton âme, et de toute ta pensée.” C’est là le plus grand et le premier commandement. Le deuxième, qui lui est semblable, est celui-ci : “Tu dois aimer ton prochain comme toi-​même” » (Mat. 22:37-39). En participant à la prédication, nous montrons notre obéissance à ces commandements (lire Actes 10:42).

17. Que penses-​tu de l’honneur que nous avons de prêcher la bonne nouvelle ?

17 Quel honneur nous avons ! Jéhovah nous a confié une œuvre qui nous rend heureux, nous rapproche de lui et de nos compagnons, et nous protège spirituellement. Elle nous donne aussi l’occasion de montrer notre amour pour Dieu et pour notre prochain. Les millions de serviteurs de Jéhovah que la terre compte vivent des situations très différentes. Mais tous, jeunes et vieux, riches et pauvres, bien-portants et malades, cherchent et trouvent des moyens de faire connaître leur foi. Tu seras sans doute d’accord avec Chantal, qui vit en France. Elle déclare : « La Personne la plus puissante de l’univers, le Créateur de toutes choses, le Dieu heureux, me dit : “Va ! Parle ! Parle pour moi, parle avec ton cœur. Je te donne ma force, ma Parole la Bible, le soutien des anges, des compagnons sur terre, une formation progressive et des instructions précises au bon moment.” Quel privilège immense de faire ce que Jéhovah nous demande et de travailler avec lui ! »