Aller au contenu

Aller à la table des matières

Comprends-​tu l’importance de faire des progrès spirituels ?

Comprends-​tu l’importance de faire des progrès spirituels ?

« Continue à t’appliquer à la lecture publique, à l’exhortation, à l’enseignement » (1 TIM. 4:13).

CANTIQUES : 45, 70

1, 2. a) Comment Isaïe 60:22 s’accomplit-​il en ce temps de la fin ? b) Quels besoins y a-​t-​il aujourd’hui dans le peuple de Jéhovah ?

« LE PETIT deviendra un millier et l’infime une nation forte » (Is. 60:22). Ces paroles prophétiques sont en cours d’accomplissement en ces derniers jours. Rends-​toi compte, durant l’année de service 2015, 8 220 105 proclamateurs du Royaume se sont dépensés dans l’œuvre mondiale ! La dernière partie de la prophétie devait concerner chaque chrétien, car notre Père céleste déclare : « Moi, Jéhovah, j’accélérerai cela en son temps. » Comme les passagers d’un véhicule qui prend de la vitesse, nous sentons l’accélération de l’œuvre consistant à faire des disciples. Comment y réagissons-​nous personnellement ? Faisons-​nous notre maximum pour prêcher le Royaume avec zèle ? De nombreux frères et sœurs entreprennent le service de pionnier auxiliaire ou permanent. Et n’est-​ce pas réjouissant de voir tant de compagnons répondre à l’appel de servir là où il y a besoin de renfort ou s’investir dans d’autres activités théocratiques ?

2 Dans le même temps, nous constatons des besoins grandissants. Tous les ans, 2 000 congrégations sont formées. Si chacune d’elles devait compter 5 anciens, il faudrait que chaque année 10 000 assistants ministériels remplissent les conditions  requises pour être anciens. Cela implique que des milliers de frères devraient remplir les conditions requises pour devenir assistants ministériels. En outre, que nous soyons frère ou sœur, nous avons assurément « beaucoup à faire dans l’œuvre du Seigneur » (1 Cor. 15:58).

CE QUE SIGNIFIE FAIRE DES PROGRÈS SPIRITUELS

3, 4. Quels objectifs spirituels pourrais-​tu te fixer ?

3 (Lire 1 Timothée 3:1.) Le verbe grec rendu par « aspirer à » signifie tendre le bras pour saisir quelque chose qui se trouve peut-être au-delà de notre portée habituelle. En utilisant ce mot, l’apôtre Paul a souligné que les progrès spirituels demandent des efforts. Imagine un frère qui réfléchit à son avenir dans la congrégation. Il n’est peut-être pas assistant ministériel pour l’instant, mais il comprend qu’il doit cultiver des qualités spirituelles. Tout d’abord, il s’efforce de remplir les conditions requises d’un assistant ministériel. Avec le temps, il espère acquérir les aptitudes spirituelles pour être surveillant. À chaque fois, il fournit de grands efforts pour devenir apte à assumer plus de responsabilités dans la congrégation.

4 Pareillement, il est bien que les frères et sœurs qui veulent devenir pionniers, béthélites ou volontaires pour la construction de Salles du Royaume fournissent des efforts pour atteindre leurs objectifs. Voyons comment la Parole de Dieu encourage chacun à faire des progrès dans le vrai culte.

POURSUIS TES PROGRÈS SPIRITUELS

5. Comment les jeunes peuvent-​ils utiliser leur force au service de Jéhovah ?

5 Les jeunes ont la force nécessaire pour faire beaucoup au service de Jéhovah (lire Proverbes 20:29). De jeunes frères et sœurs béthélites participent à l’impression et à la reliure de bibles et de publications bibliques. Beaucoup d’autres prennent part à la construction et à la maintenance de Salles du Royaume. Après une catastrophe naturelle, certains se joignent à des Témoins expérimentés pour effectuer des opérations de secours. Et quantité de jeunes pionniers diffusent la bonne nouvelle auprès de communautés parlant des langues indigènes ou étrangères.

6-8. a) Qu’a fait un frère nommé Aaron pour changer sa façon de considérer son service pour Jéhovah, et quel a été le résultat ? b) Comment pouvons-​nous « goûter et voir que Jéhovah est bon » ?

6 Tu es très certainement conscient de l’importance d’un service offert à Dieu de tout cœur. Mais que faire si tu partages les sentiments qu’éprouvait autrefois un frère nommé Aaron, élevé dans une famille chrétienne ? « Les réunions et la prédication m’ennuyaient », admet-​il. Il voulait trouver de la joie à servir Dieu, et il se demandait pourquoi ce n’était pas le cas. Qu’a-​t-​il fait ?

