Aller au contenu

Aller à la table des matières

La joie : une qualité que nous acquérons grâce à Dieu

La joie : une qualité que nous acquérons grâce à Dieu

LES gens souhaitent généralement mener une vie joyeuse. Mais en ces derniers jours, tout le monde doit faire face à des épreuves « difficiles à supporter » (2 Tim. 3:1). L’injustice, les ennuis de santé, le chômage, le deuil et d’autres causes d’inquiétude et de tristesse peuvent petit à petit décourager quelqu’un et lui faire perdre sa joie. Cela peut arriver même à des serviteurs de Dieu. Si c’est ton cas, comment peux-​tu retrouver ta joie ?

Pour répondre à cette question, nous devons d’abord comprendre ce qu’est la joie véritable et comment certains restent joyeux malgré les épreuves. Puis nous verrons ce que nous pouvons faire pour entretenir notre joie et même l’augmenter.

QU’EST-​CE QUE LA JOIE ?

Il ne faut pas confondre la joie avec la gaieté ou la bonne humeur. Illustrons : Après avoir trop bu, quelqu’un aura peut-être tendance à beaucoup rire. Cependant, lorsque l’ivresse est passée, il ne rit plus. Il doit peut-être à nouveau faire face à de nombreuses difficultés. Sa gaieté, de courte durée, n’était pas de la joie véritable (Prov. 14:13).

En fait, la joie est un sentiment intérieur profond. On peut la définir ainsi : « Émotion provoquée par l’acquisition ou l’attente d’une chose agréable. » Il s’agit d’un sentiment de bonheur ou de contentement qui dure, dans les bons comme dans les mauvais moments (1 Thess. 1:6). Quelqu’un peut vivre une situation pénible, mais quand même ressentir de la joie. Par exemple, après avoir été battus pour avoir parlé du Christ, les apôtres « s’en allèrent de devant le Sanhédrin, se réjouissant parce qu’ils avaient été jugés dignes d’être déshonorés pour son nom » (Actes 5:41). Ils ne se réjouissaient pas d’avoir été battus, mais d’être restés fidèles à Dieu.

La joie véritable n’est pas une qualité que nous possédons à la naissance, et elle ne se développe pas automatiquement. Pourquoi cela ? Parce qu’elle fait partie du fruit de l’esprit saint de Dieu. C’est une qualité de « la personnalité nouvelle », que l’esprit saint nous aide à développer pleinement (Éph. 4:24 ; Gal. 5:22). Si nous cultivons la joie, nous réussirons plus facilement à surmonter nos difficultés.

DES EXEMPLES À IMITER

Jéhovah voulait que les choses se passent bien sur la terre, et non qu’il y règne les mauvaises conditions que nous voyons trop souvent aujourd’hui. Pourtant, le mal commis dans le monde ne le prive pas de sa joie. La Bible déclare : « Force et joie sont en son lieu » (1 Chron. 16:27). De plus, les bonnes choses accomplies par ses serviteurs le réjouissent (Prov. 27:11).

Nous pouvons imiter Jéhovah en ne nous laissant pas décourager quand les choses ne se passent pas comme nous l’espérions.  Plutôt que de perdre notre joie, concentrons-​nous sur les bonnes choses que nous avons aujourd’hui, et attendons patiemment les choses encore meilleures que l’avenir nous réserve *.

Nous avons également de nombreux exemples d’humains qui ont gardé leur joie malgré des circonstances difficiles. C’est le cas d’Abraham. Sa vie a parfois été menacée et d’autres lui ont causé des difficultés (Gen. 12:10-20 ; 14:8-16 ; 16:4, 5 ; 20:1-18 ; 21:8, 9). Comment a-​t-​il fait pour rester joyeux ? Il se concentrait sur son espérance de vivre dans le monde nouveau gouverné par le Messie (Gen. 22:15-18 ; Héb. 11:10). Jésus a dit : « Abraham votre père s’est beaucoup réjoui dans l’espoir de voir mon jour » (Jean 8:56). Nous pouvons imiter Abraham en réfléchissant aux joies qui nous attendent (Rom. 8:21).

Comme Abraham, Paul et Silas avaient une foi forte et ils ont gardé leur joie malgré des situations éprouvantes. Par exemple, après avoir été battus cruellement et jetés en prison, « vers le milieu de la nuit [ils] priaient et louaient Dieu par des chants » (Actes 16:23-25). Ils ont pu endurer avec joie parce qu’ils se concentraient sur les promesses de Dieu et savaient qu’ils souffraient pour le nom de Christ. Nous pouvons les imiter en pensant toujours aux bons effets que notre service fidèle pour Dieu produit (Phil. 1:12-14).

Aujourd’hui, beaucoup de nos frères sont aussi de beaux exemples pour ce qui est de rester joyeux dans les épreuves. En novembre 2013, le typhon géant Haiyan, qui a frappé le centre des Philippines, a détruit les maisons de plus de 1 000 familles Témoins. George, qui vivait à Tacloban et qui a lui aussi perdu sa maison, déclare : « Malgré ce qui est arrivé, les frères sont heureux. J’ai du mal à décrire la joie que nous ressentons. » Face à de graves difficultés, nous resterons joyeux si nous méditons avec reconnaissance sur ce que Jéhovah fait pour nous. Quels cadeaux de Jéhovah sont sources de joie ?

