Aller au contenu

Aller au sommaire

 ARTICLE D’ÉTUDE 37

Soumets-​toi volontiers à Jéhovah : pourquoi et comment ?

Soumets-​toi volontiers à Jéhovah : pourquoi et comment ?

« Ne devrions-​nous pas [...] nous soumettre plus volontiers au Père ? » (HÉB. 12:9).

CANTIQUE 9 Jéhovah est notre Roi !

APERÇU *

1. Pourquoi devons-​nous nous soumettre à Jéhovah ?

NOUS devons nous soumettre * à Jéhovah parce qu’il est notre Créateur. Comme il nous a créés, il a le droit d’établir des normes et de nous demander de les respecter (Rév. 4:11). Mais nous avons une autre raison importante de lui obéir : sa façon de gouverner est la meilleure. Dans l’Histoire, beaucoup de dirigeants humains ont détenu une certaine autorité, qu’ils ont exercée sur d’autres humains. Mais si on les compare à Jéhovah, que constate-​t-​on ? Que Jéhovah est le Dirigeant le plus sage, le plus aimant, le plus miséricordieux et le plus compatissant qui soit (Ex. 34:6 ; Rom. 16:27 ; 1 Jean 4:8).

2. D’après Hébreux 12:9-11, quelles raisons avons-​nous de nous soumettre à Jéhovah ?

2 Jéhovah veut que nous lui obéissions, pas seulement par peur de lui déplaire, mais avant tout par amour pour lui ; il désire que nous le considérions comme notre Père aimant. Dans sa lettre aux Hébreux, l’apôtre Paul a expliqué que nous devons ‘nous soumettre volontiers au Père’ parce qu’il nous forme « pour notre bien » (lire Hébreux 12:9-11).

3. a) Qu’implique se soumettre à Jéhovah ? b) À quelles questions répondrons-​nous ?

3 Nous nous soumettons à Jéhovah en nous efforçant de lui obéir en tout et en résistant à la tendance à nous fier à notre propre façon de voir les choses (Prov. 3:5). À mesure  que nous apprenons à connaître les qualités de Jéhovah, nous trouvons plus facile de nous soumettre à lui. Pourquoi ? Parce que ses qualités se voient dans tout ce qu’il fait (Ps. 145:9). Plus nous apprenons à le connaître, plus nous l’aimons. Et quand nous l’aimons, nous n’avons pas besoin d’une longue liste de règles pour savoir ce que nous devons faire et ne pas faire. Nous faisons de notre mieux pour rejeter ce qui est mal et avoir des pensées et des sentiments qui soient en accord avec les normes de Dieu (Ps. 97:10). Mais il peut nous arriver de trouver difficile d’obéir à Jéhovah. Pourquoi cela ? Et qu’est-​ce que les anciens, les pères et les mères peuvent apprendre du gouverneur Néhémie, du roi David et de Marie, la mère de Jésus ? Cet article répondra à ces questions.

POURQUOI IL PEUT ÊTRE DIFFICILE DE SE SOUMETTRE À JÉHOVAH

4-5. D’après Romains 7:21-23, pourquoi peut-​il être difficile de se soumettre à Jéhovah ?

4 Pourquoi trouvons-​nous parfois difficile de nous soumettre à Jéhovah ? Une des raisons est que nous avons tous hérité du péché et que nous sommes imparfaits. Nous avons donc tendance à nous rebeller. Quand Adam et Ève se sont rebellés contre Dieu en mangeant du fruit interdit, ils ont établi leurs propres normes (Gen. 3:22). Comme eux, la plupart des humains aujourd’hui préfèrent ne pas tenir compte de Jéhovah. Ils choisissent de décider par eux-​mêmes de ce qui est bien et mal.

5 Même ceux qui connaissent et qui aiment Jéhovah ont parfois du mal à se soumettre pleinement à lui. C’était le cas de Paul (lire Romains 7:21-23). Comme Paul, nous voulons faire ce qui est bien aux yeux de Dieu. Mais nous devons constamment combattre notre tendance à faire des choses mauvaises.

6-7. Pour quelle autre raison peut-​il être difficile de se soumettre à Jéhovah ? Donne un exemple.

6 Si nous trouvons parfois difficile de nous soumettre à Jéhovah, c’est aussi parce que nous sommes influencés par la culture de l’endroit où nous avons grandi. Beaucoup d’idées humaines s’opposent à la volonté de Jéhovah, et nous devons peut-être constamment lutter pour rejeter des façons de penser répandues. Voyons un exemple.