7 Aaron s’est fixé des habitudes spirituelles comprenant la lecture de la Bible, la préparation des réunions et la participation à celles-ci. Surtout, il s’est mis à prier régulièrement. Son amour pour Jéhovah grandissant, il a effectué d’excellents progrès spirituels. Il est devenu pionnier, a collaboré à des opérations de secours et a prêché à l’étranger. Aujourd’hui, il est ancien et sert au Béthel. Que pense-​t-​il de son parcours ? « J’ai “goût[é] et v[u] que Jéhovah est bon”. Comme il m’a béni, je me sens redevable envers lui et j’ai envie de faire plus à son service. En retour, il me bénit encore plus. »

8 Le psalmiste a chanté : « Ceux qui cherchent Jéhovah, ceux-là ne manqueront d’aucun bien » (lire Psaume  34:8-10). En effet, Jéhovah ne déçoit jamais ceux qui le servent avec zèle. Lorsque nous faisons notre maximum à son service, nous « goût[ons] et voy[ons] » personnellement « que Jéhovah est bon », et nous ressentons une joie sans égale.

NE TE DÉCOURAGE PAS

9, 10. Pourquoi est-​ce important que tu « restes dans l’attente » ?

9 Tout en travaillant à atteindre tes objectifs, « rest[e] dans l’attente » (Mika 7:7). Jéhovah soutient toujours ses serviteurs fidèles, même s’il permet parfois qu’ils attendent avant de recevoir des responsabilités ou de voir leur situation évoluer favorablement. Abraham, à qui Jéhovah avait promis un fils, a dû faire preuve de foi et de patience (Héb. 6:12-15). Bien que le patriarche ait attendu des années avant la naissance d’Isaac, il ne s’est pas découragé, et Jéhovah ne l’a pas déçu (Gen. 15:3, 4 ; 21:5).

10 Il n’est pas facile d’attendre (Prov. 13:12). Si nous ressassons nos déceptions, nous risquons de beaucoup nous décourager. Il est plus sage d’utiliser notre temps pour développer nos aptitudes spirituelles. Examinons trois moyens de le faire.

11. Quelles qualités spirituelles pouvons-​nous cultiver, et pourquoi sont-​elles importantes ?

11 Cultive des qualités spirituelles. En lisant la Parole de Dieu et en la méditant, nous pouvons cultiver sagesse, perspicacité, jugement, connaissance, capacité de réflexion et bon sens. Ces qualités sont essentielles pour ceux qui sont à la tête de la congrégation (Prov. 1:1-4 ; Tite  1:7-9). De plus, en lisant nos publications bibliques, nous pouvons connaître la pensée de Dieu sur de nombreux sujets. Chaque jour, il nous faut faire des choix concernant nos loisirs, notre habillement et notre aspect général, la gestion de notre argent et nos relations avec les autres. En appliquant ce que la Bible enseigne, nous prendrons des décisions qui plaisent à Jéhovah.

12. Comment les chrétiens peuvent-​ils se montrer dignes de confiance ?

12 Montre-​toi digne de confiance. Que nous soyons un frère ou une sœur, nous devons nous acquitter de notre mieux de toute tâche théocratique qu’on nous confie. Le gouverneur Nehémia a dû nommer certains parmi le peuple de Dieu à des fonctions de responsabilité. Qui a-​t-​il choisi ? Des hommes craignant Dieu, dignes de confiance et fidèles (Neh. 7:2 ; 13:12, 13). Aujourd’hui aussi, « ce qu’on cherche chez les intendants, c’est qu’un homme soit trouvé fidèle » (1 Cor. 4:2). Les belles œuvres ne passent pas inaperçues (lire 1 Timothée 5:25).

13. Si on te traite injustement, comment peux-​tu imiter Joseph ?

13 Laisse-​toi affiner par Jéhovah. Que faire si tu es victime d’une injustice ? Tu peux peut-être redresser la situation rapidement. Mais parfois, en se défendant avec insistance, on aggrave les choses. Joseph, bien que maltraité par ses frères, n’a pas nourri de rancune. Plus tard, il a été emprisonné sur de fausses accusations. Toutefois, dans ces moments difficiles, il s’est laissé guider par Jéhovah. Résultat ? « La déclaration de Jéhovah l’affina » (Ps. 105:19). Au terme de ces épreuves, Joseph était qualifié pour recevoir une mission particulière (Gen. 41:37-44 ; 45:4-8). Face à un problème épineux, prie pour avoir de la sagesse, agis et parle avec douceur, et compte sur la force que Dieu donne. Jéhovah t’aidera (lire 1 Pierre 5:10).

FAIS DES PROGRÈS DANS LA PRÉDICATION

14, 15. a) Pourquoi « faire constamment attention » à notre façon de prêcher ? b) Comment pourrais-​tu t’adapter à de nouvelles situations ? (voir l’illustration du titre et l’encadré «  Es-​tu prêt à essayer une autre méthode ? »).

