Aller au contenu

Aller au sommaire

Rejette toute ton inquiétude sur Jéhovah

Rejette toute ton inquiétude sur Jéhovah

« Rejetez sur [Jéhovah] toute votre inquiétude, parce qu’il se soucie de vous » (1 PIERRE 5:7).

CANTIQUES : 60, 23

1, 2. a) Pourquoi ne devrions-​nous pas être surpris d’éprouver parfois de l’inquiétude ? (voir illustration du titre). b) Qu’allons-​nous considérer dans cet article ?

NOUS vivons une époque très stressante. Satan le Diable, furieux, « circule comme un lion rugissant, cherchant à dévorer quelqu’un » (1 Pierre 5:8 ; Rév. 12:17). Il n’est donc pas surprenant que même nous, qui servons Dieu, soyons parfois inquiets. Des serviteurs de Jéhovah du passé, tels que le roi David, se sont fait du souci (Ps. 13:2). Souviens-​toi aussi que l’apôtre Paul éprouvait de « l’inquiétude pour toutes les congrégations » (2 Cor. 11:28). Que faire quand l’inquiétude nous envahit ?

2 Notre Père céleste aimant est venu en aide à ses serviteurs du passé, et aujourd’hui il nous soulage de notre détresse ou de notre inquiétude. La Bible nous exhorte : « Rejetez sur lui toute votre inquiétude, parce qu’il se soucie de vous » (1 Pierre 5:7). Comment peux-​tu le faire ? Considérons quatre moyens : prier sincèrement, lire et méditer la Parole de Dieu, tirer profit de l’esprit saint de Jéhovah et parler de tes sentiments à un confident. Lors de cet examen, essaie  de repérer quelles mesures concrètes tu pourrais prendre.

« JETTE TON FARDEAU SUR JÉHOVAH »

3. Comment peux-​tu « jeter ton fardeau sur Jéhovah » ?

3 La première mesure à prendre est de prier Jéhovah avec ferveur. Face à une situation qui est source de malaise, d’appréhension ou d’inquiétude, épanche ton cœur devant ton Père céleste aimant. Le psalmiste David a supplié Jéhovah : « Prête l’oreille, ô Dieu, à ma prière. » Dans le même psaume, il a ajouté : « Jette ton fardeau sur Jéhovah lui-​même, et lui te soutiendra » (Ps. 55:1, 22). Après que tu auras fait tout ton possible pour résoudre un problème, prier avec sincérité sera assurément plus efficace que de t’inquiéter. Mais comment la prière peut-​elle t’empêcher de te laisser submerger par des pensées troublantes et par l’angoisse ? (Ps. 94:18, 19).

4. Quand nous sommes inquiets, pourquoi la prière est-​elle si importante ?

4 (Lire Philippiens 4:6, 7.) Jéhovah peut répondre à nos supplications ferventes, sincères et persistantes. Comment ? En nous donnant le calme intérieur qui libère notre esprit et notre cœur des sentiments troublants. C’est ce que beaucoup ont constaté : Dieu les a aidés à remplacer leur inquiétude, leur appréhension, par une paix et une tranquillité profondes qui dépassent l’entendement humain. Tu peux toi aussi en faire l’expérience : la « paix de Dieu » peut triompher de n’importe lequel de tes problèmes. Aie entièrement confiance en cette promesse pleine de compassion de Jéhovah : « Ne regarde pas tout autour [ou : ne t’inquiète pas], car je suis ton Dieu. Oui, je t’affermirai. Oui, je t’aiderai » (Is. 41:10).

LA PAIX INTÉRIEURE GRÂCE À LA PAROLE DE DIEU

5. Comment la Parole de Dieu peut-​elle nous procurer la paix intérieure ?

5 Un deuxième moyen d’obtenir la paix intérieure est de lire des passages bibliques et de les méditer. Pourquoi est-​ce important ? Parce que la Bible fournit des conseils pratiques qui peuvent t’aider à éviter l’inquiétude, à la réduire ou à la surmonter. N’oublie pas que si la Bible est utile et revigorante, c’est parce qu’elle contient les paroles de sagesse du Créateur lui-​même. En réfléchissant sur les pensées de Dieu, de jour ou de nuit, et en te demandant comment utiliser au mieux ses conseils pratiques, tu seras grandement fortifié. Jéhovah a établi un lien clair entre la lecture de sa Parole et le fait d’être « courageux et fort », et de ne pas « trembler » ni être « terrifié » (Jos. 1:7-9).

6. Quel effet positif les paroles de Jésus peuvent-​elles avoir sur toi ?

6 Nous trouvons dans la Bible les paroles apaisantes de Jésus. Ses propos et son enseignement étaient une source de réconfort pour ses auditeurs. Des multitudes étaient attirées vers lui parce qu’il calmait les cœurs inquiets, fortifiait les faibles et consolait les déprimés (lire Matthieu 11:28-30). Il se préoccupait avec bienveillance des besoins spirituels, affectifs et physiques des autres (Marc 6:30-32). Sa promesse de soutien reste valable. Elle peut s’appliquer à toi, tout comme elle s’est appliquée aux apôtres qui se déplaçaient avec Jésus. Pour cela, Jésus n’a pas besoin d’être avec toi physiquement. Aujourd’hui, il est Roi au ciel, mais il continue de manifester de la compassion. Aussi, quand tu es inquiet, il peut, avec miséricorde, « venir [à ton] secours » « au bon moment ». Oui, Jésus  peut t’aider à affronter la détresse et te remplir d’espoir et de courage (Héb. 2:17, 18 ; 4:16).

