Aller au contenu

Aller au sommaire

Tout-puissant, mais plein d’égards

Tout-puissant, mais plein d’égards

« [Jéhovah] sait bien de quoi nous sommes formés, il se souvient que nous sommes poussière » (PS. 103:14).

CANTIQUES : 30, 10

1, 2. a) À la différence des puissants de ce monde, comment Jéhovah traite-​t-​il les humains ? b) Qu’examinerons-​nous dans cet article ?

LES individus puissants dominent souvent les autres de façon autoritaire (Eccl. 8:9 ; Mat. 20:25). Quelle différence avec Jéhovah ! Bien qu’étant le Tout-Puissant, il a beaucoup d’égards pour nous, humains imparfaits : il nous traite avec bonté, et il tient compte de nos sentiments et de nos besoins. Comme il sait que nous sommes imparfaits et qu’il connaît nos limites, il ne nous demande jamais de faire plus que ce que nous pouvons (Ps. 103:13, 14).

2 La Bible contient de nombreux récits montrant que Jéhovah traite ses serviteurs avec égards. Examinons-​en trois : 1) quand il a aidé le jeune Samuel à transmettre un message de jugement au grand prêtre Héli ; 2) quand il a rassuré Moïse, qui ne se sentait pas capable de mener les Israélites hors d’Égypte ; 3) quand il a fait sortir les Israélites d’Égypte. Quelles leçons pouvons-​nous tirer des manières d’agir de Jéhovah ?

 DES ÉGARDS ENVERS UN GARÇON

3. Qu’est-​il arrivé d’étrange au jeune Samuel, et quelle question pourrions-​nous nous poser ? (voir l’illustration du titre).

3 Samuel a commencé à servir au tabernacle à un très jeune âge (1 Sam. 3:1). Une nuit, alors qu’il dormait, quelque chose d’étrange lui est arrivé * (lire 1 Samuel 3:2-10). Il a entendu une voix l’appeler. Pensant que c’était celle du grand prêtre Héli, Samuel a couru vers lui et lui a dit : « Tu m’as appelé ? Je suis là. » Mais Héli lui a répondu qu’il ne l’avait pas appelé. La même chose s’est produite deux autres fois. Héli a alors compris que c’était Dieu qui appelait Samuel. Il a donc expliqué à Samuel ce qu’il devrait faire la fois suivante, et le garçon a obéi. Pourquoi Jéhovah n’a-​t-​il pas dit dès le début à Samuel que c’était lui qui l’appelait ? La Bible ne le dit pas, mais comme la suite des évènements l’indique, c’était peut-être par égard pour Samuel. Comment cela ?

4, 5. a) Comment Samuel a-​t-​il réagi à la mission que Dieu lui a confiée, et comment les choses se sont-​elles passées le lendemain matin ? b) Que nous enseigne ce récit à propos de Jéhovah ?

4 (Lire 1 Samuel 3:11-18.) La Loi de Jéhovah ordonnait de respecter les personnes âgées, et en particulier les chefs du peuple (Ex. 22:28 ; Lév. 19:32). Imagines-​tu Samuel, un enfant, aller trouver Héli au matin et lui annoncer sans hésitation le message de jugement de Jéhovah ? Bien sûr que non ! La Bible rapporte qu’il « avait peur de raconter sa vision à Héli ». Mais Jéhovah a fait comprendre à Héli que c’était lui qui appelait Samuel. Héli a donc pris l’initiative de demander au garçon quel était le message. Il lui a ordonné de ne pas lui cacher « un seul mot » de ce que Jéhovah lui avait dit. Obéissant, Samuel « lui raconta donc tout ».

5 Héli n’a pas vraiment été surpris par le message, car quelque temps plus tôt, « un homme de Dieu » lui avait annoncé à peu près la même chose (1 Sam. 2:27-36). Ce récit nous enseigne à quel point Jéhovah est sage et plein d’égards.

6. Quelles leçons pouvons-​nous tirer de la façon dont Dieu a aidé Samuel ?

6 Es-​tu un jeune ? Si oui, le récit que nous venons d’examiner montre que Jéhovah comprend tes difficultés et tes sentiments. Peut-être que tu es timide et que tu trouves difficile de prêcher à des adultes ou de te montrer différent de tes camarades. Sois sûr que Jéhovah veut t’aider. Alors, dis-​lui tout ce que tu ressens (Ps. 62:8). Réfléchis aux exemples bibliques de jeunes comme Samuel. Et parle avec des compagnons chrétiens, jeunes ou moins jeunes, qui ont fait face au même genre d’épreuves que toi. Ils te raconteront peut-être des épisodes de leur vie où Jéhovah les a aidés, parfois de façon inattendue.

