Aller au contenu

Aller à la table des matières

Questions des lecteurs

Questions des lecteurs

L’apôtre Paul a écrit : « [Jéhovah] ne permettra pas que vous soyez tentés au-delà de ce que vous pouvez supporter » (1 Cor. 10:13). Cela veut-il dire que Jéhovah évalue à l’avance ce que nous pouvons supporter, puis choisit les épreuves que nous subirons ?

Réfléchis aux implications d’un tel point de vue. Un frère dont le fils s’est suicidé s’est demandé : « Jéhovah a-t-il estimé à l’avance que ma femme et moi serions capables de supporter le suicide de notre fils ? Est-ce arrivé parce que Dieu avait jugé que nous pourrions le supporter ? » A-t-on des raisons valables de croire que Jéhovah dirige les évènements de notre vie aussi précisément ?

Un examen approfondi des paroles de Paul en 1 Corinthiens 10:13 nous amène à la conclusion suivante : Il n’y a aucune raison biblique de croire que Jéhovah évalue à l’avance ce que nous pouvons supporter puis, en fonction de cela, choisit les épreuves qui vont nous arriver. Voyons quatre éléments qui nous conduisent à cette conclusion.

Premièrement, Jéhovah a doté les humains du libre arbitre. Il veut que nous fassions nos propres choix (Deut. 30:19, 20 ; Jos. 24:15). Si nous choisissons la bonne voie, nous pouvons compter sur lui pour diriger nos pas (Prov. 16:9). Mais si nous choisissons une mauvaise voie, nous devrons en assumer les conséquences (Gal. 6:7). Si Jéhovah choisissait les épreuves qui vont nous arriver, ne réduirait-il pas en réalité notre libre arbitre ?

Deuxièmement, Jéhovah ne nous protège pas de « temps et événement imprévu » (Eccl. 9:11). Des accidents tragiques, peut-être avec de terribles conséquences, peuvent se produire parce que nous sommes au mauvais endroit, au mauvais moment. Jésus a parlé d’un drame dans lequel une tour s’est effondrée et a tué 18 personnes, et il a montré que de tels accidents ne résultent pas de la volonté de Dieu (Luc 13:1-5). N’est-ce pas déraisonnable de penser que Dieu déterminerait à l’avance qui vivra et qui mourra dans un évènement fortuit ?

Troisièmement, chacun de nous est personnellement concerné par la question de l’intégrité. Rappelle-toi que Satan a mis en doute l’intégrité de tous les serviteurs de Jéhovah. Il a prétendu que nous ne lui resterions pas fidèles dans les épreuves (Job 1:9-11 ; 2:4 ; Rév. 12:10). Si Jéhovah nous protégeait d’épreuves qu’il estimerait trop difficiles  pour nous, cela ne donnerait-il pas du poids à l’accusation de Satan selon laquelle nous servons Dieu par intérêt ?

Quatrièmement, Jéhovah n’a pas besoin de connaître à l’avance tout ce qui va nous arriver. L’idée que Dieu choisisse à l’avance quelles épreuves nous subirons suppose qu’il connaisse tout de notre avenir. Or cela n’est pas biblique. C’est vrai, Dieu peut connaître l’avenir à l’avance (Is. 46:10). Mais la Bible montre qu’il n’utilise pas toujours sa faculté de connaître les évènements à l’avance (Gen. 18:20, 21 ; 22:12). Ainsi, il équilibre sa prescience avec son respect de notre libre arbitre. N’est-ce pas ce que nous attendons du Dieu qui attache du prix à notre liberté et qui exerce toujours ses attributs de façon parfaitement équilibrée ? (Deut. 32:4 ; 2 Cor. 3:17).

Mais alors, comment comprendre ces paroles de Paul : « Dieu [...] ne permettra pas que vous soyez tentés au-delà de ce que vous pouvez supporter » ? Paul parle ici de ce que Jéhovah fait, non pas avant, mais pendant nos épreuves *. Ses paroles nous garantissent que, quelles que soient nos épreuves dans la vie, Jéhovah nous soutiendra si nous plaçons notre confiance en lui (Ps. 55:22). La déclaration rassurante de Paul s’appuie sur deux vérités fondamentales.

D’une part, les épreuves que nous subissons sont « commune[s] aux hommes ». Elles sont donc le lot de tous les humains. Mais les supporter n’est pas au-dessus de nos forces — à condition de nous reposer sur Dieu (1 Pierre 5:8, 9). Dans le contexte de 1 Corinthiens 10:13, Paul parle des épreuves qu’Israël a subies dans le désert (1 Cor. 10:6-11). Aucune d’elle n’était étrangère aux humains ni plus dure que ce que les Israélites fidèles pouvaient supporter. À quatre reprises, Paul évoque la désobéissance de « certains d’entre eux ». Certains Israélites ont malheureusement cédé à de mauvais désirs, faute de s’appuyer sur Dieu.

D’autre part, « Dieu est fidèle ». Ses façons d’agir avec son peuple prouvent qu’il accorde son amour fidèle à « ceux qui l’aiment » et à « ceux qui gardent ses commandements » (Deut. 7:9). Elles nous montrent aussi qu’il tient toujours ses promesses (Jos. 23:14). Vu sa fidélité dans le passé, ceux qui l’aiment et lui obéissent peuvent être sûrs qu’il tiendra cette double promesse : 1) Il ne permettra pas qu’une épreuve devienne insupportable, et 2) « il préparera [...] l’issue » pour eux.

Jéhovah « nous console dans toute notre tribulation ».

Comment Jéhovah prépare-t-il l’issue pour ceux qui s’appuient sur lui ? Bien sûr, si c’est sa volonté, il peut tout simplement mettre fin à une épreuve. Mais souviens-toi de ces paroles de Paul : « Il [Jéhovah] préparera aussi l’issue, afin que vous puissiez l’endurer. » Dès lors, dans bien des cas, il prépare « l’issue » en nous fournissant le nécessaire pour endurer l’épreuve avec succès. Voyons quelques manières dont il prépare l’issue pour nous :

  • Il « nous console dans toute notre tribulation » (2 Cor. 1:3, 4). Il peut apaiser notre esprit, notre cœur et nos émotions au moyen de sa Parole, de son esprit saint et de la nourriture spirituelle dispensée par l’esclave fidèle (Mat. 24:45 ; Jean 14:16, note ; Rom. 15:4).

  • Il peut nous guider par son esprit saint (Jean 14:26). En cas d’épreuve, l’esprit peut nous aider à nous rappeler des récits et des principes bibliques, puis à discerner quelles mesures sages prendre.

  • Il peut utiliser ses anges en notre faveur (Héb. 1:14).

  • Il peut nous aider par des compagnons chrétiens qui, en parole et en action, seront pour nous « une aide qui fortifie » (Col. 4:11).

Que pouvons-nous conclure sur le sens des paroles de Paul en 1 Corinthiens 10:13 ? Jéhovah ne choisit pas les épreuves que nous subissons. Mais quand nous en subissons, nous pouvons être persuadés de ceci : Si nous nous en remettons entièrement à Jéhovah, il ne permettra jamais que nos épreuves dépassent ce que nous pouvons humainement supporter ; il préparera toujours une issue pour que nous puissions les endurer. Quelle pensée réconfortante !

^ § 2 Les mots grecs rendus par « tentés » et « tentation » signifient aussi « éprouvés » et « épreuve ».