14 Paul a recommandé à Timothée : « Continue à t’appliquer à la lecture publique, à l’exhortation, à l’enseignement. Fais constamment attention à toi et à ton enseignement » (1 Tim. 4:13, 16). Timothée était déjà un proclamateur du Royaume expérimenté. Pourtant, son ministère ne serait efficace que s’il « fais[ait] constamment attention » à son enseignement. Il ne pouvait pas partir du principe que les gens seraient toujours réceptifs aux mêmes méthodes. Pour continuer à toucher leur cœur, il devait adapter sa façon d’enseigner à leurs besoins. Nous devons l’imiter dans notre prédication.

15 Souvent, quand nous prêchons de porte en porte, les gens sont absents. De plus, certains immeubles ou quartiers sécurisés sont inaccessibles. Si c’est le cas dans ton territoire, pourquoi ne pas envisager d’autres façons de prêcher la bonne nouvelle ?

16. Comment faire pour être efficace dans le témoignage public ?

16 Le témoignage public est une excellente méthode pour diffuser la bonne nouvelle. De nombreux Témoins sont très efficaces dans cette activité et y trouvent de la joie. Ils se réservent du temps pour aborder les gens dans des lieux publics comme les gares, les arrêts de bus, les marchés, les parcs, etc. Avec bon sens, un Témoin peut engager une conversation avec une personne en  parlant de l’actualité, en la complimentant sur ses enfants ou en lui posant une question sur son travail. Au cours de la discussion, le proclamateur peut introduire une pensée biblique et demander l’opinion de son interlocuteur. Les remarques de la personne mènent souvent à une autre discussion.

17, 18. a) Comment pourrais-​tu devenir plus sûr de toi dans le témoignage public ? b) Quel état d’esprit de David peut te servir d’exemple en prédication ?

17 Si le témoignage public te coûte, n’abandonne pas. Eddie, pionnier à New York, hésitait à aborder les gens dans la rue. Mais avec le temps, il a pris de l’assurance. Qu’est-​ce qui l’a aidé ? « Pendant notre culte familial, explique-​t-​il, ma femme et moi faisons des recherches pour savoir quoi répondre aux objections et aux opinions des gens. Nous demandons aussi conseil à d’autres Témoins. » Maintenant, Eddie prend plaisir au témoignage public.

18 Plus tu gagneras en habileté et en assurance dans la prédication, plus tes progrès spirituels seront manifestes (lire 1 Timothée 4:15). Tu te sentiras poussé à louer ton Père céleste comme David, qui a chanté : « Je veux bénir Jéhovah en tout temps ; sa louange sera constamment dans ma bouche. En Jéhovah mon âme se glorifiera ; les humbles entendront et se réjouiront » (Ps. 34:1, 2). Il se peut bien que, grâce à ton ministère, des humbles embrassent avec joie le vrai culte.

LOUE DIEU EN FAISANT DES PROGRÈS SPIRITUELS

19. Pourquoi un fidèle serviteur de Jéhovah devrait-​il être heureux même s’il est limité par sa situation ?

19 David a également chanté : « Toutes tes œuvres te loueront, ô Jéhovah, et tes fidèles te béniront. Ils diront la gloire de ta royauté, et ils parleront de ta puissance, pour faire connaître aux fils des hommes ses actes de puissance et la gloire de la splendeur de sa royauté » (Ps. 145:10-12). Ces mots expriment assurément les sentiments de tous les fidèles Témoins de Jéhovah. Mais que faire si la maladie ou l’âge limitent ton ministère ? N’oublie jamais que lorsque tu communiques la bonne nouvelle au personnel de santé ou à d’autres, ton service sacré loue notre Dieu merveilleux. Si tu es emprisonné pour ta foi, tu parles probablement de la vérité autant que la situation le permet. Cela réjouit le cœur de Jéhovah (Prov. 27:11). Il en va de même si tu gardes tes habitudes spirituelles tout en vivant dans un foyer divisé sur le plan religieux (1 Pierre 3:1-4). Même dans des circonstances adverses, tu peux louer Jéhovah et faire des progrès spirituels.

20, 21. Si on te confie plus de tâches dans l’organisation de Jéhovah, comment peux-​tu procurer des bienfaits à d’autres ?

20 À coup sûr, Jéhovah te bénira si tu poursuis tes progrès. Peut-être qu’en adaptant ton emploi du temps ou ton mode de vie, tu pourras faire plus pour communiquer la précieuse vérité de Dieu à ceux qui ont besoin d’une espérance. Tes progrès spirituels et ton abnégation peuvent également procurer des bienfaits inestimables à tes compagnons chrétiens. En outre, tes efforts humbles dans la congrégation te vaudront l’affection, la reconnaissance et le soutien de ceux qui aiment Jéhovah.

21 Que nous servions Jéhovah depuis des années ou seulement quelques mois, nous pouvons tous progresser dans le culte que nous lui rendons. Mais comment les chrétiens mûrs peuvent-​ils aider les moins expérimentés ? Nous le verrons dans l’article suivant.