DES ÉGARDS POUR MOÏSE

7, 8. Comment Jéhovah a-​t-​il fait particulièrement preuve d’égards envers Moïse ?

7 Alors que Moïse avait 80 ans, Jéhovah lui a confié une mission très difficile : délivrer les Israélites de leur esclavage en Égypte (Ex. 3:10). Cela a dû être un choc pour Moïse, car il était alors berger en Madian depuis 40 ans. Il s’est exclamé : « Qui suis-​je pour aller voir Pharaon et pour faire sortir d’Égypte les Israélites ? » Mais Dieu l’a rassuré en lui disant : « Je serai avec toi » (Ex. 3:11, 12). Il lui a aussi promis que les anciens d’Israël l’écouteraient. Cependant, Moïse a répondu :  « Supposons qu’ils ne [...] m’écoutent pas » (Ex. 3:18 ; 4:1). En disant cela, il laissait entendre que Jéhovah pouvait se tromper ! Néanmoins, Jéhovah est resté patient. Il a même donné à Moïse le pouvoir d’accomplir des miracles. C’est le premier humain mentionné dans la Bible à recevoir un tel pouvoir (Ex. 4:2-9, 21).

8 Mais cela n’a pas suffi à Moïse. Il a cherché à échapper à sa mission en disant qu’il ne s’exprimait pas bien. Alors Dieu lui a dit : « Je serai avec toi quand tu parleras et je t’enseignerai ce que tu devras dire. » Moïse s’est-​il enfin laissé convaincre ? Manifestement non, puisqu’il a demandé à Dieu d’envoyer quelqu’un d’autre ! À ce moment-​là, Jéhovah s’est mis en colère. Cependant, par égard pour les sentiments de Moïse, il a décidé qu’Aaron parlerait à sa place (Ex. 4:10-16).

9. Comment la patience et la bonté de Jéhovah ont-​elles aidé Moïse à accomplir sa mission ?

9 Que nous enseigne ce récit à propos de Jéhovah ? Étant le Tout-Puissant, il aurait pu chercher à impressionner Moïse pour le forcer à obéir. Au lieu de cela, il s’est montré patient et bon ; il a tout fait pour rassurer son serviteur humble et modeste. Cette façon de faire a-​t-​elle fonctionné ? Absolument ! Moïse est devenu un guide remarquable. Il s’est efforcé de traiter les autres avec douceur et égards, comme Jéhovah l’avait fait pour lui (Nomb. 12:3).

Imites-​tu Jéhovah dans ta façon de traiter les autres ? (voir le paragraphe 10).

10. Quels bienfaits retirons-​nous à faire preuve d’égards envers les autres, à l’exemple de Jéhovah ?

10 La leçon pour nous ? Si tu es un mari, un parent ou un ancien, tu as une certaine autorité sur ta femme, tes enfants ou les membres de ta congrégation. C’est donc très important que tu imites Jéhovah en leur manifestant des égards, de la bonté et de la patience (Col. 3:19-21 ; 1 Pierre 5:1-3). Si tu imites Jéhovah et Jésus Christ, le Grand Moïse, tu seras quelqu’un  d’encourageant et les autres viendront plus facilement te parler (Mat. 11:28, 29). De plus, tu seras un bel exemple à imiter (Héb. 13:7).

UN SAUVEUR PUISSANT, MAIS PLEIN D’ÉGARDS

11, 12. Comment Jéhovah a-​t-​il aidé les Israélites à se sentir en sécurité quand il les a fait sortir d’Égypte ?

11 Quand les Israélites sont sortis d’Égypte, en 1513 avant notre ère, ils étaient peut-être plus de trois millions. Parmi eux, il y avait des enfants, des personnes âgées et probablement des malades ou des handicapés. Ils avaient donc besoin d’un Guide plein d’amour et attentionné. Et c’est exactement ce que Jéhovah a été pour eux, par le moyen de Moïse. Ainsi, alors que les Israélites quittaient l’endroit où ils avaient toujours vécu pour partir vers l’inconnu, ils se sont sentis en sécurité (Ps. 78:52, 53).

12 Comment Jéhovah les a-​t-​il aidés à se sentir en sécurité ? Il les a fait sortir d’Égypte « en formation de combat » (Ex. 13:18). Les Israélites ont ainsi vu que Jéhovah agissait de manière ordonnée et donc qu’il maîtrisait la situation. Jéhovah leur a aussi montré qu’il était avec eux en les conduisant le jour « par un nuage », et la nuit « par la lueur d’un feu » (Ps. 78:14). C’est comme s’il leur disait : « N’ayez pas peur. Je serai là pour vous guider et vous protéger. » Et ils allaient avoir bien besoin d’une telle présence rassurante !