LES QUALITÉS DIVINES PRODUITES PAR L’ESPRIT SAINT

7. Quand tu demandes à Dieu de l’esprit saint et qu’il te répond, quels bienfaits reçois-​tu ?

7 Jésus a promis que notre Père au ciel ne manquerait pas de donner de l’esprit saint à ceux qui le lui demandent (Luc 11:10-13). Tu as donc à ta disposition un troisième moyen puissant d’alléger ton inquiétude : le fruit de l’esprit. Ces qualités produites par la force agissante de Dieu reflètent la personnalité même du Tout-Puissant (lire Galates 5:22, 23 ; Col. 3:10). Si tu cultives le fruit de l’esprit, tes relations avec les autres s’amélioreront. Tu t’apercevras que tu t’éviteras ainsi de nombreuses situations susceptibles de te causer de l’inquiétude. Réfléchis quelques instants à la façon dont le fruit de l’esprit t’aidera.

8-12. Comment le fruit de l’esprit saint peut-​il t’aider à régler ou à prévenir les situations stressantes ?

8 « Amour, joie, paix. » Si tu t’efforces d’être respectueux envers les autres, tu te rendras certainement compte qu’il te sera plus facile de combattre tes sentiments négatifs. Comment cela ? En leur témoignant de l’amour fraternel, une tendre affection et de l’honneur, tu éviteras des situations qui sont sources d’inquiétude (Rom. 12:10).

9 « Patience, bienveillance, bonté. » Tu contribues à des relations paisibles en suivant cette recommandation : « Devenez bons les uns pour les autres, pleins d’une tendre compassion, vous pardonnant volontiers les uns aux autres » (Éph. 4:32). En agissant ainsi, tu te protèges des situations pouvant te causer de l’inquiétude. Cela te permet aussi de régler plus efficacement les situations dues à l’imperfection.

10 « Foi. » De nos jours, l’inquiétude est souvent liée à l’argent et aux biens matériels (Prov. 18:11). Tu peux surmonter une telle inquiétude ou te l’épargner grâce à une foi forte dans les soins aimants de Jéhovah. Tu y parviendras en appliquant le conseil de Paul de « se contenter des choses présentes ». L’apôtre a ajouté : « Car [Dieu] a dit : “Je ne te quitterai en aucune façon ni ne t’abandonnerai en aucune façon.” De sorte que nous pouvons avoir bon courage et dire : “Jéhovah est mon aide ; je n’aurai pas peur. Que peut me faire l’homme ?” » (Héb. 13:5, 6).

11 « Douceur, maîtrise de soi. » Songe à quel point ces qualités sont utiles. Elles te retiendront de faire des choses susceptibles de te causer de l’inquiétude. De plus, tu retireras des bienfaits à rejeter « toute amertume malveillante, et fureur, et colère, et cri, et injure » (Éph. 4:31).

12 C’est un fait, tu auras besoin d’humilité pour te soumettre à « la main puissante de Dieu » et « rejete[r] sur lui toute [ton] inquiétude » (1 Pierre 5:6, 7). Mais en cultivant l’humilité, tu seras sur la voie qui mène à la faveur et au soutien de Dieu (Mika 6:8). Si tu restes réaliste sur tes ressources physiques, mentales et morales, tu seras moins enclin à te laisser submerger par l’inquiétude, parce que tu feras confiance à Dieu.

« NE VOUS INQUIÉTEZ JAMAIS »

13. Que voulait dire Jésus par : « Ne vous inquiétez jamais » ?

13 (Lire Matthieu 6:34.) Ce sage conseil de Jésus, « Ne vous inquiétez jamais », peut sembler difficile à suivre. Que voulait dire Jésus ? Évidemment, il n’a pas pu vouloir dire qu’un serviteur de  Dieu ne connaîtrait jamais d’inquiétude. Comme évoqué plus haut, David et Paul ont éprouvé ce sentiment. En fait, Jésus voulait faire comprendre à ses disciples qu’une inquiétude excessive ne résout pas les problèmes. Chaque jour ayant son lot de difficultés, un chrétien n’a pas besoin d’ajouter aux préoccupations présentes celles d’hier ou de demain. Comment peux-​tu appliquer ce conseil de Jésus et être soulagé d’une inquiétude paralysante ?

14. Comment peux-​tu vaincre l’inquiétude à propos de ton passé ?

14 Une personne pourrait s’inquiéter à propos d’actions ou de fautes passées. Elle pourrait être rongée par la culpabilité concernant une action commise il y a même de nombreuses années. C’est ce que le roi David a parfois ressenti : « Mes fautes ont passé par-dessus ma tête. » Il a confié : « J’ai rugi à cause du gémissement de mon cœur » (Ps. 38:3, 4, 8, 18). Dans cette situation, qu’était-​il sage de faire ? Qu’a fait David ? Il s’en est remis à la miséricorde et au pardon de Jéhovah. Il a déclaré, convaincu : « Heureux celui dont la révolte est pardonnée » (lire Psaume 32:1-3, 5).