7 Dans certains pays, il est courant de pousser les jeunes à consacrer leur vie à une carrière qui leur permettra de gagner beaucoup d’argent. Une sœur qui s’appelle Marie * a subi ce genre de pressions. Avant d’apprendre à connaître Jéhovah, elle a reçu une formation dans une université prestigieuse de son pays. Sa famille faisait pression sur elle pour qu’elle trouve un métier bien payé et respecté. C’est ce qu’elle voulait aussi. Mais après avoir appris à connaître Jéhovah et après en être venue à l’aimer, ses objectifs ont changé. Pourtant, elle reconnaît : « Parfois, je tombe sur des offres d’emploi vraiment tentantes. Si je les acceptais, je gagnerais beaucoup d’argent, mais je n’arriverais pas à garder mes habitudes spirituelles. À cause de l’éducation que j’ai reçue, c’est toujours difficile pour moi de dire non. Je dois supplier Jéhovah de m’aider à résister à la tentation d’accepter un travail qui m’empêcherait de le servir autant que je le veux » (Mat. 6:24).

8. Qu’allons-​nous examiner maintenant ?

8 En nous soumettant à Jéhovah, nous nous faisons du bien à nous-​mêmes. Mais ceux qui exercent une certaine autorité, comme les anciens, les pères et les mères, ont une autre raison encore d’obéir à Dieu : ils peuvent ainsi faire du bien à d’autres. Examinons des exemples de personnages  bibliques qui nous montreront comment exercer notre autorité d’une façon qui plaît à Jéhovah.

CE QUE LES ANCIENS PEUVENT APPRENDRE DE NÉHÉMIE

Les anciens participent aux travaux effectués dans leur Salle du Royaume, tout comme Néhémie s’est personnellement investi dans la reconstruction des murailles de Jérusalem * (voir les paragraphes 9-11).

9. Quelles difficultés Néhémie a-​t-​il rencontrées ?

9 Jéhovah a confié aux anciens la responsabilité importante de prendre soin de ses serviteurs (1 Pierre 5:2). Les anciens peuvent apprendre beaucoup de la façon dont Néhémie s’est occupé du peuple de Dieu. Comme il était gouverneur de Juda, il avait une grande autorité (Néh. 1:11 ; 2:7, 8 ; 5:14). Mais pense à certaines difficultés qu’il a rencontrées. Un jour, il a appris que le Temple était utilisé de manière indigne et que les Lévites n’étaient pas soutenus matériellement comme la Loi l’exigeait. Les Juifs ne respectaient pas la loi sur le sabbat, et certains avaient épousé des femmes étrangères. Néhémie allait devoir gérer ces situations difficiles (Néh. 13:4-30).

10. Comment Néhémie a-​t-​il géré les situations difficiles qu’il a rencontrées ?

10 Néhémie n’a pas abusé de son autorité en imposant ses propres règles au peuple de Dieu. Il a plutôt cherché à se laisser guider par Jéhovah en le priant du fond du cœur. Et il a enseigné au peuple la Loi de Dieu (Néh. 1:4-10 ; 13:1-3). De plus, Néhémie a travaillé humblement aux côtés de ses frères : il les a même aidés à reconstruire les murailles de Jérusalem (Néh. 4:15).

11. Selon 1 Thessaloniciens 2:7, 8, comment les anciens doivent-​ils traiter leurs frères et sœurs ?

11 Les anciens n’ont peut-être pas à gérer les mêmes situations que Néhémie, mais ils peuvent l’imiter de plusieurs façons. Par exemple, ils travaillent dur pour le bien de leurs frères et sœurs. Et ils ne laissent pas leur autorité les rendre orgueilleux. Ils traitent plutôt l’assemblée avec tendresse (lire 1 Thessaloniciens 2:7, 8). Leur humilité et l’amour profond qu’ils ont pour les autres se ressentent dans leur façon de leur parler. Andrew, un ancien expérimenté, explique :  « J’ai constaté que les frères et sœurs sont sensibles à la gentillesse et à l’affection sincère que les anciens leur manifestent. Ce sont des qualités qui incitent l’assemblée à coopérer avec eux. » Tony, un autre ancien expérimenté, dit : « J’essaie d’appliquer le conseil de Philippiens 2:3 en veillant toujours à considérer les autres comme supérieurs à moi. Cela m’aide à ne pas agir comme un dictateur. »

12. Pourquoi est-​il important que les anciens soient humbles ?

12 Les anciens doivent être humbles, tout comme Jéhovah est humble. Même s’il est le Souverain de l’univers, Jéhovah « se baisse » pour ‘tirer le petit de la poussière’ (Ps. 18:35 ; 113:6, 7). En fait, il déteste les orgueilleux et les arrogants (Prov. 16:5).