Comment Jéhovah a-​t-​il fait preuve d’égards envers les Israélites à la mer Rouge ? (voir le paragraphe 13).

13, 14. a) Comment Jéhovah a-​t-​il pris soin des Israélites à la mer Rouge ? b) Comment Jéhovah a-​t-​il montré qu’il était bien plus puissant que les Égyptiens ?

13 (Lire Exode 14:19-22.) Imagine que tu te trouves parmi les Israélites. C’est la nuit. Tu es piégé. L’armée égyptienne est derrière toi et, devant toi, il y a la mer Rouge. C’est alors que Dieu agit. La colonne de nuage qui, jusqu’ici, était devant toi se déplace à l’arrière du camp, empêchant les Égyptiens de s’approcher. Elle les maintient dans l’obscurité, tandis que ton camp est miraculeusement éclairé ! Puis tu vois Moïse tendre la main sur la mer, et un fort vent d’est se met à souffler, créant un large passage à travers l’eau. Alors, ta famille et toi, vos animaux et tout le reste du peuple, vous commencez à traverser le lit de la mer de manière ordonnée. Tu remarques tout de suite quelque chose d’étrange : le sol n’est ni boueux ni glissant. Il est sec et ferme ; on y marche facilement. Par conséquent, même ceux qui ont le plus de mal à marcher arrivent sains et saufs sur l’autre rive.

14 (Lire Exode 14:23, 26-30.) Pendant ce temps, poussé par son orgueil et sa folie, Pharaon se précipite dans le passage au milieu de la mer pour te poursuivre, toi et les autres Israélites. Moïse tend alors à nouveau la main sur la mer, et les deux murs d’eau s’effondrent sur Pharaon et son armée. Aucun d’eux ne survit ! (Ex. 15:8-10).

15. Qu’est-​ce que ce récit nous apprend au sujet de Jéhovah ?

15 Ce récit nous montre que Jéhovah est un Dieu d’ordre, une qualité qui nous procure un sentiment de sécurité (1 Cor. 14:33). De plus, comme un berger attentionné envers son troupeau, il prend soin de ses serviteurs de façon pratique. Il les protège de leurs ennemis. Voilà qui est très rassurant et très réconfortant pour nous qui approchons de la fin de ce système ! (Prov. 1:33).

16. Pourquoi la façon dont Jéhovah a sauvé les Israélites nous rassure-​t-​elle ?

16 Aujourd’hui encore, Jéhovah prend soin de ses serviteurs collectivement. Il  les aide à garder de bonnes relations avec lui et les protège de leurs ennemis. Et il continuera de le faire durant la grande tribulation, qui est maintenant très proche (Rév. 7:9, 10). Alors, qu’ils soient jeunes ou âgés, en bonne santé ou handicapés *, les serviteurs de Dieu ne paniqueront pas ni ne seront terrifiés lors de la grande tribulation. Ce sera même tout le contraire ! Ils se rappelleront ces paroles de Jésus : « Redressez-​vous et relevez la tête, parce que votre délivrance approche » (Luc 21:28). Même lorsque Gog, un groupe de nations bien plus puissantes que les armées de Pharaon, les attaquera, ils resteront convaincus que Jéhovah les protégera (Ézéch. 38:2, 14-16). Pourquoi ? Parce qu’ils savent que Jéhovah ne change pas. Il prouvera une nouvelle fois qu’il est un Sauveur aimant et plein d’égards (Is. 26:3, 20).

17. a) Comment tirer profit des récits bibliques montrant que Jéhovah prend soin de ses serviteurs ? b) Que verrons-​nous dans l’article suivant ?

17 Dans cet article, nous avons examiné quelques récits montrant que Jéhovah prend soin de ses serviteurs, les dirige et les sauve avec beaucoup d’égards et de bonté. Quand tu médites sur de tels récits, essaie d’apprendre quelque chose de nouveau sur Jéhovah en étant attentif à des détails que tu n’avais pas encore remarqués. Le fait d’en apprendre plus sur ses qualités fera grandir ta foi et ton amour pour lui. Dans l’article suivant, nous verrons plusieurs façons d’imiter Jéhovah en manifestant des égards aux membres de notre famille, de notre congrégation et aux gens à qui nous prêchons.

^ § 3 D’après l’historien juif Josèphe, Samuel était alors âgé de 12 ans.

^ § 16 Il est logique de penser que, parmi ceux qui survivront à Armaguédon, il y aura des personnes handicapées. Quand il était sur terre, Jésus a guéri des gens atteints de « toutes sortes [...] de handicaps ». Il a ainsi montré ce qu’il fera pour ceux qui survivront à Armaguédon (Mat. 9:35). Les ressuscités, eux, auront directement un corps en bonne santé.