NOS SOURCES DE JOIE

Notre relation avec Dieu est sans aucun doute notre plus grande source de joie ! Rends-​toi compte : Tu connais le Souverain de l’univers. Il est ton Père, ton Dieu et ton Ami ! (Ps. 71:17, 18).

Nous chérissons aussi le don de la vie et tout ce qui la rend agréable (Eccl. 3:12, 13). Puisque nous sommes des créatures intelligentes et que nous avons été attirés par Jéhovah, nous comprenons sa volonté nous concernant (Col. 1:9, 10). Grâce à cela, nous avons un but véritable dans la vie, ce qui n’est pas le cas de la plupart des humains. Paul a souligné ce contraste en disant : « “L’œil ne les a pas vues, et l’oreille ne les a pas entendues, et elles n’ont pas été conçues dans le cœur de l’homme, les choses que Dieu a préparées pour ceux qui l’aiment.” Car c’est à nous que Dieu les a révélées grâce à son esprit » (1 Cor. 2:9, 10). Nous ressentons très certainement une grande joie à comprendre quelle est la volonté de Jéhovah pour les humains !

Considérons d’autres cadeaux de Jéhovah qui nous procurent de la joie. Jéhovah rend possible le pardon de nos péchés (1 Jean 2:12). Il nous offre la magnifique espérance de vivre bientôt dans un monde nouveau (Rom. 12:12). Il nous donne une agréable famille de frères et sœurs chrétiens (Ps. 133:1). Enfin, la Bible nous assure qu’il protège ses serviteurs contre Satan et les démons (Ps. 91:11). Si nous méditons sur tous ces bienfaits, notre joie augmentera (Phil. 4:4).

 COMMENT AUGMENTER TA JOIE

Un chrétien déjà joyeux peut-​il ressentir encore plus de joie ? Jésus a dit : « Ces choses, je vous les ai dites pour que ma joie soit en vous et que votre joie devienne complète » (Jean 15:11). Ces paroles indiquent que notre joie peut grandir. On peut comparer la joie à un feu : pour être plus fort, un feu a besoin de bois. Pareillement, pour être plus joyeux, nous avons besoin d’esprit saint. En effet, c’est l’esprit saint qui produit en nous la joie. Prions donc régulièrement pour recevoir de l’esprit saint et méditons sur la Bible, qui est inspirée par cet esprit (Ps. 1:1, 2 ; Luc 11:13).

C’est aussi en étant bien occupé à faire ce qui plaît à Jéhovah que tu augmenteras ta joie (Ps. 35:27 ; 112:1). Pourquoi ? Parce que nous avons été conçus pour faire la volonté de Dieu. En effet, selon la Bible, nous avons été créés pour « crain[dre] le vrai Dieu et gard[er] ses commandements », ce qui est « toute l’obligation de l’homme » (Eccl. 12:13). Quand nous servons Jéhovah, notre vie nous procure donc tout naturellement un maximum de satisfaction *.

LES BIENFAITS DE LA JOIE

Augmenter notre joie nous vaudra des bienfaits qui vont au-delà du sentiment de bien-être intérieur. D’abord, si nous servons joyeusement notre Père céleste quels que soient nos problèmes, nous lui plairons davantage (Deut. 16:15 ; 1 Thess. 5:16-18). Ensuite, si nous possédons la joie véritable, nous ne ferons pas des biens matériels l’objectif principal de notre vie. Nous voudrons plutôt faire des sacrifices encore plus grands pour le Royaume de Dieu (Mat. 13:44). Quand nous verrons tout le bien qui en résulte, nous ressentirons plus de joie et de satisfaction, et nous communiquerons notre joie aux autres (Actes 20:35 ; Phil. 1:3-5).

« Quelqu’un qui est heureux et satisfait de sa vie aujourd’hui a plus de chances d’être en bonne santé dans l’avenir. » C’est ce qu’un chercheur à l’université du Nebraska a écrit après avoir examiné les résultats de plusieurs études. Cela est en accord avec la Bible, qui déclare : « Un cœur qui est joyeux fait du bien comme guérisseur » (Prov. 17:22). Ainsi, augmenter ta joie aura probablement un bon effet sur ta santé.

En conclusion, même si nous vivons des temps difficiles, nous pouvons cultiver une joie véritable et durable grâce à l’esprit saint, que nous obtiendrons en priant, en étudiant la Bible et en la méditant. Nous augmenterons également notre joie en imitant la foi des autres, en réfléchissant à toutes les bonnes choses que Jéhovah nous donne et en nous efforçant de faire sa volonté. Nous ressentirons alors ce qui est écrit en Psaume 64:10 : « Le juste se réjouira en Jéhovah et se réfugiera vraiment en lui. »

^ § 10 La patience est une qualité qui sera examinée dans un prochain article de cette série.