13. Pourquoi un ancien doit-​il ‘maîtriser sa langue’ ?

13 Un ancien qui se soumet à Jéhovah doit ‘maîtriser sa langue’. Autrement, il risque de ne pas répondre gentiment à quelqu’un qui lui manque de respect (Jacq. 1:26 ; Gal. 5:14, 15). Andrew, déjà cité, témoigne : « Parfois, j’ai été tenté de répondre sèchement à un frère ou à une sœur qui, d’après moi, m’avaient manqué de respect. Mais j’ai médité sur l’exemple de personnages bibliques fidèles, et cela m’a aidé à comprendre l’importance d’être humble et doux. » Les anciens se montrent soumis à Jéhovah en parlant avec beaucoup d’amour et de gentillesse à leurs frères et sœurs, y compris aux autres anciens (Col. 4:6).

CE QUE LES PÈRES PEUVENT APPRENDRE DU ROI DAVID

14. Quel rôle Jéhovah a-​t-​il confié aux pères, et qu’est-​ce qu’il attend d’eux ?

14 Jéhovah a confié aux pères le rôle de chef de famille, et il attend d’eux qu’ils forment et disciplinent leurs enfants (1 Cor. 11:3 ; Éph. 6:4). Mais leur autorité est limitée : ils doivent rendre des comptes à Jéhovah, celui à qui toute famille doit son nom (Éph. 3:14, 15). Les pères se soumettent à Jéhovah en utilisant leur autorité d’une façon qui lui plaît. Ils peuvent tirer de nombreuses leçons de la vie du roi David.

L’humilité d’un père chrétien devrait se voir dans ses prières * (voir les paragraphes 15-16).

15. Pourquoi David est-​il un bon exemple pour les pères ?

15 Jéhovah a confié à David le rôle de chef de famille, mais il l’a aussi établi chef sur toute la nation d’Israël. Comme il était roi, David avait un grand pouvoir. Parfois, il a fait un mauvais usage de ce pouvoir, et il a commis des fautes graves (2 Sam. 11:14, 15). Mais il s’est soumis à Jéhovah en acceptant sa discipline. Il lui a confié ses sentiments les plus profonds. Et il a fait de son mieux pour suivre ses conseils (Ps. 51:1-4).  De plus, il était assez humble pour accepter les conseils qu’il a reçus tant d’hommes que de femmes (1 Sam. 19:11, 12 ; 25:32, 33). David a appris de ses erreurs et a fait du service pour Jéhovah la chose la plus importante de sa vie.

16. Quelles leçons les pères peuvent-​ils tirer de l’exemple de David ?

16 Pères, quelles leçons pouvez-​vous tirer de l’exemple du roi David ? N’abusez pas de l’autorité que Jéhovah vous a donnée. Reconnaissez vos erreurs, et quand quelqu’un vous donne un conseil basé sur la Bible, acceptez-​le. Alors, votre famille remarquera votre humilité, ce qui l’incitera à vous respecter encore plus. Quand vous priez avec elle, confiez à Jéhovah vos sentiments les plus profonds. Elle verra ainsi à quel point vous comptez sur lui. Et surtout, faites de votre service pour Jéhovah la chose la plus importante de votre vie (Deut. 6:6-9). Votre bon exemple est un des plus beaux cadeaux que vous puissiez faire à votre famille.

CE QUE LES MÈRES PEUVENT APPRENDRE DE MARIE

17. Quelle rôle Jéhovah a-​t-​il donné aux mères ?

17 Jéhovah a donné aux mères un rôle honorable dans la famille, ainsi qu’une certaine autorité sur leurs enfants (Prov. 6:20). En fait, une mère peut avoir sur ses enfants une influence profonde qui peut durer toute leur vie (Prov. 22:6). Voyons ce que les mères peuvent apprendre de Marie, la mère de Jésus.

18-19. Qu’est-​ce que les mères peuvent apprendre de Marie ?

18 Marie avait une très bonne connaissance des Écritures. Elle respectait profondément Jéhovah, et elle avait noué avec lui une amitié très étroite. Elle se soumettait volontiers à sa volonté, même si cela impliquait que sa vie change complètement (Luc 1:35-38, 46-55).

Si une mère est fatiguée ou énervée, elle devra peut-être faire un effort particulier pour exprimer son amour aux membres de sa famille * (voir le paragraphe 19).