15. a) Comment peux-​tu faire face à ton inquiétude à propos du présent ? b) Quelles mesures peux-​tu prendre pour réduire ton inquiétude ? (voir l’encadré «  Des façons concrètes de réduire ton inquiétude »).

15 Il pourrait aussi t’arriver de t’inquiéter pour le présent. Par exemple, quand David a écrit le Psaume 55, il craignait pour sa vie (Ps. 55:2-5). Néanmoins, il n’a pas laissé l’inquiétude briser sa confiance en Jéhovah. Il a fait de ses problèmes l’objet de prières ferventes, mais il comprenait aussi l’importance de prendre des mesures concrètes pour s’attaquer à la cause de l’inquiétude (2 Sam. 15:30-34). Retiens ceci de son exemple : au lieu de te laisser submerger par l’inquiétude, fais ce que tu peux pour résoudre la situation puis, confiant, remets les choses entre les mains de Jéhovah.

16. Comment la signification du nom divin peut-​elle renforcer ta foi ?

16 Souvent, un chrétien éprouve une inquiétude injustifiée parce qu’il se tourmente pour d’éventuels problèmes à venir. Mais il est inutile de se laisser dévorer par l’inquiétude à propos d’évènements dont tu ne sais rien. Pourquoi ? Parce que les choses tournent rarement aussi mal qu’on le craignait. De plus, aucune situation n’échappe au contrôle du Dieu sur qui tu peux rejeter toute ton inquiétude. Son nom même se comprend comme « il fait devenir » (Ex. 3:14). La signification profonde du nom divin nous assure donc que Dieu est parfaitement capable de veiller à ce que ses desseins en faveur de ses serviteurs s’accomplissent. Sois sûr qu’il peut récompenser ses fidèles et les aider à surmonter leur inquiétude au sujet du passé, du présent et de l’avenir.

 UNE COMMUNICATION SINCÈRE

17, 18. Comment une bonne communication peut-​elle t’aider à faire face à l’inquiétude ?

17 Un quatrième moyen de surmonter l’inquiétude est de bien communiquer, de faire part de tes sentiments à une personne de confiance. Ton conjoint, un ami proche ou un ancien peuvent t’aider à prendre du recul sur ta situation. « L’appréhension dans le cœur de l’homme fait se courber son cœur, mais une bonne parole le réjouit » (Prov. 12:25). Une communication franche te sera très utile pour mieux comprendre ta situation et y faire face. La Bible nous dit : « Les plans échouent là où il n’y a pas d’entretiens confidentiels, mais dans la multitude des conseillers il y a réalisation » (Prov. 15:22).

18 Les réunions hebdomadaires de la congrégation sont un autre moyen par lequel Jéhovah aide les chrétiens à affronter les inquiétudes. Tu peux y retrouver des compagnons qui se soucient de toi et qui veulent s’encourager mutuellement (Héb. 10:24). Un tel « échange d’encouragements » t’aidera à renouveler tes forces spirituelles et facilitera ton combat contre l’inquiétude (Rom. 1:12).

TA RELATION AVEC DIEU : TA PLUS GRANDE FORCE

19. Pourquoi peux-​tu être sûr que ta relation avec Dieu te rendra plus fort ?

19 Voici comment un ancien du Canada a appris l’importance de rejeter son inquiétude sur Jéhovah. Il a un travail très stressant d’enseignant et de conseiller d’orientation et il est sujet à des troubles anxieux. Comment fait-​il front ? « Ce qui me donne le plus de force pour surmonter mes troubles affectifs, explique-​t-​il, c’est de travailler à fortifier ma relation avec Jéhovah. De plus, dans les moments de détresse, le soutien de vrais amis et de frères spirituels est essentiel. Je m’ouvre aussi de mes sentiments à ma femme. Les autres anciens et notre surveillant de circonscription m’ont été d’un soutien inestimable pour prendre du recul. J’ai également recherché une aide médicale. J’ai fait des changements dans mon emploi du temps et j’y ai inclus la détente et l’exercice. Petit à petit, j’ai commencé à mieux maîtriser ma vie. Et quand il y a des choses que je ne peux pas maîtriser, je les laisse entre les mains de Jéhovah. »

20. a) Comment pouvons-​nous rejeter notre inquiétude sur Dieu ? b) Qu’examinerons-​nous dans l’article suivant ?

20 En résumé, nous avons vu l’importance de rejeter notre inquiétude sur Dieu en le priant sincèrement, et en lisant et en méditant sa Parole. Nous avons aussi étudié l’importance de cultiver le fruit de l’esprit, de parler de nos sentiments à un confident et de puiser de la force dans la fréquentation de nos compagnons chrétiens. L’article suivant examinera un autre moyen que Jéhovah utilise pour nous soutenir : l’espérance d’une récompense (Héb. 11:6).