19 Si tu es une mère, tu peux imiter Marie de plusieurs façons. Comment ? Premièrement, en entretenant ton amitié avec Jéhovah grâce à une étude individuelle de la Bible et à des prières personnelles. Deuxièmement, en acceptant volontiers de faire des changements dans ta vie pour plaire à Dieu. Par exemple, tu as peut-être été élevée par des parents qui se mettaient facilement en colère et qui te parlaient durement. Tu as donc peut-être grandi en pensant que c’est normal de s’y prendre comme cela avec les enfants. Et même maintenant que tu connais les normes de Jéhovah, tu trouves peut-être difficile de rester calme et patiente avec tes enfants, particulièrement quand ils se conduisent mal et que tu es fatiguée (Éph. 4:31). Dans ces moments-​là, tu as plus que jamais  besoin de rechercher l’aide de Jéhovah en le priant. Une mère appelée Lydia explique : « Parfois, j’ai dû prier intensément pour ne pas me mettre en colère contre mon fils quand il ne m’obéissait pas. Il m’est même arrivé de m’arrêter en plein milieu d’une phrase pour demander silencieusement à Jéhovah de m’aider. La prière me permet de rester calme » (Ps. 37:5).

20. Quelle difficulté certaines mères rencontrent-​elles, et comment peuvent-​elles la surmonter ?

20 Certaines mères rencontrent une autre difficulté : elles ont du mal à exprimer leur amour à leurs enfants (Tite 2:3, 4). Dans certaines familles, les parents n’ont pas de relations affectueuses avec leurs enfants. Si tu as été élevée dans ce genre de famille, tu n’es pas obligée de faire la même erreur que tes parents. Une mère qui se soumet à la volonté de Jéhovah devra peut-être apprendre à exprimer son amour à ses enfants. Ce sera peut-être difficile pour elle de changer sa façon de penser et d’agir. Mais c’est possible ! Et ces changements lui procureront des bienfaits, à elle et à sa famille.

CONTINUE DE TE SOUMETTRE À JÉHOVAH

21-22. Selon Isaïe 65:13, 14, quels avantages y a-​t-​il à se soumettre à Jéhovah ?

21 Le roi David savait à quel point il est avantageux de se soumettre à Jéhovah. Il a écrit : « Les ordres de Jéhovah sont justes, ils réjouissent le cœur ; le commandement de Jéhovah est pur, il fait briller les yeux. Par eux ton serviteur a été averti ; les respecter procure une grande récompense » (Ps. 19:8, 11). Aujourd’hui, nous voyons clairement la différence entre ceux qui se soumettent à Jéhovah et ceux qui rejettent ses conseils pleins d’amour. Ceux qui se soumettent à Jéhovah ‘crient de joie en raison du bien-être de leur cœur’ (lire Isaïe 65:13, 14).

22 Quand les anciens, les pères et les mères se soumettent volontiers à Jéhovah, leur vie s’améliore, leur famille est plus heureuse et l’assemblée est plus unie. Mais le plus important, c’est qu’ils réjouissent le cœur de Jéhovah (Prov. 27:11). Que peut-​on espérer de mieux ?

CANTIQUE 123 Fidèlement soumis à l’ordre théocratique

^ § 5 Cet article expliquera pourquoi nous devons nous soumettre à Jéhovah. Il montrera aussi ce que les anciens, les pères et les mères, qui ont reçu une certaine autorité, peuvent apprendre du gouverneur Néhémie, du roi David et de Marie, la mère de Jésus.

^ § 1 POUR BIEN COMPRENDRE : Les expressions se soumettre et soumission ont parfois un sens négatif pour les personnes qui sont obligées d’obéir à quelqu’un. Mais la notion de soumission à Dieu n’a rien de négatif pour ses serviteurs, car ils choisissent de lui obéir.

^ § 7 Certains prénoms ont été changés dans cet article.

^ § 62 DESCRIPTION DE L’ILLUSTRATION : Un ancien participe avec son fils à la maintenance de leur Salle du Royaume, tout comme Néhémie a aidé à la reconstruction des murailles de Jérusalem.

^ § 64 DESCRIPTION DE L’ILLUSTRATION : Un père prie Jéhovah du fond du cœur avec sa famille.

^ § 66 DESCRIPTION DE L’ILLUSTRATION : Un garçon a joué pendant des heures à des jeux vidéo ; il n’a pas terminé ses devoirs ni les tâches ménagères qu’il devait faire. Sa mère, fatiguée par sa journée de travail, le discipline sans perdre son calme et sans lui parler durement.